Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Des tableaux aux enchères pour sauver l’église d’Acquigny

Lu ici :

Sca "Une poignée de passionnés veut
restaurer l'église Sainte-Cécile d'Acquigny, dans l'Eure. Le coup
financier est estimé à 1 millions d'euros. Une vente aux enchères
exceptionnelle sera organisée le vendredi 4 juin prochain
.

Edifiée en 1550, l'église a subit plusieurs modifications au XVIIIème
siècle. Classée au patrimoine des monuments historiques en 1975 elle n'a
plus été entretenue depuis. Or cet édifice de style baroque est l'un
des seuls existant en Haute-Normandie.

Une vente aux enchères sera donc
organisée vendredi 4 juin pour tenter de sauver l'édifice, aujourd'hui
délabré. Rendez-vous à 17h30, salle de l'ancien pressoir du château
d'Acquigny, pour découvrir les 80 œuvres des 40 artistes participant à
l'opération.
Les fonds provenant de cette vente seront intégralement
consacrés aux travaux de restauration de l'église".

Oui, vous avez bien lu comme moi : depuis qu'elle a été classée monument historique, cette église n'a plus été entretenue. Hallucinant…

Le site des amis de l'église.

Partager cet article

5 commentaires

  1. A propos des églises, il faut savoir que seul le curé du lieu peut accepter tel concert ou autre manifestation profane dans son église: il est le seul décideur.
    En l’absence de curé résidant sur place, sait-on que l’église revient à la commune si personne ne vient y prier pendant 6 mois? Cela peut-etre aussi bien un groupe de fidèles qu’une personne isolée

  2. Le “classement”est devenu une calamité pour un grand nombre d’édifices ou de sites. Il ya quelques belles réussites,d’autant que les architestes agréés touchent une commission proportionnelle au devis..!mais pour une foule de petits édifices, c’est un avis de décès,car il n’y a plus d’argent.C’est pour les riverains une calamité, car pour modifier quoique ce soit chez eux, ils doivent faire des kilos de paperasses et leur devis n’est accepté qu’avec une majoration qui peut atteindre des sommets.J’ai connu personnellement ce cas.Un détour de fenêtre pour 6000 F devenu 60000 F car il fallait une pierre spéciale…A une réunion pour le sauvetage d’une chapelle,il y avait un bon nombre de riverains excédés par les entraves administratives et qui demandaient sa des truction…Il a fallu 30 ans de combat pour sauver ce joyau” classé,

  3. Notons que ce n’est pas propre aux églises. Nombre de châteaux, manoirs, demeures privées anciennes, ont été classées, mais cela ne veut en aucun cas dire qu’elles ont droit de facto à des subventions pour la restauration. C’est le cas par exemple du château de Vauvenargues (où est enterré Picasso avec son épouse) : la plus grande part des frais de restauration incombe à la famille, qui n’a évidemment pas les moyens de payer.
    Aussi les particuliers renâclent-ils de plus en plus quand on leur propose le classement de leur château (ou d’une partie : chapelle, bibliothèque, salon) car cela est surtout source de dépenses supplémentaires : obligation d’entretien (sous la houlette d’un architecte du patrimoine), de sécurisation (alarmes dans les parties classées)…

  4. J’ai appelé ce matin l’association Sainte-Cécile d’Acquigny et j’ai suggéré des idées pour sauver l’église :
    – Organiser un vide-greniers, un salon de collectionneurs (j’habite à 25 kilomètres d’Acquigny et je pourrais y aller)avec des entrées payantes (autour de 1 € pour le visiteur du vide-greniers, 3-4 € pour l’exposant et autant pour le salon des collectionneurs (1 € l’entrée : 5 € pour l’exposant)
    – Faire des promenades en calèche le jour de la journée du patrimoine (3 € la promenade)sur les sites historiques d’Acquigny.
    Comme ils ont une municipalité très dynamique, mes idées seront retenues.
    Avec l’argent récolté, ils pourront restaurer une partie de l’édifice et engager les travaux qu’ils souhaitent.
    Exemple : un vide-greniers peut recevoir entre 2 et 5 000 visiteurs… Cela fera 5 000 € et s’il y a 250 à 300 exposants avec 4 €, il y aura de quoi refaire la toiture, les vitraux, consolider les murs, etc…
    Et pourquoi pas un loto avec de nombreux lots pour faire plaisir aux gens du pays ? 5 € le carton par personne… Imaginons dans une salle 100 personnes, cela fera 500 €…
    Avec de telles idées on pourrait sauver nos églises. Pensons-y !

  5. @senex
    vous répondez à mon interrogation:la somme d’un millions d’euros en effet semble pharamineuse
    On peut faire des travaux de sauvegarde à peu de frais avec de bons artisans, surtout en France profonde
    mais vous le dites: c’est un édifice historique, donc soumis aux réglementations étatiques
    c’est un cercle vicieux!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique