Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

Ecole : Anne Coffinier face à Alain Juppé

Un débat organisé par Famille chrétienne. Extrait :

"Anne Coffinier – Revenir sur la réforme du collège et les rythmes scolaires est la moindre des choses, mais il nous faut être plus ambitieux : expurger le socle commun de connaissances et les programmes de tout charabia, de toute idéologie, et les reformuler de manière concise et rigoureuse ; évaluer les professeurs non plus sur leur zèle à appliquer les méthodes pédagogiques décrétées par l’Éducation nationale, mais sur leur capacité à faire progresser effectivement leurs élèves, grâce à l’instauration de tests nationaux annuels ; recruter parmi les meilleurs professeurs, repérés grâce à ces tests, les futurs directeurs et formateurs de professeurs ; donner, enfin, la liberté aux Français de choisir l’école de leur enfant, qu’elle soit publique ou privée, confessionnelle ou pas, sans subir quotas ou discriminations financières iniques.

Voilà les changements susceptibles de nous sortir du marasme éducatif."

A. J. – La liberté totale peut théoriquement débloquer le système, mais elle peut aussi nous mener à la catastrophe. Je pense qu'avant de supprimer la carte scolaire, il faut améliorer la qualité des établissements, sinon les meilleurs seront pris d'assaut et les moins bons exploseront. Poussons d'abord les moins bons à s'améliorer. J'y vais progressivement et méthodiquement plutôt que de risquer un grand pschitt.

A. C. – La réforme – pour réussir – doit associer impérativement plusieurs éléments simultanément, même s'il faut bien sûr gérer la transition. On peut ainsi donner la tutelle d'une école publique défaillante à une autre école publique dont les résultats sont excellents, pour recréer de la confiance et éviter la fuite des parents."

Partager cet article