Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Des voyous brisent un vitrail

La collégiale Saint-Piat de Seclin (Nord) a été victime d’actes de vandalisme. En lançant des bogues épineuses de marrons contre le vitrail sud du transept, les auteurs ont ravagé une oeuvre d’art au moins deux fois séculaires. Et qui se portait à peu près bien, même s’il avait déjà eu ce genre de dégradations, tandis que d’autres parties de l’édifice datant du XIIe siècle exigent des réparations.

La municipalité avait lancé une campagne de restauration des vitraux du choeur, jusque-là en moins bon état. À chaque fois, ces travaux coûtent extrêmement chers : en 1997, pour la remise en état du vitrail, la facture atteignait 40 000 euros. Avec ces dégradations, le vitrail peut présenter des risques. Le plomb, qui tient ce puzzle de morceaux de verre, peut vibrer en l’absence de certaines pièces.

La paroisse a porté plainte auprès du commissariat de Wattignies, en charge de l’enquête.

Michel Janva (via FdS)

Partager cet article