Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Egypte : la pression musulmane croît contre les coptes

Lu ici :

"Les
coptes craignent de plus en plus pour leur sécurité depuis l’arrivée au
pouvoir d’un gouvernement islamiste
. Une peur qui n’est pas
complètement injustifiée. Les incidents où ils se trouvent obligés de
quitter leurs villages se sont dernièrement accélérés. Leurs femmes qui
ne portent pas le voile islamique se plaignent de harcèlement
systématique, surtout dans les petits villages
. Des ennuis qui prennent
des tours dangereux dès que la tension confessionnelle est exacerbée
suite à une simple rixe impliquant musulmans et chrétiens, ou comme ce
fut le cas suite à la diffusion le mois dernier d’un film anti-islam,
suivi par la publication en France de caricatures représentant le
prophète Mohamad.

De
Amériya à Alexandrie, à Dahchour à Guiza et de la Haute-Egypte au
Sinaï, le phénomène prend de l’ampleur. La semaine dernière, une
altercation verbale entre deux femmes dans un microbus dans le
gouvernorat d’Assiout en Haute-Egypte s’est soldée par la mise à feu,
jeudi, d’une maison appartenant à une famille copte et à la fuite de
plusieurs familles, craignant pour leur sécurité, vers une destination
secrète
.

[…] Vendredi,
des habitants et des responsables avaient annoncé que plusieurs
familles coptes de Rafah avaient fui après avoir reçu des menaces de
mort. « Ces familles sont parties volontairement, car elles craignaient pour leur vie après les menaces »,
a déclaré le père Michel Antoine, de l’Eglise d’Al-Arich. Selon lui,
Rafah comptait neuf familles coptes avant ces départs, alors qu’ils
étaient une vingtaine avant la mise à feu de l’église de la ville au
lendemain de la révolution de janvier 2011
. […] La
semaine dernière, des tracts ont circulé dans la ville exigeant, sous
peine de mort, le départ de la petite communauté copte locale
, et
quelques jours plus tard, un magasin appartenant à une famille copte a
été mitraillé
, ont rapporté des habitants, ajoutant que les autorités
locales n’avaient pris aucune mesure de protection pour les coptes.

Le patriarcat copte a publié un communiqué vendredi dénonçant le « laxisme » des autorités face à leur responsabilité de sécuriser les familles coptes à Rafah, « malgré les rapports de presse sur leurs doléances qui perdurent depuis plus d’un mois ». […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]