Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Des enfants jouent un drame pédophile

Jean-Frédéric Poisson a adressé une lettre ouverte au Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas :

Five_1Monsieur le Garde des Sceaux,

Il se joue, en ce moment une pièce au théâtre Nanterre-Amandiers dans laquelle le metteur en scène Milo Rau fait jouer à des enfants de 8 à 13 ans un « spectacle » retraçant l'horrible affaire Dutroux : Five easy pieces, une série de "pièces d'enfants pour un public adulte". Une volonté délibérée d’utiliser l’innocence de jeunes enfants

« C'est un thème qui m'intéresse dans le théâtre depuis toujours, le statut du spectateur, le voyeurisme, ce qui se passe quand on regarde des enfants jouer cette affaire qui est peut-être un des derniers tabous de notre temps, la pédophilie, la mise en scène du corps de l'enfant et de l'émotion des enfants. » (15/03/2017, Le Parisien)

Milo Rau affirme lui-même que son souhait est d'utiliser de jeunes enfants pour déranger son public et s'adresser à ses penchants les moins nobles. Un « spectacle » traumatisant et malsain. Faire incarner par ces enfants une histoire dont ils ne peuvent pas mesurer la gravité, les entraine à leur insu dans une situation indécente et traumatisante. L’implication d'enfants mineurs dans une telle représentation n'est pas sans poser de lourdes questions. Comment ont-ils été préparés à ces rôles? Leur image, leur conscience et leur intégrité ont-elles été respectées? Leur parents ont-ils été dûment informés et leur consentement personnellement recueilli? Sur ces différentes questions, quelles actions les services que vous dirigez ont-ils engagées afin de s'assurer que sur le respect des droits fondamentaux des enfants et des familles, toutes les garanties sont présentes? Ceci au-delà de considérations morales qui me font regarder cette «œuvre» comme un pur scandale, mais il est vrai que cela ne relève pas de la compétence de votre ministère. Jusqu’où irons-nous dans l’instrumentalisation malsaine du corps des enfants et de l’atteinte à leur dignité ?

Pour empêcher ces dérives, Jean-Frédéric Poisson invite à signer cette pétition réclamant l’arrêt de cette pièce.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services