Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Des lettres transportées à pieds pour toucher le cœur du pape François

Des lettres transportées à pieds pour toucher le cœur du pape François

Nous avons interrogé Mme Diane Sévillia, mère d’un prêtre attaché à la messe traditionnelle, qui, dans le cadre de l’initiative lancée par La Voie romaine, va marche jusqu’à Rome pour présenter au pape les lettres des catholiques (à écrire avant la fin du mois) choqués par le motu proprio restreignant l’usage de la messe traditionnelle.

Vous allez porter au pape des lettre de chrétiens attachés à la messe traditionnelle. Quelle est l’utilité de porter ces lettres à pied jusqu’à Rome ?

Le fait de porter ces lettres à Rome revêt une portée symbolique puisque la Ville éternelle est le berceau et la capitale de la catholicité, siège de la papauté, et que c’est donc de Rome que viendra notre salut. Par ailleurs, y aller à pied a une portée militante, au sens de ce mot dans l’Eglise. Mères de prêtres, nous ne nous contentons pas d’écrire au pape : nous voulons prouver, par cette marche de deux mois, à quel point nous sommes désarçonnées par le Motu proprio Traditionis Custodes. Faire l’effort physique de se rendre à pied à Rome a un côté un peu exceptionnel. Il nous semble que c’est un bon moyen de nous faire entendre et, peut-être, de toucher le cœur du pape François. Pendant cette marche, nous allons prier intensément. Nous croyons que la prière peut tout. C’est pourquoi nous espérons être écoutées à Rome.

Concrètement, une fois arrivées à Rome, comment comptez-vous faire ?

Pour l’instant, la question n’est pas encore réglée. C’est encore dans cinq mois… mais nous espérons bien que nous serons reçues par le Saint Père!

Lors des visites ad limina, le pape a demandé aux évêques d’appliquer le nouveau motu proprio de façon paternelle. Faut-il aussi envoyer une copie des lettres à nos évêques ? Lors de votre pèlerinage, comptez-vous vous manifester auprès des évêques des diocèses traversés ?

Les lettres que nous allons transporter sont destinées au pape. Nous n’allons donc pas les communiquer à d’autres alors que leur destinataire ne les aura pas encore reçues. En revanche, cela pourrait être une bonne idée d’écrire également aux évêques afin de les informer de la démarche de la Voie romaine et d’en expliquer le sens. Nous partageons tous un amour et une fidélité sans faille à l’Eglise, et nous espérons que les évêques en tiendront compte en n’empêchant pas les prêtres ordonnés pour le rite tridentin et attachés à cette liturgie d’exercer leur ministère en parfait accord avec l’Eglise, comme cela était le cas avec le Motu proprio de Benoit XVI. Dans tous les cas, nous comptons nous manifester auprès des évêques dans les diocèses traversés, et nous espérons recevoir un bon accueil et être encouragées.

Partager cet article