Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Angleterre

Des implants contraceptifs sur des adolescentes

Des écoles britanniques placent des implants contraceptifs sur des filles de 13 ans sans que les parents le sachent.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Ici aussi ça existe. Je ne sais pas si les parents sont au courant ou non. Je me renseignerai mais bon, on va dans ce sens dans chaque pays… Vive la mondialisation…

  2. CeciSous le régne dérisoire de la reine “chef” de l’église anglicane…dûment endiamantée.Poor England…Poor Queen

  3. Qu’est ce qu’on ne ferait pas par hédonisme…

  4. Au-delà du froid dans le dos que peut très légitimement provoquer un tel fait, l’article auquel il est fait référence et paru dans The Telegraph (l’équivalent du Figaro ici) fait aussi état d’un sondage qui me semble intéressant.
    A la question: les filles de treize ans devraient-elles recevoir des implants contraceptifs à l’école sans l’accord des parents, voici les réponses:
    6,5% de Oui. C’est le meilleur moyen de réduire les grossesses des adolescentes.
    59% de Non. Les parents devraient être consulté d’abord.
    31% de Non. a leur âge, on devrait leur enseigner de s’abstenir de toutes relations sexuelles.
    2,5% de Oui. En parler aux parents constitue une intrusion dans la vie privée des adolescentes.
    A noter le 31%: trop peu sans aucun doute mais enfin, tout près d’un tiers est loin d’être négligeable.
    A noter aussi le 59%: largement plus de la moitié des parents se sentent encore responsables.
    Il n’y a pas vraiment de raisons de penser qu’il en soit très différemment en France: tout n’est donc peut-être pas perdu.
    Quant aux autres restants, les quelques cinglés qui représentent même pas un petit 10%, ce seront ceux-là au nom desquels l’insupportable Etat omniprésent décide de se lancer dans cette ignoble opération.
    On mesure – encore une fois – à quel point l’Etat est néfaste hors de son rôle minimum. Le meilleur gouvernement est celui qui gouverne le moins. (je crois que c’est de Jefferson…)

  5. L’article en lien mentionne
    -que cela dé-responsabilise les garçons (c’est aux filles de se débrouiller pour ne pas être enceintes, aujourd’hui, c’est à la portée de tout le monde)
    -que cela contribue à la réification des filles.
    L’article indique également que les services de santé défendent leur démarche en indiquant que cela a fait baisser de 22 pour cent les grossesses: s’ils châtraient tous les élèves mâles, cela aurait sans doute le même effet, ce serait même peut-être plus efficace! Il n’y a pas d’implants pour les garçons? Comme quoi la science a encore des progrès à faire.

  6. Pour mémoire 79% des femmes de 15 à 45 ans en France sont sous “couverture contraceptive” (implants inclus)et l’accès à la contraception est libre et gratuit à l’insu des parents pour les adolescentes à partir de 13 ans dans les consultations du Planning familial (en particulier dans nos hôpitaux publics)depuis plus de 25 ans…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services