Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Des catholiques ukrainiens instrumentalisés par une paroisse de Saint-Germain-en-Laye ?

Des catholiques ukrainiens instrumentalisés par une paroisse de Saint-Germain-en-Laye ?

Pendant plusieurs années, le diocèse de Versailles puis la paroisse ont indiqué qu’il n’y avait pas de possibilité d’application du Motu Proprio Summorum Pontificum à Saint Germain en Laye (pas de fidèles en nombre suffisant, pas de prêtres pour célébrer, pas d’église disponible…). En 2007, un groupe de fidèles s’est constitué de manière formelle.

Par ailleurs, en 2016, des travaux indispensables ont entrainé la fermeture complète de l’église Saint-Louis du Port-Marly, desservie par l’Institut du Christ-Roi. Les messes des dimanches et fêtes ont été célébrés en la chapelle des Franciscaines à Saint Germain en Laye en attendant la fin des travaux. Aujourd’hui, les travaux de Saint Louis de Port-Marly viennent de s’achever… et le retour de la communauté de Port-Marly (la chapellenie Notre-Dame de France) à l’église Saint-Louis est prévu pendant l’été.

L’Institut du Christ Roi a proposé de continuer à desservir les dimanches et fêtes la chapelle des Franciscaines pour répondre à la demande des fidèles de Saint-Germain (mais aussi pour résoudre les difficultés de place à Saint Louis du Port-Marly en raison de l’importance “numérique” de la communauté). Le diocèse a refusé cette proposition et la paroisse répond qu’il n’y aura pas de messes dans la forme extraordinaire alors qu’elle y est célébrée depuis 2 ans et demi. En revanche, le diocèse a invité des catholiques ukrainiens à venir y célébrer la messe.

De nombreux fidèles, regroupés dans le groupe Math.7.7, organisent chaque semaine une prière dans ou hors de l’église de saint-Germain, pour que s’instaure à Saint-Germain-en-Laye un esprit de paix et de réconciliation et qu’il y soit célébré chaque dimanche et fêtes une messe selon la forme extraordinaire du rite romain pour les nombreux fidèles qui désirent vivre leur foi catholique au rythme de cette belle liturgie.

Voici le courrier adressé le jour de l’Ascension à Monseigneur Hlib Borys Sviatoslav Lonchyna, éparque des ukrainiens catholiques de France :

Cher Monseigneur,

Je pense que plusieurs de nos amis se sont adressés à vous pour vous informer de la situation scandaleuse et pernicieuse qui se met en place au sein de la communauté catholique de Saint Germain-en-Laye.

Cela fait maintenant 12 ans que des fidèles catholiques de Saint-Germain et des paroisses environnantes sollicitent leurs curés et leur évêque pour pouvoir bénéficier d’une célébration traditionnelle du rite latin à Saint-Germain-en Laye.

Depuis 12 ans – et en réalité bien plus ! – ces demandeurs qui sont de simples mères et pères de familles se font manipuler et comme on le dit familièrement « rouler dans la farine » en se voyant opposer de multiples arguments fallacieux qui ne sont pas tirés de la Charité évangélique.

Parmi ces arguments, le plus récurrent est qu’il n’y aurait pas à Saint-Germain d’église pour accueillir cette célébration.

Bien sûr cela est inexact et à nos demandes anciennes (la plus ancienne date de 1995) il a toujours été répondu que la chapelle des Franciscaines n’était pas disponible car attribuée à la communauté portugaise de Saint-Germain.

Comme cela n’était plus authentiquement exact depuis fort longtemps, il a été possible de prêter cette chapelle à l’Institut du Christ-Roi qui y a délocalisé ses offices le temps que soient réalisés des travaux au sein de son église de Port-Marly.

Dans quelques mois, ils retourneront de fait dans leur église abandonnant les fidèles de Saint-Germain qui veulent vivre leur foi catholique au rythme de la forme extraordinaire du rite romain à Saint-Germain-en Laye.

Pour éviter de le leur permettre, sans concertation et en toute mauvaise foi, le diocèse de Versailles vous a proposé de vous confier cette église des Franciscaines… en laissant entendre qu’elle était libre et disponible.

Nous le regrettons mais il faut bien voir dans cette décision une dramatique machination qui tente de perturber la communauté des chrétiens des Yvelines en vous attribuant le mauvais rôle du profiteur.

Disons-le clairement, nous n’avons rien contre votre communauté mais sachez que dans cette affaire vous êtes instrumentalisés par les autorités paroissiales et diocésains à l’encontre des nombreuses familles que nous représentons.

Nous le regrettons encore mais nous n’abandonnerons pas cette église où nous continuerons à venir prier chaque dimanche à l’intérieur de celle-ci ou sur son parvis aussi longtemps qu’une solution honnête et charitable ne sera pas trouvée.

Nous prions pour que tous ensemble nous puissions faire monter une prière honnête et digne vers le Seigneur.

Nous vous prions d’accepter, Cher Monseigneur, nos plus respectueuses salutations et l’assurance de nos prières pour vous-même et pour votre charge,

Helena et Stéphane Dubois

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique