Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Egypte : les musulmans protestent contre la nomination d’un gouverneur chrétien

Abou Georges ne cache pas sa colère :

"Nous avions bien raison de craindre la montée du fondamentalisme musulman. Voyez ce qui se passe à Qéna !"

Depuis le samedi 16 avril, des milliers de manifestants se regroupent tous les jours dans les rues de cette ville de Haute-Égypte, à forte concentration chrétienne, pour dénoncer la nomination du nouveau gouverneur. Aux cris de "Notre province ne sera pas dirigée par un chrétien", ils s'insurgent contre le choix de l'exécutif, qui a attribué au général Emad Mikhaïl la fonction de gouverneur de Qéna.

Le gouvernement a envoyé à Qéna, le 19 avril, le ministre de l'Intérieur. Mais les chefs des manifestants ont refusé tout dialogue, toute conciliation, et ont adopté la même attitude face aux dignitaires religieux. La décision du gouvernement est tombée jeudi matin : le général Emad Mikhaïl demeurera le gouverneur de Qéna. Le ministre de l'Intérieur est chargé "d'adopter les mesures nécessaires pour faire face à la violation de la loi, garantir la sécurité des citoyens et rétablir les services publics". À Qéna, les musulmans continuent de bloquer les routes et les voies ferrées.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!