Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Dieu merci ! La France est chrétienne même si les Français l’ont parfois oublié…

Dieu merci ! La France est chrétienne même si les Français l’ont parfois oublié…

Excellent texte de Gabrielle Cluzel sur Boulevard Voltaire :

Jean Castex est-il bien laïquement correct ? Le Huffington Post entend visiblement prouver le contraire, vidéo à l’appui : « Jean Castex aime beaucoup remercier Dieu… » « Pour parler de l’épidémie de coronavirus, de l’insécurité ou de l’attaque à Paris, le Premier ministre a une expression favorite : Dieu merci ! »

Le journaliste interroge : “ républicaine et évocation divine font-elles bon ménage ? “,  et répond aussitôt : « En arrivant à Matignon, Jean Castex a situé la laïcité au centre des valeurs qui guideront son action. Mais depuis, le Premier ministre a régulièrement recours à l’expression “Dieu merci” dont l’usage peut apparaître en contradiction avec le principe de neutralité de l’État qui s’impose à tous ses représentants. » Et pourquoi pas, tant qu’on y est, Doux Jésus ou Bonté divine ?

C’est un tic de langage involontaire, bien sûr, mais c’est sans doute presque pire, vu de la fenêtre du Huffington Post : tellement naturel et intériorisé que le Premier ministre n’y pense même plus. Monsieur Jourdain fait de la prose sans le savoir, Monsieur Castex de la louange sans s’en apercevoir. Peut-être, somme toute, peut-on voir dans ce « Dieu merci », même inconscient, une forme d’humilité réaliste. Sans l’intervention du Ciel, s’il n’avait fallu compter que sur les ordres, les contre-ordres et les désordres de l’État, la situation en matière de Covid-19 ou de terrorisme pourrait être bien pire. Une sorte de petit miracle, vous voyez. Et donc Jean Castex épingle discrètement un ex voto sur chaque plateau télé, fait son action de grâce médiatique (…)

Quel « chemin de croix » que le Covid-19 pour nos restaurateurs qui, bien que trimant à la « sueur de leur front », ont le sentiment d’être pauvres comme « Job », ils sont parfois tentés de « baisser les bras » et même d’être les « boucs émissaires » de cette crise, et le gouvernement, qui n’a rien vu venir, devrait faire son « mea culpa » plutôt que de nous imposer ses « jérémiades », en s’en « lavant les mains », tandis que, dans les maisons de retraite, les pensionnaires privés de visite pleurent comme des « Madeleine »…

 

Partager cet article

4 commentaires

  1. L’Huffpost, du groupe de l'(Im-)Monde, est donc le flic du torchon de “référence” chargé de traquer de supposés manquements à l'(ha)laïcité : sans doute se prend-t-il pour l’héritier de l'”Ami du Peuple” du sinistre Marat, inspirateur des “septembriseurs” et dont la criminelle activité fut par interrompue par une opportune lame de fond…

  2. Je pense que c’est un truc pour piéger les catho-gogos vaguement de droite et les inciter à voter Macron, mort aux cons.
    Je ne crois pas à la sincérité de la manoeuvre, mais les catho-gogos vont peut-être tomber dans le panneau.

  3. Ne jetez pas la pierre à ce pauvre Castex qui fait son chemin de Damas. Il était attendu comme le Messie, avait été porté au pinacle et était au septième ciel, et voilà qu’il n’est plus en odeur de sainteté et qu’on le met à l’index. C’est le bouc émissaire pauvre comme Job qui doit s’amender en son for intérieur, battre sa coulpe, pleurer comme une Madeleine ou prendre une année sabbatique.
    Heureusement pour lui, tous les chemins mènent à Rome (à défaut de Damas).

    • “Pauvre Castex” ? On ne l’a pas forcé à accepter son poste : il est comme les autres ministres, c’est-à-dire très fort … en gueule, mais totalement inefficace et soumis aux lobbies, donc inutile.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services