Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Des cellules de foetus avortés sont utilisées depuis 50 ans pour la confection de vaccins

Des cellules de foetus avortés sont utilisées depuis 50 ans pour la confection de vaccins

Suite au courrier des prélats australiens catholiques, anglicans et orthodoxes dénonçant un projet de vaccin développé à partir d’une lignée cellulaire prélevée sur un fœtus avorté, le médecin en chef adjoint, le Dr Nick Coatsworth, a minimisé ces préoccupations.

Mais Robert Booy, professeur de vaccinologie à l’Université de Sydney, a révélé que les vaccins avaient été développés avec des lignées cellulaires de fœtus avortés au cours des 50 dernières années. Il a déclaré à Guardian Australia que les vaccins contre la rubéole, l’hépatite A et la varicelle utilisaient tous la même méthode de développement.

 

Partager cet article