Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / France : Société / Immigration

Droit d’asile : le gender devient un critère

Un article de Marc de Fubi (son blog), lu sur Nouvelles de France :

"L’Assemblée examine en ce moment un texte sur le droit d’asile. Celui-ci nous réserve des surprises…

La France a des traditions. Celle notamment d’être terre d’asile. On ne peut que s’en féliciter même si ce n’est pas toujours évident. Cette tradition n’a, d’ailleurs, attendue ni la République, ni la révolution.

Ce texte renforce encore les droits des demandeurs d’asile avec des mesures telles que « pas de réponse sous neuf mois » alors le demandeur peut accéder au marché du travail et aux aides associées, notamment la formation. Sachant que le délai moyen de traitement d’une demande est de seize mois… Les demandeurs d’emplois apprécieront. Désormais le concubin du demandeur, s’il a « une liaison suffisamment stable et continue avec lui » pourra obtenir sans autre formalité un titre de séjour… On imagine facilement les dérives liées à cette « ouverture ». Cette réforme va faciliter l’usage du droit d’asile à des fins d’immigration économique. Conclusion d’Eric Ciotti : « Compte tenu de la longueur de ces procédures, déposer une demande d’asile offre la garantie, même en cas de rejet, de rester sur le territoire tout en bénéficiant des aides accordées aux demandeurs d’asile, et d’obtenir in fine, grâce à la circulaire Valls, le sésame de la régularisation administrative ».

Tout cela n’est pas surprenant et a été largement commenté.

Reste une surprise, passée sous silence. Cette Loi institue, sous l’impulsion de Maud Ollivier le droit d’asile pour les persécutions liées au genre. La rédaction du texte laisse entendre d’ailleurs qu’il existerait des communautés de genre. Elles trouvent ici une surprenante reconnaissance légale. Le genre, qui n’existe pas, imprègne peu à peu notre droit. Ce n’est pas une vue de l’esprit. C’est une réalité. Aucun député de droite n’a dénoncé cela ! La loi sur le droit d’asile, comme les précédentes, est elle aussi un cavalier du gender.

"S’agissant des motifs de persécution, les aspects liés au genre sont dûment pris en considération aux fins de la reconnaissance de l’appartenance à un certain groupe social ou de l’identification d’une caractéristique d’un tel groupe."

Assemblée Nationale

Le "gender" sert décidément à tout…

Partager cet article

3 commentaires

  1. Faut il comprendre qu’après être envahis par la terre entière de gens sans aucune formation, nous allons aussi héberger tous les trans, mal genrés et autres atypiques pour ne pas employer des nominatifs plus démonstratifs ?
    En 1970, en voyant les barres d’immeubles se multiplier, on parlait de poubelles à peuple, la France dans son ensemble va t elle devenir aujourd’hui une poubelle à peuples et à malnaturés ? [Je pense que ce qu’on peut se dire, c’est que les candidats à l’asile politique en France sont très bien conseillés, et qu’on leur a dit que s’ils font état d’un problème lié au genre, ils ont toutes les chances d’être accueillis à bras ouverts par la France de Belkacem. Le genre devient donc une nouvelle pompe aspirante à immigration, avec ou sans réalité derrière. De toute façon, la réalité, ce n’est pas ce qui empêche nos dirigeants de dormir. MB]

  2. Quand Dieu manifestera sa colère (Ces jours seront abrégés. Eschatologie ) ( ou encore : Par ordre de Mon Fils , les Anges mettront à mort tous les hommes adonnés au mal. La Salette).
    Vivement ce jour de délivrance.

  3. Mais où est l’égalité des droits ?
    S’il suffira probablement de dire qu’on est homosexuel pour avoir le droit d’asile, il n’en sera surement pas de même pour les hétéros !!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]