Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Elections truquées au Liban

Le Liban vote pour les premières élections sans présence syrienne depuis trente ans. Ces élections législatives ont débuté à Beyrouth le 29 mai, pour s’étaler durant trois semaines dans les autres circonscriptions du pays. Mais les modalités du scrutin ont été fixées par une loi électorale adoptée en 2000, pensée par l’ancien chef des renseignements syriens au Liban, le général Ghazi Kanaan, et cette loi a été rejetée par le patriarche maronite Nasrallah Sfeir. Elle découpe le Liban en 14 circonscriptions élargies, dont 9 dominées par une majorité d’électeurs musulmans.

À Beyrouth, les sunnites ont le pouvoir d’élire des députés chrétiens de leur choix. Dans le Sud et dans la Bekaa, ce pouvoir appartient aux chiites. Dans le Chouf et à Baabda Aley, c’est aux druzes (Walid Joumblat) et aux chiites. Comme les chrétiens sont répartis dans toutes les régions car ils habitent avec les autres confessions, ils sont minoritaires dans tout le Liban, sauf la montagne chrétienne.

À Beyrouth, les électeurs chrétiens qui se sont déplacés n’ont représenté que 10 % du total des votants. L’étonnant est que la France a qualifié ces élections de très démocratiques. L’étape suivante des élections s’est déroulée ce week-end dans le Sud et la Bekaa où les chiites d’Amal et du Hezbollah se sont alliés avec les forces de Saad Hariri (sunnite, homme des Saoudiens, des Américains et protégé du Président français) et ont gagné. De même, le Hezbollah a fait une alliance électorale avec Walid Joumblat (chef des druzes) dans la montagne du Chouf et dans la région de Baabda-Aley pour battre la liste du général Michel Aoun.

Les musulmans supposés anti-syriens se sont donc alliés avec le Hezbollah et Amal, tous deux toujours soutenus par ces mêmes Syriens. La bataille est dirigée contre les communautés chrétiennes. La seule bataille électorale aura lieu dans la montagne chrétienne, entre chrétiens. La dictature syrienne étrangère est remplacée par une autre dictature, musulmane, proche de l’Arabie saoudite et de l’Iran. Les chrétiens risquent d’être réduits au statut de dhimmis, face aux forces intégristes qui ne tarderont pas à faire surface dans une pareille situation.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]