Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

Du football aujourd’hui

La France a du mal à s’enthousiasmer pour les 22 joueurs qui la représentent à la coupe du Monde de football en Allemagne, tant leurs performances sportives ne sont pas à la hauteur de l’espérance de nombreux Français.
Malaise et déception donc pour ce rendez-vous manqué pour le panache et la victoire facile de ceux que Jacques Chirac qualifiaient en 1998 de "symbole de la France qui gagne".

Le culte du football est aujourd’hui battu en brêche
et trouve de l’écho sur le terrain de mécontentement des Français. Dans le Figaro, on peut lire cet article intitulé "Football : la mondialisation d’un fléau émotionnel" dans lequel les auteurs s’attaquent  à  l’économie mondiale qu’est devenu ce sport populaire :
"La logique de cette
puissante machine [la FIFA] à produire des marchandises et à les reproduire dans
une machine à rêves est d’agir comme un gouvernement mondial…
Le football
est désormais un
projet de mondialisation, l’un des vecteurs
privilégiés de la diffusion massive des produits et sous-produits de la
pseudo-culture foot avec ses équipementiers mondiaux…
Le
football mondial, qui est une immense pyramide
avec, au sommet, la Fifa
(un budget comparable à celui de la France) et, tout en bas des
millions de clubs et de licenciés qui ont assimilé ses règles,
participe à ce vaste processus de libéralisation économique planétaire…
Le football est un secteur fort, le paradis de
cette économie mondiale, et on doit l’analyser ainsi : une petite
phalange de direction
pour l’organisation de l’ensemble, un club très
fermé de grands privilégiés
qui roulent sur l’or, qui dépensent sans compter et qui règnent sur des millions
d’individus, esclaves modernes enchaînés
au spectacle des ballons
gonflés à l’opium".

Pour les auteurs, les traits pricipaux de "cette
mondialisation de la misère et de l’oppression qui constituent le coeur
du football"  sont "la profonde fracture sociale", "l’illusion d’une unité politique", "la corruption", "le spectacle permanent", "le système totalitaire du football mondialisé".
La conclusion de cet article est tout aussi forte : "le football construit une mondialisation fondée
sur l’abrutissement des peuples
".

Aujourd’hui, certains s’en prennent sans vergogne au dieu foot et aux jeux du cirque, parmi lesquels les auteurs de cet article qui viennent de publier un livre chez Gallimard "le football, une peste émotionnelle", mais aussi Polémia qui titre son éditorial "le Mondial : fiction sportive et stade ultime de la mondialisation".

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. Si la France a du mal à s’enthousiasmer pour cette brochette d’incapables surpayés, c’est surtout parce qu’elle a du mal à S’IDENTIFIER à son équipe…
    En Europe, seule l’équipe de France comporte une telle proportion de joueurs de couleur – les trois quarts, au bas mot.
    Rien de comparable chez les Anglais, les Pays-Bas ou les Allemands – qui ont pourtant eu eux aussi des colonies sous les tropiques.
    La dernière qui court à ce sujet, c’est que vendredi prochain , l’équipe du Togo ligue 1 rencontrera le Togo ligue 2… 🙂

  2. “Le culte du football est aujourd’hui battu en brêche”
    Tant mieux. On ne doit rendre de “culte” qu’à Dieu.
    Ceci dit, je suis heureuse de voir que je ne suis pas seule à ne pas succomber à la folie football ! Je précise dans le même temps que – même si le foot n’est pas ma tasse de thé – je n’ai rien contre les joueurs “lambda” pour qui le foot est un passe-temps qui vaut bien le volley, le tennis, la natation ou la pêche à la ligne.

  3. “En Europe, seule l’équipe de France comporte une telle proportion de joueurs de couleur – les trois quarts, au bas mot”.
    Je viens de lire votre message et j’ai le regret de vous dire que je le trouve à la limite du racisme. On ne peut pas être français et “de couleur” ??? Si la France avait gardé ses anciennes colonies (Afrique noire et Afrique du Nord en particulier) les français “blancs” seraient infiniment minoritaires… et pourtant bien français !

  4. Je ne vois pas en quoi mon constat, qui relève des faits purs et simples, est raciste.
    Y a-t-il d’autres équipes européennes qui ont une proportion comparable ? Non.
    Y a-t-il des joueurs blancs dans les équipes africaines ? Non. (Seuls leurs entraîneurs sont européens…)
    Bref, si pour vous énoncer la réalité est faire preuve de racisme, autant vous inscrire tout de suite au MRAP : ils cherchent des adhérents.

  5. @Agnès
    Les jeunes “de couleur” ont du mal à s’identifier au reflet de la France que donne la télévision, “trop blanche”, notre président a donc demandé aux chaînes de faire un effort. Et le message a été bien reçu.
    C’était quoi ?

  6. @ Mimi :
    je pense qu’il est beaucoup plus constructif de faire passer des messages en vouvoyant les personnes et de ne pas répliquer sur un ton agressif. La courtoisie doit toujours rester de mise, même si nous ne partageons pas du tout les mêmes idées. Je ne remets pas en cause le fond de votre post, simplement la forme que je déplore : sachons rester maitre de nous-même.
    Et excusez-moi de cette “déviation” qui n’a pas de rapport direct avec le sujet sur le Football, mais je pense que ce rappel à l’ordre était nécessaire.

  7. @ Pitch,
    Tout à fait d’accord avec vous ! Dans les autres pays européens aussi il y a des personnes de couleurs et pourtant leur équipe reflète l’image que l’on se fait de leurs habitants ! En voyant notre équipe, j’ai mal au coeur, pas contre les personnes bien sûr, mais contre l’image que l’on donne de la France ! Cela reflète trop les idées bien pensantes de ces derniers temps….

  8. Cher Lahire,
    Un commentaire depuis Marseille de quelqu’un que vous croisez l’été sous un chêne vendéen et son druide…
    Une réflexion, peut-être curieuse, mais non pas guidée par l’idée du “complot”. C’est au cours de l’une de ces récentes journées au cours desquelles nous sommes submergés de “bleus” par nos chers media jusqu’à l’écœurement.
    Il serait intéressant peut-être, mais cela ne vaut pas le temps que cela ferait perdre, d’étudier l’évolution du football mondial, le développement de la FIFA, les résultats des matchs et l’organisation des compétitions depuis le début des années 1990.
    La Fifa est une multinationale, dont on peut imaginer que les objectifs sont, d’une part se développer par l’activité (commissions, recettes publicitaires, licences, etc, c’est-à-dire la pyramide énoncée dans l’article), mais également en bâtissant le mondialisme “footballistique” abrutisseur des peuples. La dernière chronique (16/06/2006) de l’excellent Christian COMBAZ (ici: http://www.valeursactuelles.com/culture/au_dela/index.php) l’illustre parfaitement. Le football comme instrument de gouvernance pour étouffer les frustrations (championnats locaux en permanence, coupes européennes tous les ans (?), coupe du monde tous les quatre ans, alternant en cela avec les jeux olympiques…), n’est-ce pas ce que l’on constate?
    La réflexion qui m’est venue à l’esprit est la suivante: Afin de développer cette FIFA pour atteindre encore plus les différents objectifs, est-il envisageable de penser que cette coupe du monde serait préparée, calculée, afin de servir au mieux ses objectifs. Non, ce n’est pas la réflexion de quelqu’un qui ait perdu la raison, et encore moins d’un mordu de football.
    Utiliser la compétition mondiale tous les quatre ans pour élargir son audience et conquérir de nouveaux marchés ou relancer ceux qui seraient assoupis.
    Avant la coupe du monde 1998, l’audience générée en France par le football n’était en rien comparable en celle qui s’en est suivie. La France était en 1998 un pays avec environ un siècle de football derrière lui, mais avec un gros potentiel de développement. Le niveau français n’était pas exceptionnel, loin de là, puis, au cours de la compétition, un retournement, dont celui m’ayant le plus marqué, est soudainement l’atonie de l’équipe brésilienne, l’une des meilleures au monde depuis le début des années 1970. Equipe comportant en son sein un dénommé Ronaldo, qui si je ne me trompe pas, était ballon d’or, meilleur joueur du monde etc.
    Une compétition décentralisée (les matchs s’étant déroulés sur plusieurs sites dans le pays) afin que l’ensemble de la population puisse se sentir concerné. Une victoire stimulant toute l’économie (du yaourt des bleus au téléviseur grand écran – téléviseur que l’on te presse de changer cette année afin qu’il soit “HD Ready”), mettant sous le boisseau les problèmes liés à l’économie, les trente cinq heures et redonnant même la pèche aux déçus de la dissolution de 1997, tout en véhiculant, assénant, érigeant en tables de la loi le fameux message de “la France Black-Blanc-Beur”. Coup gagnant, audience grandissante: n’est-ce pas depuis cette date que la FIFA a même gagné des parts de marché sur la ménagère de moins de 50 ans?
    Premier point. Deuxième acte: après avoir organisé une coupe du monde dans un pays occidental, riche, de vieille tradition de football et donc à relancer, on organise la suivante dans un pays émergent, qui dans sa majorité découvre ce sport. Lieu : Corée. Equipe nationale insignifiante, donc ils n’auront qu’une demi-finale pour que la ficelle ne soit pas trop grosse, mais objectif atteint: les images ne nous indiquent pas avec étonnement la très forte représentation des “supporters” coréens ayant cette année fait un très long voyage jusque l’Allemagne. Cela laisse préjuger de la popularité du football désormais là-bas.
    Vous remarquerez que c’était également la coupe u monde au cours de laquelle une équipe africaine (Sénégal je crois) avait particulièrement percé. Privilégier les marchés émergents. Gouvernance toujours. On se souviendra de l’excellente performance des champions en titre alors: zéro but, tombés au premier tour. Mais il n’étaient plus à l’honneur, et maintenant il fallait commencer à “supporter” les Bleus même dans la défaite. Et consommer aussi.
    Troisième acte: 2006, pays occidental. Je ne serai pas étonné de voir l’Allemagne, ou l’Angleterre en finale. (Je ne connais pas les niveaux de ces équipes).
    Tout le monde connaît le nom du président de la république française, du premier ministre anglais ou italien. Qui connaît le nom du président de la FIFA, son fonctionnement? Qui sait où sont les bureaux de cette pieuvre?
    Préface du gouvernement mondial?
    Pardonnez, Cher Lahire, ces réflexions désordonnées et peut-être sans intérêt.
    Enfin pour répondre au commentaire de “Pitch”, c’est surtout un signe supplémentaire de l’abâtardissement généralisé de ce pays. Regardez aujourd’hui: tous les media vous forcent à vous incliner devant le joujou de Chirac qui est inauguré aujourd’hui et dont il pense qu’il lui permettra de passer à la postérité: le musée des arts premiers (je croyais que l’on disait primitifs). Bâtiment hideux et contenu… particulier. J’ai du mal à m’extasier devant une sorte de tube en bois, vaguement sculptée de motifs enfantins, et dont on m’explique que c’est l’une des merveilles de ce lieu, parce qu’elle a 800 ans et qu’elle servait à préparer une boisson sacrée. C’est gentil mais cela ne casse pas trois pattes à un canard! Je vois bien que l’on veut me culpabiliser, moi petit blanc qui ait brisé le génie de ces peuples en les colonisant! Désolé, mais le tam-tam n’a pas été inventé à Paris et le violon à Bamako! (Au passage, jetez-vous sur ne numéro 2 du nouveau Choc du mois).
    A bientôt cher Lahire.

  9. Merci Nicolas, de votre réaction fort à propos et c’est la seule qui ne soit pas à la limite du hors sujet.
    En effet, même si en introduction, je parle d’une équipe de France décevante, le coeur du sujet est ailleurs : l’industrie du foot, la mondialisation et “l’abrutissement des masses” dont nous même, nos enfants et nos proches pouvons être victimes.
    J’ai déjà censuré Mimi pour ses insultes et son tutoiement qui n’a pas cours ici, je continuerai avec les hors-sujet.

  10. Attention…..on se rapproche du point de Godwin dangeureusement !! :-))
    Sans la conseiller , la lecture de “l’equipe magazine” évoque au sein de l’équipe de France la “Black connection” et son leader Wiltord ( faites vos propres recherches)….Que ceux qui accusent de racisme à tort et à travers imaginent un peu si l’on parlait d’une “white army”….mais je dois sans doute être à côté de la plaque….
    Rassurons nous tous , on va bientôt être tranquilles de ce côté vu leurs prestations ;-))

  11. La France doit certainement trouver autre chose que le football qui est ici vicié pour pouvoir se rassembler et se reconstruire en unité.
    En réponse à ce que j’ai pu lire avant, l’équipe de France de Foot est composée d’au moins 7 joueurs antillais (Guyane, Martinique,…), et si nous prenons l’exemple du Nordiste Ribéry, bien blanc, bien français (Boulogne sur mer quand même) …il est musulman et fait sa prière avant d’entrer sur le terrain…
    Si je peux remmetre une louche, les deux que j’ai vu ne chantant pas la Marseillaise face au drapeau était Barthez et Zidane.
    Le football bien qu’il soit devenu un véritable monstre financier continue à faire réver (enfin, moins depuis quelque jours pour nous)…ne gâchons pas ce plaisir, libre à chacun de soutenir une autre équipeou de ne pas regarder les matchs, promis je ne le dénonce pas pour intelligence avec l’ennemi !

  12. Même sur le Salon Beige, il faut que je retrouve le foot, moi qui m’y croyais à l’abri.
    Où faut-il donc vivre, ces jours-ci, pour n’en entendre pas parler ?

  13. Et voilà, trop de foot tue le foot ! c’est bien fait !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services