Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Dominique Bertinotti élude une question sur la GPA

Hier à l'assemblée, le député UMP Jean-Sébastien Vialatte a posé la question :

V"Madame la ministre, les médias se sont récemment fait l’écho d’une publicité faite par une société américaine se vantant de mettre des couples français en relation avec des mères porteuses au Canada ou aux États-Unis. Sur son site internet, l’agence en question offre des services payants allant de l’assistance administrative et médicale en France jusqu’à la conclusion d’un contrat avec une mère porteuse avec, en option, la sélection des ovules, voire le choix du sexe des bébés. Une association a déposé plainte contre cette entreprise.

Ces pratiques permettant de choisir le sexe de l’enfant à naître ne sont pas sans rappeler une certaine forme d’eugénisme. Elles banalisent la commercialisation du corps des femmes et sont source de dérives en tout genre.

Le débat éthique sur la gestation pour autrui pose plusieurs questions, qui concernent au premier chef la dignité de la personne humaine, l’indisponibilité du corps humain, le devenir de l’enfant à naître en cas de conflit avec la gestatrice, l’instrumentalisation d’une femme par une autre femme et l’établissement de la filiation. À ce sujet, je voudrais dire ma désapprobation avec la circulaire dite « Taubira » qui accorde la nationalité française aux enfants nés à l’étranger et par extension à ceux issus d’une GPA. C’est l’hypocrisie la plus totale !

Je tiens à rappeler qu’en vertu de l’article 16-7 du code civil, introduit par la loi de bioéthique de 1994, la GPA est interdite en France. Cet article rend nulle toute convention sur la procréation ou la gestation pour le compte d’autrui.

Madame la ministre, compte tenu de la gravité des faits que j’ai énoncés, entendez-vous maintenir dans la future loi sur la famille l’interdiction de la GPA dans notre pays ? Comptez-vous réaffirmer la valeur inaliénable de la personne humaine ?"

Réponse de Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la famille :

"Monsieur le député, j’ai envie de vous poser, moi aussi, une question. […] Pourquoi évoquer la question de la gestation pour autrui ? Je croyais que le débat sur le mariage pour tous était clos. La position du Président de la République sur la gestation pour autrui est immuable, et a toujours été d’une grande limpidité. Je croyais que cette position avait bien été comprise par tous ! Puisqu’il faut le répéter, alors je le répète : le Président a dit très clairement que la gestation pour autrui ne ferait pas partie des questions abordées durant le quinquennat. J’ai envie de vous dire que vos prises de position, aujourd’hui, sont très politiciennes, à la veille d’une manifestation qui cherche désespérément des arguments pour faire croire que nous détruisons la famille. […]

M. Philippe Meunier : Vous êtes les fossoyeurs de la famille !"

La GPA ne sera pas abordée durant le quinquennat ? Avec la circulaire Taubira, c'est pourtant déjà fait !

Addendum : les juristes pour l'enfance sont déçus :

"Le message du gouvernement sur la question de la GPA, loin d’être limpide, nous parvient extrêmement brouillé. D’un côté il est affirmé que cette question n’est pas à l’ordre du jour, mais de l’autre, la circulaire, dite Taubira de janvier 2013, a ordonné la délivrance de certificats de nationalité française à des enfants nés par GPA à l’étranger. Elle donne ainsi l’ordre de « fermer les yeux» en cas de recours à une GPA à l’étranger alors que, pratiquée en France ou à l’étranger, la GPA ne réalise pas autre chose qu’une commande et un achat d’enfant, via l’utilisation d’une femme par une autre personne.

Les sociétés américaines de mères porteuses ne s’y sont pas trompées puisque l’une d’elle indique au sujet de la circulaire Taubira « cela renforce la légitimité de la démarche des parents intentionnels pour une GPA aux Etats-Unis, où sa pratique est professionnalisée, et légalement parfaitement régulée, dans l’intérêt des futurs parents et de leur(s) enfant(s). » 

Un message vraiment limpide aurait consisté à répondre que le développement de ce marché sur le territoire français est une question préoccupante, que le gouvernement y portera toute son attention pour que les règles légales soient respectées et le respect de la dignité des femmes et des enfants assuré."

Partager cet article

12 commentaires

  1. Pas besoin d’arguments pour faire croire que ce gouvernement détruit la famille équilibrée et stable, pilier de notre société.
    Il suffit que les faits parlent d’eux-même et d’ouvrir les yeux et fermer ses oreilles à la désinformation sophiste.
    Il suffit de regarder “le reste à vivre” des familles qui diminue..
    On aimerait que ce ministre nous laisse en paix et s’occupe de sa santé.
    La France n’est pas un dérivatif ou une distraction à ses problèmes personnels!

  2. “ne sera pas abordée pendant le quinquennat”:
    ce qui veut dire littéralement qu’ils n’y sont pas opposés, mais que ce sujet ne doit pas être discriminant lors de la prochaine élection présidentielle (un quinquennat n’est pas une simple unité de temps, mais bien une durée de mandat électif).

  3. C’est la position constante de “ce gouvernement” et plus largement de l’idéologie sous-jacente: la réalité a tort puisqu’elle n’est pas conforme à nos idées.
    Pour mémoire: Dieu pardonne toujours, les hommes parfois, la nature jamais.
    Continuez, mesdames et messieurs les idéologues: dans une, ou au plus tard trois générations, la nature aura repris ses droits, et votre génération aura été balayée (n’espérerez pas que nos enfants paient vos retraites: ils sont moins gentils que nous; vous voulez l’euthanasie, ils sauront vous le rappeler, n’est-ce pas messieurs Attali -70 ans- et Romero -ça s’approche- quand donnez-vous l’exemple et qu’attendez-vous pour convaincre pierre bergé de sauter le pas?), sans laisser le moindre souvenir positif.

  4. De fait il est probable que PMA et GPA ne seront pas mis en oeuvre au cours de ce quinquennat, même si celui qui sert de président à la France aimerait le faire. Trop de députés socialistes ont dit qu’ils n’étaient pas favorables à ces pratiques au moment du débat sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe. En inscrivant ces sujets à l’ordre du jour au parlement, le gouvernement les obligerait à se dédire.
    Alors le pouvoir élude le problème de la publicité qui est faite en France pour ces pratiques à l’étranger et facilite l’accès à ces dernières par voie de circulaires sous couvert hypocrite d’humanisme pour les enfants qui en sont issus et qui se retrouvent sans statut.
    l’objectif est claire: les banaliser pour une mise en oeuvre ultérieur lors d’un prochain quinquennat.

  5. Taubira a aussi dit en direct le 13 janvier 2013 que la lmpt mentait quand elle disait que les mots père et mère seront supprimé du code civil et des papiers officiels.
    Si la pma et la gpa ne sont pas encore officiellement au programme c’est bien grâce a la lmpt qui est encore dans la rue.
    Alors tous dans la rue le 2 fev .

  6. Ce gouvernement a tellement menti sur tout, spécifiquement la famille, qu’il n’a plus aucun crédit. Je vois d’ici le scénario en préparation. Un député proposera “à l’arrache” un amendement sur la GPA dans la prochaine loi sur “les familles” (elle n’existe plus au singulier) et dames Bertinotti et Bécassine nous diront que c’est fortuit, car le Parlement est libre et souverain.
    Fraudeurs de tous les pays, unissez vous !

  7. La réinvention de l’esclavagisme sous la houlette de ceux qui prétendent que leurs prédécesseurs en politique ont été à l’origine de son éradication. Que Dieu nous prenne en pitié car la mesure est dépassée depuis longtemps. Messieurs les politiciens honnêtes, rien ne vous oblige à prendre des gants avec ceux qui sont gouvernés par l’Esprit du Mal, alors, vous à qui ces talents de paroles ont été donnés par le Christ Roi de l’univers, utilisez le glaive à deux tranchants de la vérité pure et dure afin de libérer la terre des démons qui y errent à la recherche d’âmes à entrainer dans les abymes du désespoir eternel. (Cf: Prière du pape LEON XIII à Saint Michel.)

  8. Ce gouvernement avance masqué. Mensonge et intimidations sont ses armes. Il ne afut surtout pas baisser la garde.

  9. Lâche et menteur, tristement habituel.

  10. “ne sera pas abordée pendant le quinquennat”:
    Cela signifie qu’on fera passer une loi en catimini sans concertation comme pour l’avortement

  11. La circulaire taubira c’est comme si elle avait écrit “le vol est interdit mais le recel est autorisé”. Et aucun des génies des media, qui profitent de la dernière niche fiscale qu’on leur a laissé dans leur gamelle en récompense, ne bronche.
    Dès lors que vous mettez au suprême pouvoir un roi bête, athée, cynique et méchant, il s’entour de gens aussi mauvais que lui mais plus bête encore afin de ne pas être dépassé.

  12. Ils sont les fossoyeurs de la famille. Mais ils ne veulent pas que ce soit dit, afin que, quand le peuple se réveillera, la famille soit si profondément enterrée qu’on ne pourra pas la ressusciter…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services