Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Institutions internationales / Pays : International

Des évêques catholiques condamnent l’ambassadeur américain en République Dominicaine pour son homosexualisme militant

Bob-Satawake-Ambassador-James-Wally-Brewster-1600x500Les évêques catholiques de la République dominicaine ont publié une lettre mettant en cause l'activisme homosexualiste de l'ambassadeur des Etats-Unis dans leur pays, James « Wally » Brewster (Austin Ruse) :

[…]"Ils accusent Brewster d’approcher « (…) nos enfants dans les écoles publiques et privées, à des tournois sportifs et autres activités pour la jeunesse, présentant M. Bob Satawake comme son époux. Cela a suscité un profond sentiment de malaise chez les parents, qui ont le droit de décider comment élever leurs enfants, et qui se perçoivent cette visite comme une interférence de valeurs contraires à celles qu’ils veulent inculquer à leurs enfants ».

Les évêques reprochent en outre à Brewster d’avoir dépassé les limites de son autorité en se mêlant des affaires sociales internes de la République dominicaine, « violation à la fois la Constitution de la République dominicaine et la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques… ».

Brewster a un mandat clair pour son comportement, parce que l’administration d’Obama a fait de l’agenda homosexuel et transsexuel un élément central de sa politique étrangère. En fait, dans un récent discours adressé à l’anti-chrétienne « Human Rights Campaign », l’ambassadrice américaine à l’ONU Samantha Powers a déclaré que l’agenda LGBT avait été « tissé dans l’ADN même de la politique étrangère américaine ». Cela a entrainé des effets tels que la présence de partis homosexuels aux les ambassades américaines dans les pays musulmans, le drapeau arc-en-ciel homosexuel flottant au-dessus des ambassades américaines, et l’ingérence directe par les ambassadeurs américains dans les affaires internationales des pays étrangers. Les États-Unis ont même annulé des exercices militaires capitaux avec un allié d’Afrique parce que son gouvernement n’était pas assez « homosexualiste ».

Les évêques sont tout particulièrement outré que l’Agence des États-Unis pour le Développement International ait proposé de l’argent aux candidats à des postes de la fonction publique qui étaient favorables à la cause homosexuelle. « Proposer de l’argent pour financer les candidats désireux de faire avancer leur agenda est une violation de la souveraineté nationale et de ses lois électorales, et cela revient à faire du chantage grave sur les hommes politiques locaux », ont souligné les évêques.

Les évêques insistent sur le fait que leur plainte n’est pas dirigée contre Brewster ou son partenaire – qu’ils respectent – ni contre leur attirance pour le même sexe. « Ce que nous rejetons est l’abus de pouvoir dans sa manière d’agir, ce qui est contraire à son mandat d’ambassadeur, et, comme nous l’avons déjà dit, il viole les lois nationales du pays et les lois diplomatiques internationales ».

La lettre fait parler d’elle alors que la question de l’homosexualité est un sujet de plus en plus sensible à l’ONU."[…]

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services