Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Dialectique macroniste du bien « progressiste » et du mal « populiste »

Dialectique macroniste du bien « progressiste » et du mal « populiste »

Bernard Antony communique :

Emmanuel Macron tente éperdument et dérisoirement de se voir reconnaître un rôle international de premier plan en vendant la camelote idéologique manichéenne d’un camp du bien pseudo « progressiste » opposé à un camp du mal « populiste ».

Moyennant quoi il pratique un affligeant déni de la réalité du monde.

Il ne dénonce pas en effet le plus effrayant des totalitarismes d’aujourd’hui, celui de la Chine communiste avec la divinisation de son chef Xi Jinping et la réalisation de son « meilleur des mondes » au niveau le plus élevé de la déshumanisation, véritable racisme antihumain.

Il ne dénonce pas l’impérialisme ottoman de la Turquie de M. Erdogan avec son très actif prosélytisme concurrentiel de ceux des autres puissances musulmanes pour la soumission du monde à la charia islamique avec ses intangibles prescriptions inhumaines, notamment les châtiments modélisés dans les Hadîths de la vie de Mahomet.

Il ne dénonce pas non plus le « meilleur des mondes » eurocratique dans l’inversion radicale des valeurs du Décalogue et dans la continuité réelle des pratiques nazies et communistes de l’eugénisme et des manipulations génétiques.

Le pseudo progressisme de M. Macron, c’est la cynique et déshumanisante déconstruction sociétale.

Son soi-disant patriotisme n’est qu’un artifice de discours alors qu’en réalité il pratique le plus parfait négationnisme des maux véritables qui menacent la paix civile en France et font toujours plus progresser le génocide français.

M. Macron ne brandit la fantasmagorique menace populiste qu’à des fins égoïstement électoralistes. Mais vouées à l’échec. Ce ne sont pas aujourd’hui la Hongrie, la Pologne, l’Autriche, l’Italie, la Tchéquie et autres États s’apprêtant à rejoindre cette alliance du refus de la tsunamigration qui menacent la paix  de l’Europe.

C’est bien plus l’irresponsable gouvernement socialiste espagnol qui en ouvre les portes vers de probables voire d’inéluctables conflits ethno-communautaristes.

M. Macron est soit un ignorant, soit un pitoyable falsificateur de l’histoire lorsqu’il compare notre époque à celle des années 20 ou 30, au demeurant fort différentes.

On ne saurait en effet oublier combien les mauvais traités de Versailles et de Saint-Germain, simultanément aux abominations de la révolution bolchevique, ouvrirent la voie à Adolf Hitler et à la monstruosité nazie. Tout comme les formidables aberrations des politiques de la France et du Royaume-Uni, un Léon Blum en tête, niant le danger hitlérien, jetèrent Mussolini dans les bras d’Hitler.

M. Macron, à son rang, n’a ni le droit d’être ou un ignare ou un menteur.   

Partager cet article

8 commentaires

  1. Le freluquet Macron commence à me gonfler. J’apprends que ce personnage, qui n’a même pas fait son service militaire (pardon « national ») va jouer au chef de guerre sur le porte-avions Charles de Gaulle. Quelle imposture !

  2. Louis XV et Louis XVI n’étaient pas des chefs de guerre, bien que largement plus compétents dans ce domaine qu’un pitoyable Macron, la monarchie a fini par disparaître.

    • Je crois sincèrement que notre monarchie traditionnelle a disparu par qu’elle n’a pas su répondre aux aspirations de la société française de son temps, empêchée par l’action combinée des privilégiés d’alors qui étaient les parlementaires avec la haute noblesse et le haut clergé…

      La raie publique macronienne disparaîtra elle aussi pour les mêmes raisons, la seule différence étant que les privilégiés sont aujourd’hui les partis politiques, les syndicats et les li-li-bo-bos bonobos qui veulent que rien ne change dans leur petit monde de friqués !

  3. mais ce type a tous les culots et encore il y en a qui croient que c’est un grand chef mais c’est une marionnette à la solde de tous les lobbys du fric, seul c’est un incapable

  4. Mussolini a été jeté dans les bas d’Hitler tout comme Staline l’a été. Pour Mussolini, c’est en 1935 après que Laval ait acquiescé à l’invasion de l’Ethiopie par l’Italie et ait du faire volte face devant le refus anglais avec la condamnation de l’Italie par la SDN. Pour Staline, ce fut à l’été 1939 après la pantalonnade de Munich en 1938 avec le rôle pitoyable de l’Angleterre. Nul doute que Blum ait validé tout cela.
    Tous deux en ont conclu que l’alliance avec Hitler était plus fiable que l’alliance avec des démocraties.
    Une question subsiste, la déclaration de guerre de l’Angleterre à l’Allemagne résulte de l’invasion de la Pologne. Pourquoi l’Angleterre n’a t-elle pas déclaré la guerre à l’URSS suite à la même invasion de la Pologne par l’URSS.
    Trouble Angleterre, trouble France.

    • Je crois sincèrement que notre monarchie traditionnelle a disparu par qu’elle n’a pas su répondre aux aspirations de la société française de son temps, empêchée par l’action combinée des privilégiés d’alors qui étaient les parlementaires avec la haute noblesse et le haut clergé…

      La raie publique macronienne disparaîtra elle aussi pour les mêmes raisons, la seule différence étant que les privilégiés sont aujourd’hui les partis politiques, les syndicats et les li-li-bo-bos bonobos qui veulent que rien ne change dans leur petit monde de friqués !

  5. Macron devient Blabla !

    Je parle des cars, bien sûr !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique