Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Donald Trump ou l’Amérique en crise

Remarquable analyse de Gilles Varange, sur le site de Politique Magazine, dont voici la conclusion.

"Même s’il finit par obtenir l’investiture du parti, il faut donc tenir pour certain que le milliardaire verra se multiplier, dans ses propres rangs, les trahisons et les coups bas destinés à lui barrer coûte que coûte l’accès à la Maison Blanche. Sa défaite est la seule garantie de survie d’un appareil républicain qui, comme la plupart des directions des partis dits « de droite » dans les autres démocraties occidentales, s’est depuis longtemps rallié à la vision de la société imposée par ses adversaires pour se polariser sur la seule défense du libéralisme économique. Et quand bien même il parviendrait à surmonter ces obstacles, il ne fait aucun doute qu’un Donald Trump élu par miracle à la présidence se heurterait très vite à un mur infranchissable de connivences. Quelle que soit la sincérité – douteuse – de ses convictions, l’homme n’aurait pas d’autre choix que de finir par renoncer à toutes les mesures de son programme menaçant les intérêts vitaux des cercles au sein desquels se concentre la réalité du pouvoir.

On n’a jamais vu le suffrage universel vaincre le pouvoir de l’argent. Aussi, le « phénomène Trump » doit-il être interprété surtout comme un nouveau symptôme révélateur de la maladie sénile qui n’épargne plus aucune des démocraties libérales. Partout, les peuples, durement atteints dans leur niveau de vie et menacés jusque dans leur identité par une immigration programmée, découvrent dans la douleur que la réussite apparente des régimes démocratiques durant un court demi-siècle n’aura été que le fruit d’un faisceau de conditions favorables mais fortuites qui ont toutes disparu. Chacun prend conscience que le « modèle » est épuisé mais que son agonie et son remplacement inévitable n’iront pas sans d’éprouvantes convulsions."

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Maintenant que Clinton semble avoir verrouillé l’investiture démocrate, Trump a des chances non négligeables d’atteindre la Maison Blanche s’il réussit à obtenir l’investiture du GOP.
    L’image de Clinton est en effet très mauvaise, presque aussi mauvaise que celle de Trump. A priori, ça devrait avantager Clinton, la victoire devant aller logiquement au “moins pire” des deux candidats.
    Mais il y a une différence majeure entre Clinton et Trump.
    Clinton est une “quantité connue” pour le public américain et il y a peu de raisons de croire que, quoi qu’elle fasse, elle puisse restaurer sa réputation. Les opinions la concernant sont à priori très “solidifiées”. S’il y a des possibilités d’évolution, c’est plutôt en négatif, comme les attaques de Sanders l’ont montré en portant au cœur même de l’électorat naturel de Hillary Clinton, en particulier sur les petites et grandes magouilles de Bill Clinton avec sa “fondation”.
    Par contre, bien qu’il ait été très exposé médiatiquement et de très longue date comme homme d’affaire et figure publique, Trump est beaucoup moins défini politiquement et il a sans doute encore beaucoup de marge de manœuvre pour capturer un électorat plus large. A côté de cela, vu les méthodes assez viriles des primaires républicaines, l’essentiel du négatif sur Trump est déjà sorti et il n’y a probablement plus grand chose à dire de ce côté-là.
    Donc, s’il gagne sa primaire, Trump a une bonne chance de réussir à fédérer les mécontentements et il a de quoi faire, sans doute assez pour constituer une majorité solide. Même du côté des démocrates, le fait que Sanders ait réussi à se maintenir aussi longtemps dans la course à l’investiture montre que le réservoir est profond.

  2. Dans une toute récente discussion avec mon fils, nous nous disions :
    “On serait fondé à penser que la vérité est la valeur suprême qui devrait avoir raison de tout, mais chaque jour, nous constatons qu’il n’en est rien.
    Qu’est ce donc qui se trouve au-dessus de la vérité et parvient toujours à avoir raison d’elle?”

  3. “l’homme n’aurait pas d’autre choix que de finir par renoncer à toutes les mesures de son programme menaçant les intérêts vitaux des cercles au sein desquels se concentre la réalité du pouvoir.”
    Il en est de même en France ! Il suffit de voir avec le fameux compteur LINKY ! Il n’est pas mis en place pour le bien d’autrui mais celui des multinationales apatrides :
    http://refus.linky.gazpar.free.fr/
    Et que penser du Traité Transatlantique, qui est élaboré par les lobbies sans l’avis des élus ni des contribuables.
    Les pays dits de l’Otan sont devenus une vaste dictature. Comme le prévoyait déjà Soljenitsyne.

  4. Vision partagée.

  5. Trump c’est le Lepen US ,il fait le jeux de la Clinton.
    Au moins 30% des républicains ne voteront pas pour lui,ils se reporteront sur “la Clinton”
    pour lui assurer la victoire,c’est elle qui est programmée.

  6. Depuis longtemps c’est la grande finance anglo-saxonne qui dirige le monde. Les “démocraties” ne sont que des parodies. Obama lui-même n’est qu’un pantin aux ordres (de ceux qui ont financé ses campagnes électorales). La guerre de 14/18, la boucherie de 14/18, et sa conséquence directe le nazisme et la seconde guerre mondiale, a été voulue par la grande finance internationale. C’est elle qui a assassiné kennedy. Tous ceux qui ont voulu s’opposer à elle ont été physiquement éliminés : le shah d’Iran, Kadhafi, Saddam Hussein…
    Tout évènement politique dans le monse se fait à l’aune de ce que veut, ou ne veut pas, ce pouvoir occulte mais terrible

  7. il semble évident que la candidature du milliardaire-provocateur Trump a pour but de faire élire haut la main Madame Clinton
    signé bébert,adepte de la théorie du complot

  8. Le mur de l’argent ? En France, en 1789, il existait le mur des ordres privilégiés… 4 ans après, qu’étaient devenus ces mêmes privilégiés ?
    En Russie, en 1914, il existait le mur de l’autocratie… En 1917, qu’est-elle devenue ?
    Le mur de l’argent, ce sont peut-être 50 ou 70 personnes dans le monde… Tous les autres sont des sous-fifres qui pointent pour lécher quelques miettes ! Les seconds sont des lâches, mais les premiers seront coriaces, ils ne se laisseront pas faire !
    Il faudra seulement plus de volonté que ce “mur” pour en parvenir à bout…
    Plus de volonté ! Tout le reste suivra…

  9. Un journal americain titrait “qui va assassiner Trump ?”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services