Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Echec d’une offensive anti-religieuse au Conseil de l’Europe

Patrice de Plunkett suit l’affaire à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe :

Le 26 juin, on apprenait que l’ex-député français Guy Lengagne (PS) venait de présenter au vote du Conseil de l’Europe un rapport sur les « dangers du créationnisme ».Le 27 juin, on apprend que ce rapport attendra : il est renvoyé en commission,  à la demande du président du groupe PPE (le Belge Luc van den Brande) qui le juge « déséquilibré ».  Fureur de Guy Lengagne : « Ce renvoi constitue un enterrement de première classe et démontre la puissance du lobby des intégristes religieux dans l’Europe des 27 ! ». L’outrance de cette phrase est un aveu. En réalité, le document Lengagne est un outil de censure antireligieuse. Sous couleur de dénoncer une offensive* du « créationnisme » dans les établissements d’enseignement publics, il ne vise qu’à mettre hors la loi le « dogme » de la création de l’univers par Dieu

Le Brussels Journal publie des extraits édifiants (en anglais) du texte de M. Lengagne.

Mais la Commission de la culture, qui avait mandaté ce rapport, "dénonce les conditions confuses et vraisemblablement irrégulières dans lesquelles s’est déroulé le vote" et annonce qu’elle reviendra à la charge en octobre prochain.

Henri Védas

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]