Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Des différents rites dans l’Eglise catholique

Suite à mon post sur la messe "en latin", un
lecteur nous adresse ces références intéressantes :
– ce site pour voir et connaître les différents rites catholiques, mais aussi
orthodoxes,
– cet extrait d’un discours du cardinal Ratzinger sur la
présence de plusieurs rites
dans l’Eglise catholique:

"Il faut encore examiner l’autre argument, qui prétend que l’existence de
deux rites peut briser l’unité.

Là, il faut faire une distinction entre le côté théologique et le côté
pratique de la question.
Pour ce qui est du côté théorique et fondamental, il
faut constater que plusieurs formes du rite latin ont toujours existé, et
qu’elles se sont retirées seulement lentement suite à l’unification de l’espace
de vie en Europe. Jusqu’au concile existaient, à côté du rite romain, le rite
ambrosien, le rite mozarabe de Tolède, le rite de Braga, le rite des chartreux
et des carmes, et le plus connu : le rite des dominicains
, – et peut-être
encore d’autres rites que je ne connais pas.
Personne ne s’est jamais scandalisé que les dominicains, souvent présents
dans nos paroisses, ne célébraient pas comme les curés, mais avaient leur rite
propre. Nous n’avions aucun doute que leur rite fût catholique autant que le
rite romain
, et nous étions fiers de cette richesse d’avoir plusieurs
traditions diverses.
En outre, il faut dire ceci : l’espace libre, que le nouvel Ordo Missæ donne
à la créativité, est souvent élargi excessivement
; la différence entre la
liturgie selon les livres nouveaux,
comme elle est pratiquée en fait, célébrée
en des endroits divers, est souvent plus grande que celle entre la liturgie
ancienne et la liturgie nouvelle,
célébrées toutes les deux selon les livres
liturgiques prescrits.
Un chrétien moyen sans formation liturgique spéciale a du mal à distinguer
une messe chantée en latin selon l’ancien Missel d’une messe chantée en latin
selon le nouveau Missel
; par contre, la différence entre une messe célébrée
fidèlement selon le Missel de Paul VI et les formes et les célébrations
concrètes en langue vulgaire avec toutes les libertés et les créativités
possibles, – cette différence peut être énorme !"

Monseigneur Dagens trouvera ici réponse à ses incertitudes. Merci à D pour cet apport enrichissant.

Lahire

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. “et peut-être encore d’autres rites que je ne connais pas”
    le rite lyonnais.

  2. Merci de rensigner ce site, qui est remarquable. Néanmoins, le rite lyonnais est oublié. Et d’autres aussi sans doute. C’est dire la riche diversité de notre tradition.

  3. Oui, en effet Lahire, il y aussi en France , non nommé en dans cette liste , “le rite Lyonnais” encore pratiqué ici ou là.
    Mais lorsque , au nom d’unecertaine “tolérance” branchée sur la pensée des Lumières, on veut du passé faire table rase, on en vient à perdre la mémoire , le sens des réalités et vouloir à tout prix imposer sa courte vision des choses.C’est alors que nous ne sommes plus dans une position catholique, mais dans une position sectaire, soit l’exact contraire de la charité.

  4. Le plus drôle ou triste, comme vous voulez, dans cette histoire c’est que tous le monde réagit, et même des évêques, salva reverentia, sur un hypothétique texte qui n’a pas été publié (le sera-t-il ?) et donc que personne n’a lu!

  5. De retour après une (relative) longue absence, je constate que les tensions sont toujours très vives entre “pro messe en latin Ordo saint Pie V”, “pro messe en latin Ordo Paul VI” et “pro messe en langue vernaculaire Ordo Paul VI”.
    Personnellement, je ne regrette pas du tout l’ancien rite (saint Pie V) : il y en avait eu d’autres avant et qu’il y en ait eu un nouveau au moment du Concile ne m’a jamais choquée.
    En revanche, les graves déviations qui ont parfois eu lieu (et qui perdurent ?) justifient tout à fait une mise au point – tant que l’ancien rite ne devient pas obligatoire (ni même la messe en latin selon le nouvel Ordo).
    Quand on a eu l’occasion d’assister à la messe à l’Abbaye de Sylvanès et d’entendre les magnifiques chants (en français) composés par le Père André Gouzes, on constate qu’il peut y avoir des offices de toute splendeur en français.

  6. Je suis quelque peu déçu par le site que vous citez, qui ne présente qu’une liste d’Eglises et de sectes, renvoyant à de squelettiques ébauches de Wikipedia. Il doit sûrement y avoir mieux que ça. Et forcément un lecteur du Salon Beige qui sait où ça se trouve. J’attends…

  7. la question de la coexistence des rites est un faux débat: comme souligné ci-dessus, l’histoire fourmille d’exemples où plusieurs rites se cotoient.
    c’est donc que le problème est ailleurs et qu’il est essentiellement doctrinal! Si c’était juste une question d’encens et de latin, les “cathos tradis” auraient majoritairement renoncé à leur sensibilité pour obéir au Saint-Siège.
    le pb est doctrinal car, comme l’affirmait le cardinal Ottaviani, Préfet du Saint-Office en 1969:” Le nouvel Ordo missae s’éloigne de façon impressionante, dans l’ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique de la Saint Messe”: ça n’est pas rien quand même!
    Que dit Paul VI en 1976 dans un discours aux évêques? rien de moins que”le nouvel ordo Missae a été promulgué pour prendre la place de l’ancien afin d’executer les décisions du concile”: il y a donc bien eu rupture et cette rupture a suscité les résistances que l’on sait…
    moralité: vouloir faire comme si les 2 rites pouvaient coexister naturellement, c’est se voiler la face.
    Personne ne veut de cette coexistence: pas plus la FSSPX ou l’IBP que les évêques parce que chaque rite exprime une vision complètement opposée de la foi, d’une part, celle fidèle à la tradition et centrée sur le Sacrifice, d’autre part, celle oécuménique autour de la notion de banquet et de rassemblement.
    voilà ce qu’il ne faut pas occulter car 40 ans de galère dans des hangars-chapelle juste pour une question de grégorien, il y aurait vraiment de quoi se rouler par terre devant tant de crétinisme!
    bien amicalement à toute l’équipe du Salon Beige

  8. Ma mère a reçu de sa propre mère un missel en rite lyonnais. Autant dire qu’elle le garde TRES précieusement !

  9. Excusez-moi mais je vois pas grand-chose d’enrichissant dans les propos du cardinal Ratzinger. Je m’explique:
    Si il y avait plusieurs rites, premièrement leur essence catholique n’étaient pas mis en doute mais ça le cardinal reconnaît, secondement, il souligne bien que c’est parce que “l’espace de vie en Europe n’était pas unifié”. Donc d’un coté il prétend que la cohabitation de deux rites ne peut briser l’unité de l’Eglise (sur un espace donné) et de l’autre il montre que suite à une unification de l’Eglise (sur ce meme espace) ces rites ont été supprimés. C’est donc qu’ils freinaient l’unité. Où est la logique?
    Mais le deuxième grand problème, qui a déjà été exposé, est la différence fondamentale entre ces deux rites. Le Nouvel ordo atténuent considérablement les principes immuables de l’Eglise, et par là, la foi des fidèles. La notion de sacrifice est écartée, on ne parle plus de la Passion, on a supprimé tous les gestes qui symbolisent le sacrifice (signes de croix, genuflexions,…), bref la messe est totalement dans un autre esprit que celle de St Pie V.
    La comparaison de la co-existence de rites différents certes, mais de même essence, avec la co-existence du NOM et du VOM est donc fausse.
    Voilà pourquoi, je ne me sens pas très enrichi par ce texte.

  10. Pour monsieur Daoudal,
    Je signale cette excellente page tirée d’un excellent site : http://www.eleves.ens.fr/home/sray/seca/index.html

  11. Le rite de Paul VI est-il compatible avec les autres rites. Non répondent beaucoup d’intervenants ci-dessus.
    Pourtant, en fait, le rite de Paul VI coexiste avec les autres rites depuis toujours, c’est-à-dire depuis sa promulgation en 1969.
    Devant les faits, aucun raisonnement ne tient.
    Le discours du (futur) pape est donc très important, très apaisant. Aucun tenant d’un rite n’est en droit d’excommunier les autres tenants des autres rites (et réciproquement 🙂

  12. @ Rochevilaine
    Peut-être n’avez vous jamais assisté à une messe dite “dePaul VI” en latin, face à Dieu, c’est à dire telle qu’elle est prévue dans le missel de 1969 de l’unique rite romain, c’est pour cela que vous ne voyez pas la continuité. Permettez-moi de reprendre la fin de la ciation proposée par Lahire: “Un chrétien moyen sans formation liturgique spéciale a du mal à distinguer une messe chantée en latin selon l’ancien Missel d’une messe chantée en latin selon le nouveau Missel ; par contre, la différence entre une messe célébrée fidèlement selon le Missel de Paul VI et les formes et les célébrations concrètes en langue vulgaire avec toutes les libertés et les créativités possibles, – cette différence peut être énorme !”
    La pensée de Benoît XVI semble être qu’il y a un seul rite romain, à coté duquel peuvent coexister d’autres rites (dominicain, cartusien, ambrosien, et même lyonnais) mais qu’il y a une forme ordinaire de la célébration celle issue de la dernière réforme en date (i.e. 1969 alias ‘Paul VI’) et une forme extraordinaire (i.e. 1962 alias ‘saint Pie V’).
    Juste pour rire: je reviens de Rome où j’ai visité le chateau Saint-Ange:nulle trace du “vrai” Paul VI;”ils” ont le changer de geôle!

  13. @ l’ami “rochevilaine” s’il n’y vraiment “rien d’intéressant” dans ce qu’écrivait le Cardinal Ratzinger; il faut, toute affaire cessante vous proposer à la prochaîne élection du Pape !

  14. @ Rochevilaine :
    Le futur pape veut dire que l’unité des rites (y compris celui de Paul VI) domine : on ne peut distinguer que difficilement le rite de Paul VI avec le rite de saint Pie V.
    En revanche, les rites inventés, selon la “créativité” [plus ou moins] permise par le nouveau rite, introduit une différence importante, criante avec l’ancien rite. Donc unité des anciens rites avec l’authentique rite de Paul VI est détruite par la “créativité” et la “liberté” que l’on constate dans les faits.
    De fait dans ma région la liturgie n’a qu’un rapport très élastique avec la messe de Paul VI et les rites permis par Rome. Ajouts et suppressions de prières (dont invocation systématique des musulmans !), prière avec les gestes musulmans, Notre Père non intégral (manque l’amen final) irrespect pour l’eucharistie, communion sous les deux espèces (comme si la communion sous l’espèce du pain ne comportait pas la communion au Précieux Sang), prière universelle communiste etc.

  15. a Mithrandir:
    merci pour votre réponse. Ce que vous avez vu à Rome est bien beau. Même s’il n’y a en apparence pas de grandes différences, il y a pourtant dans cette réforme une différence de fond. Le 2° canon ne parle même pas de sacrifice. Ce mot n’est pas prononcé une seule fois. Croyez-vous que même en latin, cette messe ressemble à la messe St Pie V?
    De plus je ferais remarquer cependant qu’en France et même en Europe les messe Paul VI en latin plus que rares. le post de Jean-François illustre ce que l’on voit un peu partout en France.
    Cela rejoint le problème que j’ai déjà évoquer, à savoir que la différence essentielle des deux rites ne peut promouvoir l’unité de L’Eglise.
    à Sancenay:
    Merci pour votre humour. Il en faut! en revanche vous généralisez un peu ce que j’ai dit, j’ai juste dit en gros que ce texte n’apportait pas grand chose, à mon humble avis. Et non l’ensemble des propos du St Père…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!