Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Des crèches partout ! A Steenvoorde (59), un Enfant Jésus béni par Benoît XVI

Une lectrice nous transmet cet article de La Voix du Nord :

"À  l’approche des fêtes de Noël, les crèches sont partout. Dans les  églises, les foyers, et on en trouve par exemple plus de six cents à  Steenwerck. Au presbytère de Steenvoorde, une magnifique crèche fidèle à la tradition chrétienne de la reconstitution de la nativité a été  installée par l’abbé Thomas Vercoutre.

1175489454_B974297555Z.1_20141214164329_000_GAT3KA29A.2-0

La belle histoire de cette immense crèche déployée  dans le hall d’entrée par le nouveau prêtre de la paroisse commence en  2006. «Lorsque je ramène l’enfant Jésus dans mes bagages lors de mon retour en France, après avoir passé trois années au Vatican à la secrétairerie d’État», précise l’abbé Vercoutre." […]

L'abbé raconte que le Pape Benoît XVI a béni l'Enfant Jésus qu'il tient dans ses mains sur la photo.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Histoire émouvante, mais bizarre accoutrement pour un prêtre ! Remettez donc votre chasuble ! [Ce qui serait bizarre, ce serait qu’un prêtre fasse sa crèche et réponde à des journalistes avec sa chasuble sur le dos… Vous vouliez dire “soutane”, peut-être. MB]

  2. L’Enfant Jésus ne pouvait pas être nu dans une grotte au coeur de l’hiver, Il serait mort de froid. Pourquoi L’avoir ainsi représenté, alors qu’Il ne pouvait être que bien au chaud, roulé dans des langes par des parents prévoyants.

  3. Vous avez raison, MB. Trop d’activités et de précipitation engendrée sont causes de ce “lapsus”.Il s’agit bien d’un appel à la soutane.

  4. L’enfant Jésus n’était pas nu, il était enveloppé de langes. La grotte de Bethléem est grande ) plusieurs dizaines de mètres) il y avait des animaux et des gens qui s’abritaient et de nombreux recoins sans courant d’air. De plus l’hiver en Palestine ce n’est pas l’hiver de l’Europe.

  5. Je pense qu’on représente traditionnellement l’Enfant Jésus à peine vêtu pour bien montrer que Dieu S’est fait tout petit et tout pauvre pour venir habiter parmi nous.
    Qu’on pense aux représentations picturales de la fin du Moyen Age (Domenico Ghirlandaio, Fra Angelico, Hohlbein, les Très Riches Heures du Duc de Berry, etc). Ce n’est pas systématique, cependant.
    C’est le symbole du dénuement, de l’esprit de pauvreté (qu’il nous est si difficile d’acquérir, hélas).

Publier une réponse