Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Des lois pour la liberté religieuse face à la dictature du Covid

Des lois pour la liberté religieuse face à la dictature du Covid

Le gouverneur de l’Arizona, Doug Ducey, a signé une loi qui déclare les services religieux « essentiels » et garantit que l’Etat leur permet de fonctionner même sous le régime de l’état d’urgence « dans la même mesure ou dans une plus grande mesure que les autres organisations ou entreprises qui fournissent des services essentiels et qui sont nécessaires et vitaux pour la santé et le bien-être du public ». La loi pérennise la décision qu’avait prise le gouverneur d’exempter les rassemblements religieux des jauges liées au covid.

Le gouverneur de Caroline du Sud, Henry McMaster, a signé une loi quasi identique.

Doug Ducey a signé une autre loi qui oblige les établissements de santé à laisser les membres du clergé rendre visite aux résidents qui en font la demande (ou pour qui on en fait la demande), y compris sous le régime de l’état d’urgence.

Doug Ducey a également signé une loi qui interdit aux agences gouvernementales de rendre obligatoires les « vaccins » covid et aux écoles d’exiger le masque pour les élèves mineurs sans le consentement des parents.

Mary Miller, député de l’Illinois au Congrès, a déclaré :

On ne peut pas changer de sexe. C’est un mensonge. Les gens qui ont des problèmes d’identité de genre, j’ai de la sympathie pour eux, mais nous n’allons pas accepter “les habits neufs de l’empereur” et nous prêter à cette mascarade. Je ne le ferai pas. Vous savez, ils empêchent délibérément le développement physique de l’enfant, et j’appelle cela de la maltraitance. Le mouvement transgenre a pris racine aux Etats-Unis parce que nous avons rejeté Dieu et que nous nageons dans un abîme de confusion. Je n’ai pas honte de notre héritage judéo-chrétien et des valeurs auxquelles la plupart des Américains tiennent. Dieu nous a créés homme et femme. Ce n’est rien d’autre qu’une rébellion contre Dieu. »

Le gouverneur du Mississippi Tate Reeves a signé une loi qui interdit aux institutions de l’Etat, y compris aux écoles et aux universités, mais aussi aux écoles privées, d’imposer une obligation « vaccinale ».

Partager cet article