Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Des syndiqués payés pour être syndiqués

Dans le bulletin officiel de l’Education nationale du 26 octobre, est indiqué le nombre de journées accordées aux responsables syndicaux censés être payés pour assurer des heures de cours devant les élèves et qui sont en réalité rétribués, grâce aux contribuables, pour assurer leurs activités syndicales (pp. 2220 à 2222, pdf).

Parmi les syndicats, la palme revient au SNES-FSU, Syndicat national des enseignements de second degré avec 11 428 jours payés ! A noter aussi le SNU-IPP-FSU, Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et professeurs d’enseignement général de collège : 9 694 jours, le SGEN-CFDT, Fédération des syndicats généraux de l’éducation nationale et de la recherche publique : 8 705 jours, le SE-UNSA, Syndicat des enseignants : 7 636 jours, le SNESUP-FSU, Syndicat national de l’enseignement supérieur : 6 026 jours, l’UN-SGPEN-CGT, Union nationale des syndicats généraux des personnels ATOSS de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la jeunesse : 4 414 jours, SUD Éducation Fédération des syndicats solidaires, unitaires et démocratiques – Éducation : 3 983 jours et une ribambelle de syndicats aussi divers qu’inconnus.

Le calcul serait fastidieux, mais il serait intéressant de savoir combien de personnes exactement sont concernées par ce système.

Michel Janva (merci à L.L.)

Partager cet article

3 commentaires

  1. le SNALC n’est pas cité dans votre article ; je sais pourtant qu’il bénéficie de quelques heures de “décharge” (c’est le terme administratif) ; je puis vous dire, pour l’avoir vécu, qu’une heure de décharge implique un minimum de deux heures de travail au service des , collèguespas toujours syndiqués chez nous d’aileurs !
    [Sur le lien, vous pouvez voir tous les syndicats qui bénéficient de cette mesure. Il y en a tellement qu’il était trop long de tous les mettre ici. C’est pourquoi j’ai seulement repris ceux qui touchent le plus. Le SNALC a droit à 2147 jours rémunérés. MJ]

  2. Et tout ça que pour l”éducation” nationale!
    Mon grand-père chantait souvent : “ah ce que c’est chouette d’être député, c’est pas un métier c’est un rêve…”, chanson qui montrait tous les avantages de ces chers élus…
    Je vois que finalement, ils ont été supplantés par les instits!
    Heureusement, tous ne profitent pas de ce droit syndical, pourtant bien légiféré et ont encore la passion de leur métier.

  3. Qui donc a écrit ce texte ???
    Tout le monde sait pourtant que tous les responsables syndicaux (et donc pas uniquement ceux de l’Education Nationale…) ont de droit une décharge de service pour formation syndicale.
    Ainsi donc, des heures effectivement payées mais qui ne sont en aucun cas censées êtres passées avec les élèves !
    Pour vous prouver que je ne suis pas fâché, je vous propose une petite devinette :
    En sachant que le métier d’enseignant ne mobilise que 18h par semaine, n’est absolument pas fatigant, ne demande aucune préparation chez soi, est très bien payé, pourquoi les différents concours de recrutement n’arrivent-ils plus à faire le plein de candidats ?
    SD
    Professeur certifié.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]