Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Egypte : Al-Sissi travaille pour son pays

Jean Maher est secrétaire général co-fondateur de la CHREDO, président de la Fondation égyptienne des droits de l’homme. Il déclare à Christianophobie Hebdo :

"Comment est perçu Al Sissi par la population égyptienne, et par les chrétiens en particulier ?

AIl a bien senti qu’il y avait un contexte social propice pour les réformes qu’il a entamées. Les Égyptiens se posaient des questions sur la situation qu’ils vivaient. Ils se sont dit qu’il fallait se débarrasser de cette idéologie de haine qui tient l’Égypte depuis des siècles. Quand il dit à Al-Taïb, le recteur de la mosquée d’Al-Azar, au Caire : « Vous êtes responsable des discours qui se prononcent dans les mosquées », c’est pour le mettre en garde. Quand Morsi était au pouvoir, les Égyptiens entendaient des discours de haine dans de trop nombreuses mosquées ; il fallait y mettre un terme. Cela a été dur. En août 2013, les Frères musulmans ont mis la pression sur le nouveau gouvernement, parce qu’ils voulaient le retour du président destitué, Mohammed Morsi. « Si vous nous délogez, ont-ils dit, nous incendierons des églises ». Ils l’ont dit, ils l’ont fait : plus de 100 bâtiments chrétiens coptes ont été incendiés entre le 4 et le 8 août, dans tout le pays…

On rapporte de nombreux combats dans le Sinaï. Quelle est la situation ?

Je m’interroge : est-ce une volonté américaine ou occidentale ? Mais tout le monde voyait, à la télé, des avions de Morsi ramener des centaines de barbus qui venaient d’Afghanistan, qui ont passé leur vie à faire la guerre avec les Talibans. La majorité des gens pensent que ces djihadistes sont dans le Sinaï aujourd’hui. C’est clairement du terrorisme : ils emploient des méthodes rudimentaires qui font beaucoup de mal. Cette situation catastrophique a démarré avec Morsi.

Comment le peuple égyptien voit Al-Sissi ?

Les Frères musulmans ont appelé à tuer toutes les personnes qui collaborent avec Al Sissi, notamment pour emprisonner les frères musulmans. Le 6 août 2014, Al Sissi affirme vouloir construire un second canal de Suez, avec un financement 100 % égyptien. La 6 août 2015, il était déjà terminé. Nous en sommes heureux, ce travail considérable va permettre développer toute la région. C’est un homme qui travaille pour son pays. Il faut prier pour lui."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!