Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Famille

Droit à l’adoption pour les seuls couples mariés

Christian Vanneste vient de déposer une loi visant à n'autoriser que les couples mariés à pouvoir adopter, afin d'éviter les personnes célibataires à tendance homosexuelle d'adopter.

"Avoir un enfant est un projet de couple, un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour s’épanouir. La famille, ce n’est pas un lieu symbolique, c’est le lieu où la société se perpétue non seulement physiquement, lorsqu’on a des enfants, mais aussi sur le plan de l’enseignement de ce qui est essentiel, à savoir les valeurs. La famille est le premier lieu de l’intégration sociale, c’est le couple formé par la mère, le père et qui élève et éduque des enfants. Et ce choix doit être fait lucidement parce qu’il est le fondement même, non seulement de la société d’aujourd’hui, mais aussi de son devenir.

La demande d’adoption par des célibataires représente aujourd’hui trois risques : d’abord, celui d’augmenter le nombre de couples qui ne pourront pas adopter ; Ensuite, celui de la dissimulation d’un couple de même sexe, risque qui entraînera la réticence de nombre de pays d’origine et réduira ainsi le nombre d’enfants à adopter ; Enfin, celui de répondre aux désirs de l’adulte plus qu’au bonheur de l’enfant."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. Je ne crois pas que cela soit seulement contre les personnes à tendance homosexuelles car déjà à la base c’est aberrant qu’un célibataire puisse adopter, fut-il hétérosexuel.

  2. Dommage, car je connais moi-même le cas de plusieurs adoptions très réussies par une célibataire (réussite dont il est facile de juger car cela date d’il y a près de trente ans).
    A mon sens, le seul critère de choix de parents adoptifs devrait être le bien de l’enfant, et dans certains cas, pourvu que cela se fasse avec prudence, je ne comprends pas pourquoi l’on refuserait a priori la générosité de certains célibataires.
    Le désir d’adopter n’est pas nécessairement plus égoïste ou généreux selon que l’on est seul ou marié. Les veuves sont seules, et si la situation n’est pas de soi idéale, elle n’est pas non plus contre-nature.

  3. Interdire purement et simplement l’adoption par des célibataires est un poil excessif à mon avis: il peut toujours y avoir des situations familiales, particulièrement dramatiques certes, où seul un proche parent célibataire (oncle, tante, etc.) peut reprendre la responsabilité d’un enfant qui aurait perdu ses deux parents. Reste que la proposition de M. Vanneste a le mérite de prolonger le débat.

  4. Moi je connais aussi un gars sur terre qui aurait super bien éduqué à lui tout seul 10 enfants adopté venant de 8 cultures différentes.
    Faut absolument permettre à tout le monde d’adopter

    On ne légifère pas sur des cas particuliers!

  5. N’est-il pas surprenant que, parmi les multiples études, rapports et autres enquêtes, on ne semble pas disposer d’information sur les coûts induits de telle ou telle forme de “structure familiale”: quelles incidences sur la santé? sur les résultats scolaires des enfants? sur la délinquance? sur le recours aux services sociaux?

  6. Pour prendre en compte les cas particuliers évoqués ci-dessus, et d’autres (une adoption pour transmettre un héritage par un veuf/célibataire sans postérité) la loi peut très bien être libellé de telle sorte :
    Autoriser pour l’adoption d’un mineur uniquement un couple, ou un célibataire s’il est parent à un degré proche – à déterminer.
    Et laisser ouverte aux célibataires l’adoption de personnes majeures.

  7. La proposition est légitime. Un enfant se conçoit en couple. Un célibataire ne peut pas transmettre une vie de couple absente ou une vie sexuelle éparse. Rappel: l’adoption a été permise aux femmes sans maris après la première guerre afin de pallier au manque d’hommes/ Ce n’est assurément plus le cas aujourd’hui. Compte tenu du très petit nombre d’enfants adpotables (moins de 600 chaque année sur le territoire français) et le très grand nombre de couples stériles, laissons leur leur chance. C’est aussi la meilleure situation pr la société et l’enfant.

  8. C’est du bon sens.
    Vanneste traite le problème à la racine. C’est parfaitement bien vu.

  9. Vanneste réagit en politicien. Face à un sujet qui correspond à son positionnement marketing (la lutte contre le lobby homosexuel), il propose tout un tas de mesures qui ne regardent le problème que par le petit bout de la lorgnette. Je ne m’étendrai pas sur le nombre de veuves, de veufs, de divorcé(e)s qui ont parfaitement élevé leurs enfants, je ne m’étendrai pas non plus sur l’absurdité d’une disposition qui autoriserait une femme à se faire engrosser à la va-vite de manière légale pendant qu’une autre serait interdite de maternité, laissant des dizaines de pauvres petits dans les griffes des fonctionnaires des pouponnières de la DASS.
    En suivant le raisonnement de M. Vanneste, on arrive à l’absurdité qui voudrait qu’une femme seule a raison d’avorter car elle n’est visiblement pas “capable” d’élever un enfant et que l’avenir de la DASS n’est pas ce qu’on souhaite de mieux à un être vivant. Non, Monsieur Vanneste, ayez le courage d’appeler un chat un chat et de demander l’interdiction de l’adoption aux homosexuels.
    Un argument compatible avec la Constitution?
    Le principe de précaution.
    De même que le taux de sero positifs parmi la population homo ne leur permet pas de donner leur sang, le taux de crimes pédophiles chez les homos (à peu près 5 fois plus que chez les hétéros) ne devrait peur permettre d’adopter.
    Le principe de précaution, monsieur Vanneste. Là, vous touchez au cœur du problème, vous posez le vrai débat de société en des termes laïques et constitutionnels et vous évitez les dégâts collatéraux.
    Vous n’avez aucune chance d’y arriver? Mais de toute manière vous n’y arriverez pas, alors au moins, posez le débats dans ses vrais termes!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services