Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Des statistiques sur la violence avant la Saint-Sylvestre : + 40%

Lu ici :

“Les vols avec violence dans les transports en commun d’Ile-de-France sont en hausse de près de 40% sur les onze premiers mois de l’année 2010 par rapport à la même période de 2009, selon une note de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DS-PAP) dévoilé jeudi par Le Figaro.

Cette hausse peut s’expliquer par l’explosion des vols de smartphones, principales cibles des voleurs, comme nous l’écrivions déjà le 14 décembre, «l’effet iPhone» comme l’ont baptisé les policiers. A Paris, plus de 27 % des vols concernent ainsi des iPhones (3G ou 4), produits très rentables à la revente.  

Selon ce document, 9 501 agressions pour vol ont été dénombrées au cours des onze premiers mois de l’année, contre 6 821 à la même époque en 2009, soit une augmentation de 39,3%. Avec 50,3% des vols, Paris est le théâtre principal de ces agressions, 27,4% ayant eu lieu dans la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) et 22,3% dans les départements de la grande couronne (Val-d’Oise, Yvelines, Essonne et Seine-et-Marne).”

Partager cet article

4 commentaires

  1. Est-ce que quelqu’un sait si une corrélation existe entre la démographie et la délinquance qui suffise à expliquer cette explosion, ou est-ce que les malfrats sont de plus en plus délinquants?

  2. Peut être qu’un jour, ceux qui se trimbalent avec un Ipod auront en lieu et place un flingue.
    Américanisation désoblige.

  3. Réponse à Mgr Crépaldi : [Post précédent]
    Ce post “Violence à la Saint Sylvestre” correspond à une demande de réponse politique : la recherche des coupables.
    Mais aussi à une réponse morale, je préfère dire religieuse : l’enseignement sur la base de ce fait au regard de la réponse catholique.
    On voit ici les deux axes, l’option politique c’est celle D’EXERCER LE POUVOIR.
    Si l’Eglise catholique veut le faire qu’elle se présente aux élections!
    Dans le cas contraire, il ne faut plus parler de “politique” mais d’enseignement, de solution, d’économie, de religion si l’on s’adresse aux croyants.
    Le second axe est donc celui de la préconisation, de l’influence positive dans l’esprit de ce que recommandent les catholiques.
    Il se décline par une proposition ECONOMIQUE car l’ensemble de la vie est dans un rapport économique.
    Cette démarche active pousse à analyser le rapport entre le fait (ici la violence) et l’économie.
    La hiérarchie de l’Eglise pense par trop que les choses vont d’elles mêmes et qu’il suffit d’y ajouter une “guidance”, à mon avis elle se trompe.
    Tel qui hérite verra un temps les choses aller sur leur erre mais devra rapidement prendre les rennes faute de voir l’ensemble aller sans lui.
    Jésus-Christ a été le plus grand économiste, ce qui n’est contesté par personne, penserait-on qu’il faisait de la politique ?
    @K Pose ici la bonne question mais ne trouvera pas de réponse car l’on n’a pas voulu la travailler.

  4. les rênes bien sûr…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services