Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation / Pays : International / Pays : Russie

Des élites menteuses et coupées du réel : le cas de l’OTAN

Remarquable tribune de John Laughland, directeur des études de l'IDC, suite aux tentatives des Atlantistes de saboter le dégel russo-américain à venir. Tout est à lire, mais en voici la dernière partie.

Unknown-49Dire que le rattachement de la Crimée menacerait l'ordre international c'est tout simplement un mensonge

L'ancien secrétaire général trouverait sans doute une astuce pour vous expliquer son positionnement vis-à-vis de ces conflits gelés. Mais que dit-il des guerres en ex-Yougoslavie? Il est impossible de nier que les frontières yougoslaves ont été changées, entre 1991 et 1995, et ensuite en 2008, par la force. En outre, ces changements de frontières ont été immédiatement reconnus et même encouragés par les pays de l'Union européenne. C'est d'ailleurs l'annonce faite par l'Allemagne au sommet de Maëstricht en décembre 1991 qu'elle reconnaîtrait la Croatie et la Slovénie qui a encouragé ces deux pays à se battre contre Belgrade, se sachant soutenus par l'Europe. Et que dire des frontières internes de la Bosnie-Herzégovine, où la République serbe à l'intérieur de celle-ci est reconnue par les accords de Dayton, qui constituent la loi fondamentale de la Bosnie et qui ont été parrainés par les Etats Unis et ses alliés de l'OTAN ?

Nous en arrivons au Kosovo, dont l'indépendance a été proclamée, sous impulsion européenne et américaine, en 2008, neuf ans après que l'OTAN avait pris le contrôle de cette province serbe suite à une guerre de 74 jours menée en toute illégalité contre la République fédérale de Yougoslavie. Qui peut affirmer que la force n'a pas été déterminante dans ce changement de frontières ? Seul un homme politique totalement déconnecté de la réalité, et incapable de la regarder en face, comme la quasi-totalité de la classe politique européenne, peut proférer des énormités pareilles.

Le comble, c'est que l'expression «la force pure» pour expliquer le rattachement de la Crimée est très déplacée, vu le fait qu'aucun coup n'a été tiré en Crimée entre le renversement de Yanoukovitch le 22 février 2014 et le rattachement à la Russie le 18 mars. Cet événement s'est déroulé dans le calme le plus absolu, alors que la situation avait été très tendue pendant le Maïdan, avec un grand nombre de civils armés, et qu'elle aurait très bien pu dégénérer en violence. Dire que «la force pure» explique cet événement, et que le rattachement de la Crimée menacerait l'ordre international, alors qu'il correspond très clairement à la volonté de la majorité de la population et donc au même principe d'auto-détermination invoqué dans tous les autres conflits mentionnés ci-dessus, c'est tout simplement un mensonge.

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services