Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Désinformation autour de l’assassinat de Terri Schiavo

Tous, nous nous souvenons de la lente agonie de Terri Schiavo et de sa mort, huit jours avant Jean-Paul II. Cette jeune femme, condamnée à mort par son mari et une partie de la justice américaine, condamnée à mourir de faim et de soif au prétexte que son cerveau était trop dégradé. Terri dont les parents se sont battus jusqu’au bout et qui se sont heurtés à la haine diabolique des suppôts de la culture de mort, finalement victorieux; parents qui ont tant prié et qui ont su trouver réconfort auprès du Pape. (voir notre fil euthanasie).

Aujourd’hui les résultats de l’autopsie sont rendus publics. Avant tout commentaire, gardons présent à l’esprit que rien ni personne ne peut justifier l’assassinat d’une innocente.

"Présent" livre dans son édition d’aujourd’hui, un excellent article sur la question.

Extraits : "L’AFP, et à sa suite les médias français, se sont empressés d’annoncer que Terri se trouvait bien dans un état végétatif irréversible, au motif que « son cerveau, qui était profondément atrophié, ne pesait que 615 grammes, soit environ la moitié du poids normal ». D’une part, vrai ou faux, cela ne change rien au fait que cela ne donnait nullement le droit de la mettre à mort : le Dr Thogmartin (NDLR : le médecin légiste) a même précisé qu’elle aurait pu survivre encore dix ans au moins sans aucun soin lourd … Il faudrait ajouter que les treize jours de déshydratation subis par Terri avaient pu modifier l’état de son cerveau, fait attesté par de nombreux commentateurs médicaux".

S’il fallait abattre toutes les personnes dont le cerveau se dégrade, les plus de 30 ans devraient tous se rendre à l’abattoir, car c’est à partir de cet âge-là que les neurones dégénèrent! Certes, certains plus vite que d’autres (suivez mon regard!)…

Suite : "Le comble de la désinformation en cours se trouve dans la conclusion de la dépêche d’AFP, qui explique sans sourciller que l’état végétatif persistant résulte de la destruction du cortex à la suite d’un traumatisme ou d’un accident cardio-vasculaire alors qu’elle précisait, vingt lignes plus haut, que Terri n’avait pas subi de crise cardiaque".

Ecrit avec du recul sur l’évènement, cet article de Présent mérite largement qu’on s’y arrête (voir dans les kiosques), répond parfaitement à la désinformation de certains médias, porteurs de la culture de mort et aborde les questions autour des millions de dollars qui gravitent entre le mari, les médecins et certains juristes

Par ailleurs, certains scientifiques prouvent que Terri Schiavo ait pu être consciente des épreuves qu’elle a subies, ce qui a pu faire dire à cette femme catholique : "Pardonnez leur, ils ne savent pas ce qu’ils font".

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services