Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture / L'Eglise : Foi

Derrière l’identité, il se peut que des gens trouvent la foi

Derrière l’identité, il se peut que des gens trouvent la foi

Extraits d’un entretien donné dans L’Incorrect sur le thème de La France, qu’est-ce qu’il en reste. Mathieu Bock-Côté évoque la déritualisation du catholicisme :

Vous pouvez commander ou vous abonner à L’Incorrect ici ou le retrouver chaque mois sur Le Club de la Presse.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Tout ou presque est dit !

  2. dans l’ aggiornamento de Vatican II – Assise , il y a surtout la haine de la véritable Eglise , celle de Trente.
    le moderniste est un démon masqué en humaniste progressiste, rien d’ autre.
    au mieux , un fumiste malsain.

  3. L’Eglise se donne un objectif d’enfouissement dans le monde pour être le levain dans la pâte. Le problème c’est qu’elle oublie la parole du Christ : “vous êtes le sel de la terre et si le sel vient à s’affadir, on le jette dehors et les gens marchent dessus…”. A force de vouloir rejoindre le monde et de le considérer prophétique malgré ses évolutions les moins évangéliques, le levain ne lève plus grand chose . l’Eglise est devenue ce sel qui a perdu sa saveur et plus elle recherchera à normaliser sa relation avec le monde, alors qu’elle devrait être signe de contradiction, moins elle y aura d’influence prophétique.

  4. J’imagine qu’Erwan Le Morhedec se récrierait mais quant à moi, je partage l’analyse de monsieur Bock-Cotté.
    Il me semble que les nouveaux pharisiens sont justement ceux qui se veulent les archi purs, critiquant toute attirance spontanée de l’homme pour le beau, le rite, le sacré, les traditions.
    Ils se veulent désincarnés. Des nouveaux cathares peut être davantage que des pharisiens?
    Je connais personnellement des gens venus par intérêt historique à la foi catholique, d’autres via leurs convictions monarchiques et d’autres encore par recherche du vrai.

  5. Une des choses que je regrette le plus dans ma vie , c’est d’avoir assisté à ce suicide de l’église catholique , sournoisement ordonné par cet innomable ” concile ” V2 !… J’ai vécu toute ma jeunesse avec le rite tridentin , et c’était une pluie de grâces que vous receviez lors de la Messe ( digne de ce nom , contrairement au bla bla bla actuel… ) . Heureusement que Monseigneur Lefebvre s’est levé et a repris en main le peu qui restait dans l’âme des croyants ! et de ce peu a ressurgi l’espoir ! S’il en est un qui mériterait d’être canonisé , c’est bien lui ! ! !

Publier une réponse