Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Dignité de la personne humaine : mesure d’analyse du projet des candidats

De Mgr Le Saux, évêque du Mans :

"Avec l’ensemble des évêques, je tiens à rappeler l’importance de la fonction politique qui doit porter le souci du bien commun, et travailler à la promotion de la dignité de toute personne humaine. C’est là le fondement de la pensée sociale de l’Église, mais aussi la première affirmation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et la mesure par laquelle nous aurons à cœur d’analyser le projet des candidats.

Chaque personne est unique aux yeux de Dieu. La science est légitimement en quête d’efficacité, d’amélioration des techniques et de compréhension des causes des maladies et des handicaps pour les guérir. Les espoirs soulevés par des découvertes récentes semblent pousser la société à vouloir aller vers un contrôle systématique de la naissance, de la maladie et de la mort, vers la « perfection » de l’être humain. L’engagement chrétien est dicté par l’amour de la vie. “Nous invitons les autorités publiques à refuser l‘instrumentalisation de l’embryon” (Élections 2012 : éléments de discernement).

Toute personne, quel que soit son âge, son état de fatigue, son handicap ou sa maladie, n’en garde pas moins sa dignité. Les situations de handicap et de vieillesse sont complexes, souvent douloureuses, et ne se résolvent pas par des solutions simplistes. Elles font appel à la solidarité. Reconnaître la dignité humaine des personnes plus vulnérables passe par les interdits de l’eugénisme et de l’euthanasie. Il est indigne pour l’homme qu’une société y consente. Chaque personne même vulnérable est un trésor d’humanité qui doit être accueillie, reconnue pour elle-même. La dignité de la personne humaine passe par la capacité que chacune exerce sa part de responsabilité dans la société, par la confiance en ses capacités créatives, quelle qu’elle soit, au travail mais aussi dans sa vie sociale, familiale, associative. […]

Tout projet de société ne se réduit pas à un bulletin de vote ; ce dernier est inséparable de l’engagement individuel. Nous devons aussi et d’abord reconsidérer notre manière de vivre. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services