Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Edwy Plenel devient poujadiste

Lu dans Minute :

"La vie est dure. Très dure. La réalité est cruelle. Horriblement cruelle. Notre confrère Edwy Plenel n’a cessé, tout au long de sa carrière de journaliste, de dénoncer la France moisie. Cette France des boutiquiers affalés au comptoir du bistrot qui ne cessent de geindre. Contre les étrangers. Contre les charges. Contre les fonctionnaires. Contre le fisc. Cette France poujadiste qui n’a pas compris que le monde a changé et qui se cramponne égoïstement à son tiroir-caisse. Et puis… Un beau matin, le donneur de leçons a rejoint la cohorte des héritiers du papetier de Saint-Céré. Il a découvert la réalité du contrôle fiscal. Il n’en est pas en core revenu. Dans la France du XXIe siècle, tout contribuable peut être con trôlé par l’administration fiscale. Tous les contribuables. Les petits comme les gros. Les anonymes comme les opposants politiques. Ceux qui ont triché comme ceux qui n’ont rien à se reprocher.

Le moustachu est furieux. Il considère que la presse en ligne a droit à une TVA au taux de 2,1 %, comme la presse écrite. Les services de Bercy sont d’un avis contraire. D’où une vérification de comptabilité et l’envoi immédiat d’une proposition de rectification. Le tombeur de Cahuzac vitupère. Le contrôle a été bâclé. L’addition s’élève à plus d’un million d’euros. La proposition de rectification a été signifiée pour interrompre la prescription. Les redressements sont assortis d’un intérêt de retard au taux de 4,80 % par an et d’une majoration de 40 % pour « manquement délibéré ». En d’autres termes: pour mauvaise foi. À plus de 60 ans, l’ancien directeur de la rédaction du « Monde » découvre la vie. La vraie vie. Il dénonce « le secret opaque de la haute administration du ministère des Finances », une « offensive fiscale déloyale et partiale », « les montants stupéfiants réclamés par le fisc »! Il y oppose les emplois et la « richesse collective » créés par son site, avec « la seule vertu du travail »! Quelle blague ! Scandaleux, les procédés des services fiscaux contre Médiapart ? On ne voit pas en quoi. Ce sont les méthodes utilisées depuis des décennies contre des dizaines de milliers de contribuables sans qu’Edwy Plenel n’ait jamais senti le besoin de les dénoncer. […]

Voici pourtant l’ancien journaliste à « Rouge » au milieu des commerçants et des artisans bougons qui râlent. Il ne les connaissait qu’à travers son prisme idéologique. Il est désormais assis sur le même banc qu’eux. Et sa défense est la même. Le pouvoir de l’administration est arbitraire. L’État veut sa peau. Il est traité comme un voleur. Jamais il ne pourra payer ce que Bercy lui réclame. Son entreprise va mettre la clef sous la porte. Il crie à l’injustice. A la persécution. Il lance une pétition. On croirait entendre du Poujade teinté de Nicoud et de Bloch-Morhange. […]

Victime du fisc, Plenel dénonce désormais l’hydre fiscale. Il est assurément sur la mauvaise pente. Une célèbre boutade veut qu’un électeur de Le Pen soit juste un communiste qui se soit fait cambrioler deux fois. A son premier contrôle fiscal, un ancien trotskyste peut-il également devenir un supporter de la bête immonde? Et s’il se fait demain péter la gueule au coin de la rue par un immigré, il va se mettre à dénoncer les méfaits de l’immigration ? […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services