Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Drôle de démocratie sur TF1

TF1 invente une nouvelle émission politique : chaque candidat sera soumis en direct aux questions – inconnues avant l’émission – de 100 Français présents sur le plateau. Cette émission aura lieu en début de soirée les quatre lundis du mois de février. Mais n’y a t-il donc que quatre candidats ou seront-ils plusieurs par soirée? La réponse est la suivante :

  • le 5 février : Nicolas Sarkozy (UMP),
  • le 12 février : Jean-Marie le Pen (FN), Marie-George
    Buffet (PC) et Olivier Besancenot (LCR),
  • le 19 février : Ségolène Royal (PS),
  • le 26 février : François Bayrou (UDF), Dominique Voynet
    (les Verts), Arlette Laguillier (LO) et Philippe de Villiers (MPF).

Présentée autrement, voici la même grille avec le pourcentage du temps d’audience accordé :

  • Sarkozy et Royal : 25% (soit 2 heures) chacun,
  • Le Pen, Buffet et Besancenot : 8,3% (soit 40 minutes) chacun,
  • Bayrou, Voynet , Laguillier et de Villiers : 6,25% (soit 30 minutes) chacun.

TF1 précise que sa répartition respecte la règle de "l’équité" fixée par le CSA, le temps accordé étant proportionnel au poids politique du candidat. La sélection reste cependant surprenante quand on s’arrête sur les résultats du premier tour de 2002 (ici).
Ce n’est qu’à partir du 21 mars que s’appliquera la règle de l’égalité du temps de parole sur des émissions plus courtes avec des questions de journaliste.

Lahire

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. “TF1 précise que sa répartition respecte la règle de “l’équité” fixée par le CSA, le temps accordé étant proportionnel au poids politique du candidat”
    La question me semble-t’il est comment calculent-ils le poids politique du candidats ? Parce que s’ils se basent sur les sondages truqués, forcément…

  2. Ils ont au moins le mérite d’être cohérent.
    Bayrou avait confié sur le plateau d’Arrêt sur Images, peu après son coup de gueule contre les médias, que le Lay lui avait dit que TF1 militait pour le bipartisme à l’anglo-saxonne.
    Ces messieurs trouvent en effet que le nombre de candidats en 2002, n’est pas un signe d’une démocratie évoluée…

  3. Il n’y a plus qu’à espérer que les français se rebellent contre ce système qui tourne en rond, qui fait mine d’écouter les citoyens mais oriente en permanence leurs choix (médias, école, culture, publicités, loisirs, …) et , quand finalement le français ose se rebeller un peu (21 avril, référendum européen), lui ré-explique ce qu’il faut penser pour qu’il puisse faire enfin le bon choix.
    La “raison” (voter Sarko pour éviter de voir Ségo arriver au pouvoir) va-t-elle l’emporter sur la volonté de rompre ce cercle vicieux ?

  4. Ce sera comme le débat avec Chirac il y a quelques années: des français pris au hasard: il y avait le fils d’un ami de Chirac, a-t-on appris plus tard, mais celui qui avait cafouillé en posant sa question, qui s’appelle Arnaud D… est le cousin de Mme Chirac. Droles de hasards qui se reproduiront certainement, avec les questions non préparées qui le seront certainement pour certains

  5. Si les français ont un brin d’esprit d’indépendance ils devraient voter de façon inversement proportionnel au temps de matraquage médiatique imposé par les médias, afin de montrer que la démocratie s’impose face au suffrage censitaire imposé par les médias qui ont volé le 1er tour.
    Nous aurions par exemple un 2ème tour de villiers – Voynet, ça serait marrant pour les instituts de sondage….

  6. Cela fait donc 2h20 de temps de parole pour l’extrême gauche (Besancenot, Buffet, Voynet et Laguillier) qui l’emporte haut la main. La France est vraiment un cas unique en occident. Et on va encore avoir droit à l’éternel refrain sur le vilain patronat cause de tous nos maux.

  7. Et pourquoi pa faire le temps proportionnel aux résultats de 2002 ? Ce serait plus logique. Enfin de tout facon on va les remettre tous a leur place en avril. Le pen vite.

  8. Quelle bouffonnerie ! Eh bien corrigeons les bouffons ! Nous disposons de deux armes efficaces pour cela : un vote de type 21 avril dès le premier tour et un boîtier de télécommande pour zapper systématiquement la chaîne “équitable”.

  9. Quel que soit le temps de parole, un sondage vient vous casser le moral pour un dimanche soir: une majorité de français , droite comme gauche, est favorable a une hausse d’impots a partir de 4000 euros par mois: preparez vous à quitter la France apres les elections: personne ne représente une candidature réellement libéral économiquement et sain moralement

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services