Durban : L’Église russe regrette l’omission de la christianophobie

Alors que l'annonce vient d'être faite de la sortie de la suite du Da Vinci Code et en pleine conférence de Durban, l'Eglise orthodoxe russe communique :

""Interfax" annonce que l'archiprêtre Georges Riabykh, vice-président du
département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, souhaite
que la Conférence "Durban-2" qui s'est ouverte hier à Genève introduise
la notion de 'christianophobie" dans le droit international.
L'antisémitisme et l'islamophobie sont déjà officiellement reconnus.
Le
Secrétaire Général de l'ONU s'est référé à ces notions dans son
discours d'ouverture. L'Église russe regrette l'omission de la
christianophobie. Il existe de très nombreux exemples d'altération
publique de la doctrine chrétienne
, d'offenses aux sentiments des
croyants. Le père Georges a évoqué les films "Da Vinci code" et "La
dernière tentation du Christ" ainsi que la récente exposition
"Attention, religion!" organisée par le Centre Sakharov à Moscou.
A
plusieurs reprises des représentants de l'Église russe ont insisté,
dans le cadre de conférences internationales, sur la nécessité de
garantir le respect des croyances religieuses.

Il faut espérer que la Conférence de
Genève permette d'éviter les humiliations infligées aux chrétiens
partout dans le monde.
cela contribuerait à réduire les tensions
religieuses".

Lahire

5 réflexions au sujet de « Durban : L’Église russe regrette l’omission de la christianophobie »

  1. Clément

    Que personne ne relève que la pire des dictatures: la dictature du “Bien” officiel et obligatoire est en train de s’instaurer est proprement ahurissant.
    Je préfère qu’on m’insulte plutôt qu’être “protégé” par une “loi internationale” qui n’est autre que l’ébauche d’un gouvernement mondiale.
    Et le droit de ne pas aimer alors?
    Vraiment ce monde devient Fou, fou, fou…

  2. Gabarel

    C’est une grâce que la christianophobie ne soit pas reconnue par l’ONU. Cette organisation est anti-chrétienne et veut la destruction de l’Eglise du Christ.
    Car le Christ est la Lumière, ceux qui sont dans les ténèbres aiment les ténèbres car leurs oeuvres étant mauvaises ils pensent que les ténèbres les cachent mais la Lumière du Seigneur Jésus mettra leurs oeuvres mauvaises au grand jour. Ils seront démasqués et confondus car l’autre nom du Dieu est Victoire.

  3. Kwill

    Je suis opposé à la notion d’Islamophobie, qui sous couvert de protection des croyants, vise surtout à défendre une croyance contre toute remise en cause. Je ne peux donc pas être favorable à la mise en place d’une règle de droit imposant la même chose pour le christianisme, d’autant que le christianisme n’a pas besoin de règle de droit pour se défendre (lui).
    Mais ce serait rigolo que les pays islamistes, qui condamnent les chrétiens à une vie de brimés (inutile d’en citer, il faudrait presque les citer tous), soient condamnés pour cela…Mais ne rêvons pas, sans transcription non seulement dans le droit d’un État, mais surtout dans les conceptions morales même de ses habitants, ce type de déclarations sont lettres mortes.
    K

  4. Corentin

    Pour poursuivre sur le commentaire de Kwill, auquel j’adhère tout à fait, les évêques de France ont sans doute pris en compte le même principe pour ne pas élever la voix et laisser les conflits aux juifs et aux musulmans. La conséquence fâcheuse est l’oubli des minorités chrétiennes persécutées, ces filles coptes enlevées en Egypte et mariées de force dans des familles musulmanes, ces chrétiens d’Irak qui doivent se cacher sous peine d’être tués, etc.

Laisser un commentaire