Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François

Du 3 au 5 février : le Pape aux Emirats Arabes Unis

Du 3 au 5 février : le Pape aux Emirats Arabes Unis

À l’invitation du cheikh Mohammed Bin Zayed Al Nahyane, prince héritier d’Abou Dabi, le pape François se rend, du 3 au 5 février, pour son 27e voyage apostolique, aux Émirats arabes unis. C’est la première visite d’un souverain pontife dans la péninsule arabique.

Ce voyage de trois jours a pour thème « fais de moi un instrument de ta paix », phrase tirée des paroles de la prière de paix, attribuée à saint François d’Assise. Le pape François espère que ce voyage apostolique « puisse propager de manière particulière la paix de Dieu dans le coeur de tous les peuples de bonne volonté du monde ».

Après un premier jour de voyage, il consacrera, ensuite, sa deuxième journée au dialogue interreligieux en rencontrant notamment les membres du Conseil musulman des anciens qui a été institué en juillet 2014 pour « promouvoir la paix dans les communautés musulmanes ». Cette rencontre aura lieu dans la grande mosquée du cheikh Zayed, la 9e plus grande au monde. À l’issue de ce moment, le pape François participera à la rencontre interreligieuse Fraternité humaine.

Puis, le lendemain, le 5 février, sera dédié à la communauté catholique locale. Il visitera ainsi la cathédrale, avant de se diriger vers le centre sportif Zayed, puis de célébrer la messe.

Aux Émirats, environ 1% de la population est catholique, soit quelques centaines de milliers de salariés étrangers, majoritairement asiatiques.

L’avion du Pape a atterri hier soir à Abou Dhabi, un peu avant 22heures (18h48 à Rome). Le protocole a été légèrement modifié pour des raisons essentiellement climatiques liées à la chaleur et à l’humidité de la ville. Ainsi, le Pape est entré directement, à partir de l’avion, dans un couloir couvert où il a été accueilli par le prince héritier des Émirats arabes unis, le cheik Mohammed Ben Zayeb al Nahyane. Le Pape a ensuite retrouvé le grand imam d’Al-Azhar.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

8 commentaires

  1. J’avoue que je ne comprends pas très bien ce que va faire le Pape dans cette galère chez nos ennemis historiques.
    L’Islam est anti-Chrétien dans ses fondements même qui sont immuables car considérés par les Musulmans comme venant directement de leur conception de Dieu.

  2. On va encore assister à une belle séance de dhimmitude…

  3. Puisse t-il se rappeler que sa mission première est d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ ? Bien sûr, son voyage sera strictement encadré, et son entourage vraisemblablement surveillé, mais quelle joie d’apprendre que l’evangile va être lu et prononcée en terre d’islam !

    J’ai envie d’ajouter un bon point pour le prince héritier d’Abou Dabi, mais est ce là une initiative sincère d’ouverture, ou bien une forme d’enfumage dont nos progressistes occidentaux adorent en faire les frais ?

  4. Content de voir qu’il n’a pas retiré sa croix autour de son cou !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!