Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Deux soldats français tués en opération sur le sol national

Ils participaient à une opération lancée en Guyane depuis 2008 :

"Les militaires participaient à l'opération "harpie". Un dispositif mis en place en 2008 pour éradiquer l'orpaillage clandestin en Guyane, un véritable fléau". 

Lu ici :

"Deux militaires des commandos du 9e RIMa ont trouvé la mort en Guyane, dans la région de Dorlin, dans une opération conjointe entre l'armée et la gendarmerie contre l'orpaillage clandestin. Deux gendarmes ont été grièvement blessés lors de cet accrochage. 

Un peu plus tôt, vers 10 heures locales, un hélicoptère de la gendarmerie avait été pris sous un feu nourri qui avait blessé un gendarme à la cuisse. 

Cet appareil participait à une opération de sécurisation de la zone devant permettre l'installation progressive d'une société minière légale dans cette région. «C'est comme si quelqu'un avait vidé le chargeur de son pistolet sur l'hélicoptère», a rapporté un témoin. Il y a eu au moins six impacts de tir sur l'appareil.

«Ils sont tombés dans une embuscade»

Vers 13 heures locales, les autorités décidaient de déposer à quelque 2 km de l'incident une douzaine de gendarmes et 18 à 20 militaires. Après avoir marché une centaine de mètres sur un sentier bordé de forêts, ils ont essuyé un feu nourri. «Ils sont tombés dans une embuscade», a assuré la préfecture. Les deux militaires et les deux gendarmes touchés étaient en tête du groupe. 

Un premier militaire est mort sur place durant l'opération et un deuxième des suites de ses blessures. L'un est un caporal-chef de 32 ans, père d'un enfant, l'autre un adjudant de 29 ans. Le pronostic vital des deux gendarmes blessés n'est pas engagé, a assuré le colonel Didier Laumont, commandant de gendarmerie de la région. Le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, se rendra sur place jeudi matin pour «rendre hommage aux deux militaires tués et se rendre au chevet des blessés», selon son ministère".

Et le ministre de la Défense?

RIP

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Et en face, combien de “victimes” ?

  2. Honneur à nos soldats tombés et union de prières avec les familles…
    Il faut savoir que les opérations Harpie relèvent de l’intérieur et que l’armée – hors gendarmerie – sert de renfort et de moyen.
    Ça veut dire que l’armée ne peut ouvrir le feu sans l’aval du gendarme qui les escorte…
    Encore une fois, on applique un règlement totalement inadapté à un contexte qui relève dans les faits de l’intérieur mais qui sur le terrain est un combat 100% opérationnel.
    Comme l’Algérie au début quoi…

  3. comme quoi avec tous ces assassinats de gendarmes et de soldats, la gauche ringarde est en train d’être mise en face de la réalité, mais est-ce cela lui fait quelque chose?

  4. Et notre chère Christiane Taubira ?

  5. PK,
    Les militaires n’ouvrent pas le feu car ils n’ont pas de balles :
    http://www.lepoint.fr/societe/guyane-les-armes-des-soldats-ne-sont-pas-chargees-28-06-2012-1478604_23.php
    A la différence des gendarmes.

  6. @ Trahoir,
    Habitude française : les armes des soldats des années 60 et 70 avaient des cartouches entourées de sparadrap pour éviter qu’on puisse s’en servir.
    L’État a tellement peur d’une contre-révolution qu’elle désarme au maximum les gens qui pourraient prendre les armes contre lui…

  7. La Gauche ne va cesser de rendre de tels hommages sans toutefois prendre aucune mesure adaptée à la situation.
    Remarquez que les Français acceptent tout cela sans broncher. (Les internautes du SB exclus !)

  8. @ Jean Theis,
    La gauche n’est pas responsable : les opérations Harpie sont menées depuis des années et la réglementation inadaptées de l’armée en « métropole » a été votée par le parlement (qui est à droite majoritairement depuis 50 ans).

  9. R.I.P

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique