Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Des extrémistes pro-avortement attaquent la cathédrale de Santiago du Chili

On sait de que de quel côté sont la haine et la violence. De Radio Vatican

"Un geste irrationnel et violent » et « une grave offense envers Dieu et la communauté chrétienne », c’est en ces termes que l’archevêque de Santiago du Chili a qualifié l’attaque menée le jeudi 25 juillet contre la cathédrale de la ville part des manifestants favorables à l’avortement. 

Mgr Ricardo Ezzati a fait également part de son mécontentement à l’égard de ceux qui devraient garantir la sécurité des personnes. Jeudi, 5.000 personnes manifestaient dans le centre de Santiago en faveur de l’avortement libre. 

Au cours de la célébration de la fête patronale, un groupe est entré violemment dans la cathédrale lançant des slogans contre la vie et pour l’avortement. Il a interrompu la messe. Des personnes ont été agressées tandis que le patrimoine artistique de ce monument national a subi des dégâts, des autels ont été recouverts de peinture. Cette attaque a été fermement condamnée par le président chilien Sébastien Piniera qui a réaffirmé l’engagement de ce gouvernement en faveur de la liberté religieuse, et de la sauvegarde de la vie de l’enfant à naître". 

Partager cet article

4 commentaires

  1. Des Sextrémistes…

  2. Quand un gouvernement doté d’une police qui surveille et infiltre les associations activistes ne voit rien venir et ne peut parer aux évènements c’est qu’il est tout simplement complice, nous le voyons bien en France avec les antifas et les femens, les F.M. sont plus que jamais aux manettes.

  3. Comme tout devient clair…
    D’ailleurs, l’inversion de l’amour n’est-elle pas la haine.

  4. Le Chili est aux mains des féministes.
    Les deux prochains candidats aux présidentielles de novembre sont deux femmes! Socialiste et libérale, les deux pro-avortement et pro-gay. Et le soutien des prélats dont l’Archévêque de Santiago sont pour la socialiste depuis longtemps.

Publier une réponse