Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Du génocide vendéen et catholique (3)

Vitrail004
Vitrail de la chapelle de la Séguinière en Vendée.

Au pied d’un calvaire détruit, le soldat pointant son doigt vers le sabre du Vendéen lui dit : "Rends moi ton arme!".
Celui-ci levant son doigt vers le Ciel et le calvaire étêté, lui répond : "Rends moi mon Dieu !".

Il fut tué sur le champ, martyr de sa Foi.

Lahire

Partager cet article

3 commentaires

  1. Monsieur Le Pen aurait du choisir “Les Lucs” comme lieu de départ de campagne, car la France est là sous les pieds de ceux qui visitent ce haut lieu. Sa dévotion(?) pour sainte Jeanne d’Arc n’est-elle pas un peu douteuse quand il l’associe aux Soldats de l’an II… (référence: discours sur les grandes figures fondatrices de la France, rien que cela!)
    J’admire ces vendéens qui plaçaient Dieu au premier plan de leur lutte, et puis le Roi, car ils avaient compris qu’il était garant de la vraie paix religieuse et que la République ne le serait jamais. Faut-il encore des preuves aujourd’hui.
    Merci de rappeler les exploits des martyrs vendéens.

  2. Merci pour cette série d’articles, que je m’en vais mentionner sur mon blog.
    Juste une précision : jusqu’ici, j’avais toujours lu :
    “Rends toi !”
    “Rends moi, mon Dieu !” (la virgule est importante). Mais il est vrai que le sens me paraît obscur…
    “Le pardon n’est pas l’oubli”

  3. Oui, il faut pardonner!
    mais ne pas oublier! jamais!
    Prions pour que ces heurs sombres nous soient propices et nous aident a gagner notre ciel comme ces vendeens, nos aines, nos modeles, nos SAINTS!
    Oui, nous aussi nous avons a defendre notre CHRETIENTE! tous les jours!
    En nous comportant comme tel!
    sans renier notre foi!
    soyons des temoins!
    soyons des martyrs….

Publier une réponse