Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Pays : Russie

Désinformation sur l’assaut de Donetsk

Désinformation décryptée par IHS News :

"« Les séparatistes ont lancé l’assaut sur l’aéroport de Donetsk rompant ainsi la trêve et entraînant une riposte de l’armée ukrainienne qui a bombardé pour la première fois le centre de la ville. »

Cette nouvelle envoyée par l’AFP à tous les médias est censée (toujours selon l’AFP) expliquer pourquoi Porochenko a repoussé les négociations sur le Gaz avec la Russie.

Sauf que cette nouvelle est manipulée.

Cela faisait un certain temps que nous n’avions pas eu l’occasion de signaler les manipulations médiatiques, mais ici nous est offert un cas parfait.

S’il est vrai que les insurgés ont lancé l’assaut sur l’aéroport rompant ainsi la trêve au sol, c’est tout simplement parce que mercredi des obus en provenance du même aéroport se sont abattus sur un arrêt d’autobus et une école, le jour de la rentrée des classes. Si cette dernière information a été quelque peu évoquée, l’origine du tir ne l’était pour ainsi dire pas, laissant presque supposer qu’il pourrait aussi bien venir des insurgés que de l’armée régulière. En revanche l’assaut contre l’aéroport, qui avait comme but d’empêcher que de nouveaux tirs tuent civils et enfants, lui a bien été médiatisé. On nous a ainsi expliqué de long en large que les rebelles avaient mis à mal le cessez-le-feu contraignant l’armée régulière à riposter. Cette dernière se voyant ainsi dans l’obligation de bombarder pour la première fois le centre ville de Donetsk.

Notez bien ces dernier mots: obligeant et première fois en centre ville.

  • Obligeant: On ne voit pas en quoi une attaque au sol sur l’aéroport entraîne l’obligation de bombarder un centre ville.
  • Mais surtout Première fois: Cette information entraîne deux choses, soit elle fait passer sous silence le bombardement de l’école, soit elle laisse envisager que l’armée n’en était pas responsable.

Mais, me direz-vous pourquoi ces médias ne sont pas attaqués en justice ?

Parce que la formulation en tant que telle n’est pas mensongère et ne peut entraîner de démenti. Il s’agit simplement d’une restriction mentale effectuée dans les règles de l’art. Non pas un mensonge, mais un détournement.

Expliquons.

Les rebelles ont lancé l’assaut. Vrai.

L’armée a riposté en bombardant le centre ville pour la première fois depuis la trêve, vrai aussi. Mais l’école ? L’école n’était pas dans le centre ville, mais dans la périphérie ou proche banlieue (4kms du centre). Donc, oui l’armée a bombardé pour la première fois le centre ville après l’assaut des insurgés. Est-ce que ce procédé est malhonnête ? Très certainement.

Cela n’a pas empêché l’OTAN d’accuser les séparatistes d’avoir rompu la trêve et d’accuser Moscou d’être derrière tout ceci en jetant de l’huile sur le feu du fait du soutien apporté aux séparatistes.  Amnesty Internationale est la seule entité à avoir accuser l’armée ukrainienne pour la mort des enfants et des civils dans le bombardement de mercredi. L’association estimait cependant que les séparatistes avaient leur part de responsabilité en cachant des unités militaires au milieu des civils (cela rappelle les débats au sujet de la Bande de Gaza).

Au final, nous avons encore ici un bel exemple de manipulation, car un assaut, visant à mettre hors d’état de nuire des batteries ayant provoqué la mort d’enfants, est beaucoup moins critiquable qu’un assaut rompant purement et simplement la trêve.

Faisons donc bien attention au sens des mots et à ce qu’ils peuvent cacher, cela ne concerne pas que l’Ukraine et le Moyen-Orient. Il se pourrait que la Manifestation du 5 octobre nous apporte son lot de restrictions mentales de la part des médias français. Une bonne occasion pour les lycéens de s’exercer à l’analyse de texte…"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services