Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Une attaque contre Transmettre sur le site du diocèse de Bayeux-Lisieux

La responsable diocésaine de la catéchèse s’y livre à une charge visant la belle revue catholique Transmettre, destinée à aider à… transmettre la Foi aux enfants.

Apparemment jalouse que des catéchistes se nourrissent à cette source, cette laïque accumule les accusations contre la revue qui irait "à l’encontre d’une proposition catéchétique structurée et structurante" (sic) :

  • "Les dessins sont intemporels [?] et le patrimoine iconographique provient uniquement des XVème-XVIIIème siècle."
  • "Dieu est [présenté dans Transmettre comme] un être omnipotent ; le but est d’apprendre à lui plaire. Le lecteur est placé au dessous d’un Dieu qui le domine, voire qui l’écrase."
  • "Le Christ est celui qu’il faut imiter et à qui il faut faire plaisir. « Jésus est venu sur la terre pour nous donner l’exemple de tout faire très bien."
  • "La plupart des citations renvoient à des documents datant d’avant le Concile Vatican II. Cette revue propose des vérités à croire simplistes plutôt que des éléments qui aident les catéchistes à structurer leur réflexion."

Des accusations accablantes en effet. Pour celle qui les profère.

Henri Védas

PS : On peut écrire [Mise à jour : le lien ne semble pas fonctionner, une autre adresse est proposée dans les commentaires ci-dessous] au site internet du diocèse pour lui suggérer, avec courtoisie, de retirer ce texte blessant. Et on peut demander un spécimen gratuit de Transmettre ici.

Partager cet article

19 commentaires

  1. Merci à M. Védas pour cette indication. Voici le message que je viens de faire parvenir à Mme Marie, responsable diocésaine (pauvre diocèse !), à l’adresse : [email protected]
    « Chère Madame, j’ai parcouru votre page sur le site du diocèse concernant la revue « Transmettre », et je suis consterné par tant de malveillance. Vos arguments concernant le contenu sont extrêmement pauvres et parfaitement idéologiques. Lorsque vous avez dit que la revue vous semblait pré-conciliaire, vous croyez avoir tout dit… Et bien sûr, vous accablez de votre mépris les innocents catéchistes qui trouvent de belles choses dans cette revue : « ils ne se rendent pas compte des enjeux catéchétiques… »
    Si effectivement vous désapprouvez « Transmettre » de penser que « Le Christ est celui qu’il faut imiter », alors j’ai peur pour les enfants qui subissent votre enseignement.
    Pour ma part, je suis ravi que les catéchistes de ma paroisse soient en majorité abonnées à « Transmettre », et s’en inspirent pour une catéchèse priante et efficace. »

  2. […]
    Cette [attaque] ne fait que mettre en valeur l’efficacité de Transmettre dans l’enseignement du catéchisme.Témoin, un de nos fils ne se trouve pas trop mal d’avoir lu abondamment Transmettre :il est en troisième année de séminaire pour la joie de sa famille et davantage.Il est vrai hélas pour les âmes sensibles qu’on ne lui enseigne pas vraiment à découper du papier crépon et « restructurer sa dialectique évangélique ».
    […]

  3. Dans sa première remarque, cette super catéchiste semble réclamer l’usage de la sola scriptura puisqu’elle reproche à la revue « Transmettre » de diriger ses lecteurs dans des interprétations particulières. Regardons alors les textes de la Bible (TOB ou Segond si vous voulez)
    La catéchiste en chef trouve que « Le monde en général est ressenti comme mauvais et dangereux. » Chère Yvanne trouvez- vous le monde si cool ? L’Ecriture en Romain V enseigne que l’humanité et pécheresse… que faites-vous de la Parole de Dieu ?
    La brave dame – coryphée des catéchistes s’étonne – et s’offusque de la que la revue incriminée présente le Christ comme celui : qu ’il faut imiter et à qui il faut faire plaisir. « Jésus est venu sur la terre pour nous donner l’exemple de tout faire très bien. » Cette brave dame censure donc les Ecritures (et nos frères Protestants qu’en faites-vous ! ) puisqu’en Jean le Christ dit « je vous ai donné un exemple pour que vous agissiez comme j’ai agi avec vous » (Jean XIII-15)
    Le pire selon cette dame serait de présenter un Dieu Tout Puissant : en 2 Co VI -18 l’Ecriture dit « le Seigneur Tout-puissant »… Quid ?
    Les instances diocésaines peuvent être sereines car finalement Transmettre n’est pas par sa conformité aux Ecritures une entrave à l’œcuménisme… Au contraire
    Quant à moi, les Instances catéchétiques pourront me dire que je ne suis pas formé pour comprendre « l’herméneutique spécifique de la didactique de la pastorale de la catéchèse » et pour cause je suis passé par les fameux parcours….

  4. […] « une proposition catéchétique structurée et structurante »: un sabir purement IUFMesque.

  5. merci les amis du tuyau, on ne pouvait pas laisser passer cela en effet. J’ai été voir sur le site du diocèse c’est effarant ! […]
    Ci-joint , le message que j’ai adressé à l’Evêque du lieu.
    A l’attention de Monseigneur l’Evêque du diocèse de Bayeux-Lisieux,
    Monseigneur,
    Permettez-moi d’attirer votre attention sur la prose ahurissante que se permet d’écrire dans le bulletin diocésain votre « responsable de catéchèse », Madame Yvanne Marie, à l’encontre de l’excellente revue Transmettre. Il semble grand temps de la catéchiser […]
    Veuillez agréer, je vous prie, Monseigneur, l’expression de ma profonde compassion .En union de prières, que Saint Borromée vous guide.
    Marc Bergerot
    source d’info: lesalonbeige.blogs.com

  6. je vous signale que le lien pour écire au diocèse ne fonctionne point… mon mail m’est revenu non délivré! (deux fois!! Et vous ne vous êtes pas trompés).

  7. La critique de cette « responsable diocésaine de la catéchèse » se trouve être nulle et non avenue. Pour avoir suivi (subi?) l’an dernier une session de « formation à la catéchèse » faite par de braves laïques de la même trempe, je peux maintenant situer un peu mieux le problème qu’auparavant…
    la catéchèse est la mise en oeuvre d’une pédagogie destinée à éveiller les enfants à Dieu, selon les termes de nos interlocutrices. Toute réflexion sur le sujet de la catéchèse se focalise donc sur une pédagogie, une manière d’agir pour que soit reçu un « message » par les enfants qui participent aux rencontres.
    Nous comprenons alors aisément que le simple titre de « transmettre » gêne chez nos professionneles de la catéchèse. En effet, on ne transmet rien, on est là pour proposer! De même, la question ne concerne pas plus le contenu de ce que les enfants pourraient « recevoir » (pour reprendre une terminologie consensuelle) durant ces « rencontres ». On ne cherche qu’à savoir comment les faire aimer, non pas notre Seigneur, mais le caté.
    Hé oui, un enfant doit aimer le caté!
    Alors on fait tout pour qu’il aime le caté!
    Chants d’un pauvreté pitoyable, tant dans les paroles que dans l’air, mais ça plait. Il vaudrait mieux encore leur passer Alysée ou Chatal Goya. D’ailleurs, ça s’en approche souvent. Chapitres au titre et au contenu s’approchant du programme gentillet d’un conseil minicipal des enfants, avec les bonnes intentions de solidarité, et autres bonnes idées à la guimauve.
    Résultat, les enfants aiment venir au caté, quand ils sont petits, parce que c’est « sympa ». Puis, plus grand, forcément, ils en ont ras-le-bol d’être pirs pour des gamins débiles, et s’en vont ailleurs.
    Par expérience, je peux attester n’avoir utilisé les différents (et j’en ai expérimenté plusieurs) ouvrages que rarement, et avoir complété avec des documents personnels, dont certains issus de « transmettre », prierenfamille.com ou autres sites bien fichus.
    Mes « rencontres de catéchèse » ont toujours contenu: 1 apprentissage de la base du catéchisme (prières, commandements, vertus, Credo…), connaissance de l’histoire Sainte et de l’Evangile, vies de saints qui permettent de donner de bons exemples aux « participants », prières (actes de foi, espérance, charité, Credo, Pater, Ave…)…
    La Sainte Eglise nous a donné un plan pour la transmission de la foi par le catéchisme: on l’appelle Catéchisme de l’Eglise catholique. Je dois signaler qu’étant passé à la congrégation pour la doctrine de la foi il y a deux ans, durant un entretien, il nous a été annoncé la parution du compendium, en particulier pour la France, où le CEC n’a pas été bien reçu, sans doute trop difficilement abordable. Ce n’est pas élogieux pour nous, mais maintenant, mesdames les « catéchètes » (c’est le nom qu’elles se donnent: expertes en catéchèse…) vous avez une forme plus simple pour vous aider à avancer…
    Enfin, il nous est souvent dit de ne pas faire apprendre aux enfants: ça les dégoute. En effet, je comprends. Savez-vous, mesdames, que le simple témoignage permet de transmettre beaucoup plus que des méthodes catéchétiques. Mais beaucoup de nos catéchistes, supérieurement intelligentes, remettent en cause la foi catholique, que, elles, elles ont certainement mieux compris. Alors, quand on voit coment on propose… Et puisqu’il faudrait d’abord comprendre avant d’apprendre (il parait que c’est même vrai pour le Pater et le Credo…), Madame de Bayeux pourra-t-elle m’expliquer les mystères de la foi, le pater, le Credo? Parce que moi je n’ai pas encore tout compris. Peut-être parce qu’on me les a appris… Merci quand même, monsieur le recteur, papa, maman, mes catéchistes, pour ce que vous m’avez fait subir. Veuillez m’excuser d’avoir assimilé mon catéchisme un minimum, et d’être toujours resté fidèle au Seigneur, même à l’âge ingrat, jusqu’à entrer au séminaire. Veuillez m’excuser, chers enfant, de vous dire que le Seigneur est infiniment bon et aimable, que la Sainte Vierge est immaculée, que le Christ est notre modèle et les saints des exemples, que le Seigneur nous parle dans la Bible et que l’Eglise nous aide à le comprendre… Après tant de fautes, que faudrait-il que je fasse? Confession ou psychologue?

  8. Il est honteux qu’une personne comme cela soit habilitée à détruire la foi au coeur d’un diocèse

  9. Par l’avalanche de courriels de soutien et de demande de spécimens, je me suis dit que quelque chose s’était passé! Je découvre l’information passée sur le Salon Beige. Si cette attaque contre Transmettre contribue à notre développement (+ 25% d’abonnés par an), tant mieux. Je précise que 700 paroisses sont officiellement abonnées à Transmettre, et qu’un certain nombre d’entre elles abonnent leurs catéchistes pour qu’elles puissent bien se former au fil des mois. Ce succès explique l’hostilité de certains. Pourtant notre but est avant tout d’aider les parents a être les « premiers éducateurs de la Foi » en leur transmettant enseignements et conseils qu’ils n’ont souvent pas reçu au « KT » afin qu’ils puissent transmettre à leur tour. Merci au Salon Beige et aux internautes.

  10. Si vous m’aimez, imitez-moi » telle est la consigne du Divin Maiître… qui est celui qui peut prétendre s’y opposer ???
    « Dieu est tout puissant, c’est dans le je crois en Dieu, point à la ligne
    Ce qui a précédé le concile n’est pas en contradiction avec ce qui vient du Concile Vatican II (mise à part les déformations que l’on a fabriqué à partir du dit concile).
    « Privé ou public, ou « privé et diocésain » il n’y aucune opposition à rechercher… du moment que le contenu est catholique, . La foi existe en dehors de ces distingo spécieux en l’occurrence qui troublent la foi et ne reposent sur aucun discernement sérieux .
    C de Vaugelas
    envoyé à l’auteur de ces attaques grossières,
    au Vatican à Benoit XVI… et mis sur le blog
    J’ai commandé un maximum de « transmettre » afin de les diffuser à mes nombreux amis

  11. « […] « une proposition catéchétique structurée et structurante »: un sabir purement IUFMesque »
    J’allais l’écrire, mais vous me l’avez ôté du clavier !

  12. Pour compléter cet affligeant tableau de l’état de l’impéritie qui règne dans l’enseignement du catéchisme , ce qui est bien entendu gravissime puisqu’il s’agit là directement du salut des âmes des enfants que d’obscures militants sectaires entreprennent sciemment de dévoyer.
    Mais ce n’est pas tout.
    Je fais en effet fréquemment allusion ces temps -ci sur le Salon beige et en d’autres lieux propices au cas d’un prêtre , dont avec un certains nombre grandissant d’amis, clercs et laïcs, je me soucie . Son curé lui a INTERDIT le catéchisme, comme il lui a interdit d’accompagner les défunts au cimetière , j’en passe et des meilleures… comme il a INTERDIT également à une communauté de soeurs d’organiser l’adoration pour les tous petits.
    C’est pourquoi je crois qu’il est bon et même impératif de demander inlassablement à leur retour de Lourdes à « Jean-Louis, Gérard »- c’est ainsi qu’ils se plaisent à se faire appeler- , et d’aucun concerné qui seraient tenté de continuer à couvrir ces scandales : « qu’as-tu fait de ton petit frère catéchisé, qu’as-tu fait de ton frère prêtre persécuté ? »
    Merci à Messieurs les Abbés d’avoir apporté leur témoignage en connaisance assurément des risques qu’ils également. Mais ils savent aussi « qu’heureux-seront- les persécutés » qui n’auront pas hésité à s’engager derrière le Saint-Père en ces temps de « purification de l’Eglise »

  13. « Le service diocésain rappelle que seule la revue «Points de repère » (co-éditée par le Service National de la Catéchèse et du Catéchuménat et Bayard) est la revue officielle des instances nationales de la catéchèse en France il est placée sous l’autorité directe des évêques. »
    Cela aurait été bien de rappeler cette vérité qui n’est pas critiquable, l’avertissement est nécessaire, vous ne faites donc que du hors contexte ?

  14. Ma contribution … l’adresse mail Bayeux-Lisieux sature !
    Chère Madame,
    C’est avec beaucoup de peine que j’ai découvert votre article sur la revue « Transmettre » sur le site du diocèse de Bayeux-Lisieux.
    Quels motifs vous animent ? Peut-on parler de charité dans vos lignes ?
    Je suis actuellement catéchiste sur ma paroisse (Parcours : « Fais jaillir la vie ») et j’utilise « Transmettre » depuis fort longtemps pour m’aider à préparer mes cours (mais peut-être ne devrais-je pas utiliser ce terme : « cours ») « Transmettre » apporte une doctrine solide et n’est pas en concurrence avec tel ou tel catéchisme mais se propose d’aider et de former « les éducateurs de la foi ». Que votre sensibilité ne se retrouve pas dans cette revue, cela est tout à fait compréhensible (dessins intemporels soit ! …mais je puis vous assurer qu’ils sont largement réclamés par les enfants) mais que vos arguments soient des attaques contre ce que devrait être l’enseignement du catéchisme tel que nous le demande l’Eglise, c’est un peu fort, surtout, sur un site diocésain que vous semblez utiliser comme une tribune libre.
    Il serait trop long de vous décrire les errances catéchétiques par lesquelles je suis passée et qui ont fait que la quasi-totalité de ma famille a perdu le chemin de l’Eglise. Ces erreurs je ne veux les commettre ni avec mes enfants, ni avec les enfants qui me sont confiés.
    Pour répondre à l’un de vos arguments, je me permets de vous rappeler que Vatican II n’a pas aboli les conciles précédents et que trouver des textes antérieurs à ce concile dans une revue catéchétique ne semble pas relever de l’anathème.
    Vous notez, à juste titre, « Dieu est un être omnipotent ; le but est d’apprendre à lui plaire. » et « Le Christ est celui qu’il faut imiter et à qui il faut faire plaisir. » Qu’avez-vous à reprocher à cela ? Je vous renvoie à cette « simple » prière qu’est l’acte d’Offrande à l’Amour Miséricordieux de Sainte Thérèse de Lisieux « … je veux travailler pour votre seul Amour, dans l’unique but de vous faire plaisir … » : ce programme que vous décriez l’a conduite à être patronne … des Missions, ne l’oubliez pas.
    Avec toute ma tristesse,
    Je vous prie de croire en l’assurance de mes prières.

  15. Bonjour,
    Cette information a inspiré le Komité de Rédaktion du MoisiBlog :
    http://fromageplus.hautetfort.com/archive/2006/11/09/et-dieu-dans-tout-ca.html
    Merci au Salon Beige !
    [Merci à vous ! HV]

  16. Anonyme : « Regardons alors les textes de la Bible (TOB ou Segond si vous voulez) »
    C’est quoi « TOB » ?
    Et quel est le problème quant à la Bible Segond ?
    Merci
    [Réponse de HV : http://www.google.com/search?hl=fr&q=TOB&lr= ]

  17. L’adresse donnée par H.Védas n’est pas bonne ; il faut écrire à [email protected]
    [Réponse de HV : merci, vous n’êtes pas la seule à faire part d’un problème avec l’adresse affichée sur le site du diocèse. Cependant, l’adresse que vous proposez est celle de l’auteur de l’attaque, alors qu’il m’avait semblé plus approprié de s’adresser au diocèse, pour l’informer de ce qui est écrit sous sa caution.]

  18. Je découvre qu’il faut rejeter selon cette dame les écrits précédent le Concile Vatican II !
    Faut-il donc jeter la Bible ?

  19. Cela fait 35 ans que je fais le catéchisme à travers la France ,je peux dire que j’en ai vu de toutes les couleurs dans certains endroits,j’ai pris mon bâton de pélerins sans jamais rentrer dans un système d’idéologies qui détruisait à la base nos vraies racines chrétiennes à savoir la Bible,le chapelet la vie des saints.
    Combien de fois j’ai été injuriée parce que je donnais des chapelets.
    Ses responsables de la catéchèse il y en a beaucoup de merveilleuses mais d’autres c’est dramatique,elles ont tout pouvoir,étant rénumérées,les bénévoles n’ont plus qu’à baisser la tête et accepter le bon vouloir de leurs réflexions.Ce qui est grave,il y un énorme gâchis pour les enfants ce sont eux les premières victimes,pour reprendre le courrier précédent(des familles entières se sont découragées)comme disait Jean vingt trois »une famille qui prie et une famille qui vit »
    Beaucoup de nos Eglises le dimanche sont vides de jeunes et ceux de la quarantaine.Nous sommes en droit de nous poser les bonnes questions?
    A mon niveau,pourquoi j’ai dû souvent en cachette donner des chapelets,encore aujourd’hui,j’ai le réflexe d’avoir peur des réflexions,malgré tout j’ai toujours continuer.
    Pourquoi lorsqu’on parle du sacrement de la confession,c’est le silence,j’ai dû emmener les enfants sans rien dire à un prêtre d’une communauté à la paroisse je me serais fait jeter.O j’ai tant et tant de choses à dire,elles sont passées je préfère avancer,aujourd’hui il est grand temps qu’on dise la vérité aux jeunes,pour reprendre l’Evangile de saint Luc, chapitre 12″parler ouvertement et sans crainte » versé 8(Je vous le dis,quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes,le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu)
    QU’on mette à la tête de la catéchèse dans nos paroisses des personnes compétentes,remplies du feu de l’amour sans traces de jalousies, de méchanceté, de rivalité,le malin est là,il est vrai mais c’est en s’armant des sacrements,du rosaire etc qu’on pourra balayer ses tensions.
    ON a toujours à apprendre des autres sans autorité.Ce journal transmettre,je l’ai commandé.Prions pour Yvanne Marie,la douceur,nous est transmis par la prière et bien sûr par les sacrements,dont la confession est un sacrement de libération.Demandons à nos prêtres,un temps d’adoration,soyons des adorateurs et le monde changerait?j’ai envie de terminer par notre petite Marthe Robin,demandons lui d’exauser la Fance qu’elle revienne « fille aînée de L’Eglise »

Publier une réponse