Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Démission de l’Etat

Lu dans Minute du 30 juillet :

Il n’est pas du rôle de l’armée de faire de l’aménagement du territoire» a déclaré François Fillon. Au vu de toutes les fermetures décidées depuis quinze ans, ce n’est pas non plus le rôle des hôpitaux. Ni des maternités. Des maisons de retraite. Des bureaux de Poste. Des perceptions. Des trésoreries. Des tribunaux. Des trains. Des centrales électriques. C’est la grande braderie. Tout doit fermer, dans les meilleurs délais. Bruxelles et ses néo-libéraux nous le disent : c’est pour notre bien."

MJ

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. “”Bruxelles et ses néo-libéraux “”
    On dirait du Besancenot ou du Fabius…
    C’est tout de même l’Etat français qui a conduit les finances publiques à la faillite et à un endettement colossal, et non Bruxelles.
    Les souverainistes ont trop souvent tendance à charger Bruxelles de ce qui est de notre fait : la dette, le socialisme, et un centralisme administratif et démographique qui sont des spécificités françaises, avec une incapacité à réformer l’état mammouth.
    On ne peut à la fois demander moins de fonctionnaires et moins d’impôt, et de meilleures finances publiques, puis exiger le maintien de bureaux de poste qui traitent moins de 10 opérations/jour, de maternités où le personnel n’est utile qu’à mi-temps, d’hôpitaux les plus couteux d’europe, avec le taux de maladies nosocomiales le plus élevé, etc….. Nous avons deux à trois fois plus d’agents du fisc que les anglais ou les italiens, une SNCF en faillite qui a légué sa dette aux contribuables pour être artificiellement bénéficiaire. Bruxelles n’y est pour rien. Les maisons de retraite fleurissent et s’agrandissent dans le moindre bourg : pyramide des âges oblige : là encore, Bruxelles n’y est pour rien si nous avons été le premier pays européen à rembourser la pilule et libéraliser l’avortement. Si la protection sociale socialisante créée par le communiste Thorez en 1945 est un boulet dont les charges tuent notre économie, nous en sommes responsables : de plus l’absence de fonds de retraites français a livré le capital de nos entreprises aux fonds de pensions américains, écossais ou anglais. Ce n’est donc pas le libéralisme, mais l’absence de libéralisme qui en est la cause.
    A force de tout mélanger, les souverainistes parlent dans l’irréel : d’où leur manque de crédibilité, une fois passée la protestation contre ce qui est bien bruxellois, à savoir la volonté d’amoindrir les nations et leurs cultures.
    Ce sont nos libertés qui méritent d’être défendue, et non le socialisme d’état oppresseur et en faillite par définition.

  2. Bémol : si on a effectivement besoin d’une maternité ou d’un bureau de poste près de chez soi, la présence d’un régiment est certes positive pour la visibilité de l’armée et …les défilés mais sa proximité pas aussi nécessaire dans la vie quotidienne(Avez-vous souvent fait appel au 501é régiment de chars de combat voisin dans votre vie ?)
    Quand à l’activité économique (Ah le dieu conso !) que la présence d’un base ou d’un régiment suscite, cela n’est effectivement pas sa finalité (sur ce point au moins, je suis en accord avec Mr Fillon)

  3. L’armée n’est pas un service public de proximité comme l’école, la poste, les hôpitaux. Quand on ferme des écoles, des guichets de poste ou des hôpitaux cela affecte directement une partie des usagers. Si on ferme une caserne cela n’a pas d’effet direct pour l’usager que nous sommes en général (cela en a pour les fournisseurs, les entreprises, pas les consommateurs). Si cette restructuration permet d’être plus efficace, c’est une bonne chose.

  4. D’accord à 100% avec ce qu’a écrit Pascal G.
    D’accord également avec les termes de la déclaration de François Fillon. Non, le rôle de l’armée n’est pas de faire marcher le petit commerce dans les patelins paumés. Non, le rôle de l’hôpital ou du bureau de poste n’est pas tisser du lien au sein de la commune. Si une municipalité n’a pas les moyens financiers de sa politique, qu’elle trouve par elle-même les financements pour assurer le bien-être de ses administrés ; mais de grâce, qu’elle cesse donc de pomper l’Etat providence et les collectivités sous-jacentes (régions, département…) pour pallier ses carences.
    L’Etat a depuis des lustres dilapidé frénétiquement l’argent des Français. Certes, à présent, l’addition est difficile à avaler ; mais encore eût-il fallu n’avoir pas élu Giscard, la Mitte et Chirac pour notre plus grand malheur.
    – Ce sont eux qui ont fait exploser la dette sociale.
    – Ce sont eux qui n’ont eu de cesse que d’accroître toujours davantage les effectifs de la fonction publique.
    – Ce sont eux qui ont appliqué l’imposition à outrance des classes moyennes en vu d’augmenter misérablement les recettes.
    Après 30 ans de gâchis, on constate que la France est en état de pré-faillite. Il faut bien faire quelquechose !
    Je suis d’accord, les réformes de Fillon sont à la marge ; et nous n’obtiendrons jamais les résultats escomptés, car c’est le système en entier qu’il faut abattre !
    – Il faut abroger intégralement la sécurité sociale.
    – Il faut mettre en place le système de retraite par capitalisation et en finir avec cette escroquerie de prétendue répartition.
    – Il faut privatiser tous les services qui n’ont pas à être gérés par l’Etat (transports, éducation, media, culture…)
    – Il faut réduire drastiquement les effectifs de la fonction publique.
    – Il faut promouvoir la concurrence libre et non faussée dans tous les domaines.
    – Il faut mettre un terme à la spoliation fiscale dont est victime la classe moyenne.
    – Il faut dégraisser les échelons administratifs qui sont absolument inutiles.
    – Il faut arrêter de subventionner la misère immigrée qui vient s’échouer dans nos villes et dans nos banlieues.
    – Il faut épurer les textes de lois qui sont de véritables usines à gaz (le code du travail devient chaque jour toujours plus illisible !)
    L’Etat est un très mauvais gestionnaire. Le rôle de l’Etat n’est pas de régenter intégralement la vie du citoyen. L’Etat est là pour fixer des régles justes et les faire appliquer. Pas davantage !
    Nous avons besoin d’une Margaret Thatcher ou d’un Ronald Reagan ; certainement pas d’un petit nabot inculte exclusivement occupée par sa petite personne, son image de marque et son porte-feuille.

  5. Devinettes pour les libéraux madelino-sarkozystes :
    question n°1: Quels sont les gouvernements qui ont le plus augmenté la dette publique depuis trente ans ?
    question n°2 : Quel est celui qui l’a fait baisser ?
    question n°3 : la dette publique a-t-elle diminué depuis l’élection de N.S. ?
    Réponses
    question n°1
    1° Balladur
    2° Bérégovoy
    3° Raffarin
    question n°2 : Jospin
    question n°3 non, elle a augmenté de près de 60 milliards
    Pour s’en convaincre http://abel.jerome.free.fr/img/DettePubliqueFrancaise.jpg
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France

  6. Je suis d’accord avec Grégoire, l’armée n’a rien à voir avec un hôpital ou avec un bureau de pose. Cependant il me semble que M. Morin avait déjà déclaré cela dans des termes identiques en 2007.

  7. tout à fait d’accord avec Xtophe
    très bonne analyse
    je suis très inquiète pour mon pays.
    de plus la France est en train de perdre son identité

  8. Pour l’armée, le risque de guerre existe toujours (les ennemis changent).
    Si les effectifs sont dispersés, on les anéantit moins facilement que s’ils sont concentrés.
    Si, pure hypothèse, il faut se battre en montagne, on n’a plus de chasseurs alpins.
    Tout cela, si on pense que l’armée est faite pour nous défendre en cas d’attaque.
    si ce n’est pas le cas, pardon d’avoir fait perdre le temps à tout le monde.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services