Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Histoire du christianisme

Des statues de la Vierge sur les sommets les plus inaccessibles

C'est une coutume d'alpinistes. À 3 482 mètres d’altitude, dans les Alpes, le sommet du Grépon, escarpé à l’extrême, comprend une Vierge scellée. L’idée vient de l’abbé Vuarnet. Après avoir convaincu un groupe de 8 guides de Chamonix, le président des Jeunesses catholiques et quelques membres de son groupe, le vicaire fit couler une vierge d’un mètre vingt de hauteur pour 44 kilos. Puis il mit en marche sa petite expédition le 27 juin 1927. Un mulet pour porter la statue jusque sur la moraine du glacier des Nantillons, puis c’est aux guides de se relayer pour hisser la Madone dans cette ascension difficile. Sept heures d’un véritable calvaire pour un acte de foi défiant la raison des hommes.

Au sommet du Grépon, pendant que les guides et les membres des jeunesses catholiques s’affairaient à sceller la statue, visage tourné vers Chamonix, l’abbé Vuarnet revêtait ses habits sacerdotaux. Puis tous s’agenouillèrent tandis que le prêtre commença la bénédiction. Le chroniqueur du journal “La Croix” du 29 juin 1927 écrit :

“L’émotion était intense et le guide Ravanel [le Rouge] eu peine à retenir ses larmes. C’est alors que sortit, du cœur enthousiasmé de tous ses jeunes gens, le chant magnifique et imposant du Salve Regina”.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services