Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Education : la Miviludes contre les sectes

Une commission de députés se penche sur l’investissement des sectes dans le soutien scolaire et l’enseignement à distance. Le phénomène semble préoccupant pour qu’une commission d’enquête parlementaire «relative à l’influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs» soit créée le 29 juin, présidée par le député UMP du Rhône, Georges Fenech. Elle prévoit de rendre son rapport en décembre. Le député explique :

"Nous sommes en dehors d’une actualité brûlante du type du drame du Temple solaire en 1995. Notre inquiétude porte sur le développement croissant des cours par correspondance sur ces mineurs sortis du système scolaire classique pour être éduqués dans des structures hors contrat."

Depuis 1998, une loi prévoit des inspections académiques dans les établissements hors contrat ainsi que des injonctions de scolarisation en cas de carences. Sans douter que les contrôles existent, il «souhaiterait mieux connaître leur ampleur» et appelle à de nouvelles mesures législatives. A l’Éducation nationale, Pierre Polivka, inspecteur général et délégué à la Miviludes, précise que :

"les dérives sectaires dans le réseau sous contrat ont largement diminué depuis 1998, [mais] de fortes présomptions sectaires pèsent désormais sur une floraison d’instituts privés d’enseignement à distance ou de soutien scolaire".

Jean-Michel Roulet a consacré un tiers de son dernier rapport annuel à cette question des mineurs sous influence. Il dénonce notamment les pratiques de la secte Raël, La Nouvelle Acropole ou encore la petite famille des Frères de Plymouth. Mais c’est l’Eglise de scientologie qui est la plus active auprès des mineurs.

A priori, cela ne concernerait donc pas les écoles catholiques hors-contrat. Mais le fait que cette commission soit créée au moment même où un projet de loi particulièrement inquiétant sur la protection de l’enfance est adopté par le Sénat doit nous inciter à être vigilant.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services