Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Déposez les armes

Déposez les armes

Bernard Antony, président de l’AGRIF, directeur de la revue Reconquête, communique :

Depuis plusieurs jours, dans une conjoncture marquée par des crimes atroces et une insécurité galopante, le ministère de l’Intérieur de l’impudent Gérald Darmanin fait développer sur les radios étatiques une indécente et massive campagne de persuasion totalitaire pour que les bons citoyens se débarrassent des armes, y compris les plus vieilles, qu’ils pourraient détenir. On y martèle très sérieusement combien cela peut représenter de dangers !

Jamais campagne semblable n’a été menée face à la circulation de dizaines de milliers de kalachnikovs détenues par les occupants des territoires perdus de la République, trafiquants de drogue, délinquants en tous genres et islamo-jihâdistes d’ailleurs souvent interconnectés.

La vérité, c’est que l’on redoute au gouvernement l’éventualité d’une très possible révolte des bons citoyens exaspérés par l’incurie de la « justice » face à une criminalité sans cesse grandissante, et au développement des terreurs exercées par des franges conquérantes de nouvelles populations.

On s’y effraie, même explicitement, à l’idée que de vieux fusils de nos grands-pères pourraient être décrochés des murs. L’imaginaire que l’on craint, contre les voyous et les assassins, c’est celui du film « La Horse » avec l’excellent Jean Gabin.

La hantise chez le ministre « d’armeànain », ce n’est pas tellement l’accroissement du nombre des crimes et délits perpétrés par les malfrats et les sadiques, c’est que, face aux carences indéniables d’un État de plus en plus incapable de protéger les bonnes gens et notamment les femmes et les enfants, ne se développe l’idée du bien-fondé de la légitime défense.

La vérité, c’est que règne dans la macronéronerie la peur panique d’une révolte française de nouveaux gilets jaunes ou orange se dotant des vénérables calibres 12 ou 16 de leurs pères, non pas cette fois pour chasser les cailles mais pour inciter les racailles à enfin déguerpir.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Que les imbéciles qui vont aller les rendre se rassurent, Darmalin n’ira pas mendier dans les banlieues les kalachnikovs, fusils mortiers et couteaux, courageux mais pas téméraire le guignol de la place beauveau. Ce gouvernement de débiles profonds est décidément bien à sa place et si pour une fois le vrai peuple se révoltait, les français sont-ils des sans c…… comme disait un serbe de la légion à un de mes amis. Je le crois volontiers. Un certain nombre sans cervelle pour avoir remis le gigolo à l’Elysée et les autres des sans c…… c’est sur. J’en fais partie mais je pense qu’à 76 ans j’ai droit à un peu d’indulgence. Dans ma vie j’ai assez lutté peut-être en vain contre cet état complètement pourri.

  2. Je trouve Bernard Anthony un peu naïf et étonnamment indulgent pour nos dirigeants.
    Je ne pense pas du tout que ceux-ci craignent réellement une révolte des Français.
    Il savent que ça ne se produira jamais.
    En revanche, en assassins confirmés, ils préparent la suite du génocide.
    Après le massacre des bébés et des vieillards, viendra en effet celui des adultes.
    D’un côté, ils font venir des millions de migrants, pour faire le travail.
    De l’autre, ils leur font parvenir des armes de destruction massive (par un détour ukrainien).
    Enfin, ils désarment les Français, afin qu’ils puissent être massacrés sans aucun moyen de défense.
    Il est très clair que le génocide est programmé.

  3. L’état profond français serait-il en panique ? La censure (RT, Rumble, peuple brésilien soutenus par les policiers et militaires dans les rues…) est déjà un signe, maintenant le désarmement des bons citoyens, l’achat de blindés de maintien de l’ordre…
    Bernard Anthony raisonne franco-français mais nos ennemis n’e sont pas que nos marionnettes mais l’état profond satano-mondialiste. Après les élections truquées et injections forcées, mêmes recettes, partout et au même moment, les peuples du monde sortent de leur torpeur. Il y aura sans doute d’autres vérités qui sortiront pour les réveiller, trafics en tout genre, détournements, drogue, traite voire sacrifices d’être humains mineurs, révélations issues des affaires Biden, FTX, Epstein…Ce n’est pas fini, il va falloir un sacré nettoyage jusqu’au fond de nous-mêmes aussi avant que ne se réalise…”A la fin, mon Coeur Immaculé vaincra”.

  4. Ah, les armes et la France, une longue histoire…

    Sous l’antiquité et jusqu’au milieu du XIIIe, tout homme libre pouvait détenir et porter une arme. Bien qu’il existait un pouvoir étatique (royaume, duché, comté, …), chacun disposait de la liberté de protéger ses biens et sa famille.

    A partir du XIIIe, Louis IX met de l’ordre et impose un système judiciaire plus étendue, visant à assurer la paix au sein du Royaume. A cette fin, un décret datant de 1245 est établi. Il vise à réguler les conflits armés entre Seigneurs (respect d’un délai de 40 jours), et une disposition va interdire le port d’arme. Dans les faits, il s’agit de mettre fin aux agissements de nombreuses bandes de brigands qui pourrissent le pays. Pour St Louis, chaque sujet a le droit d’être protégé par la force et la justice. Ce qui est clairement visé ici ce sont les malfrats. Un honnête homme n’aura pas de problème s’il se promène avec une épée ou une hache. Mais, toute personne avec un comportement douteux prise les armes à la main tombe alors sous la juridiction royale… Et cela est surtout vrai pour les bandes qui sont arrêtées pour ce motif.

    Cette disposition débouchera plus tard, XVe, à la création du corps des Gens d’armes, seuls disposés à faire usage d’une arme dans un cadre juridique.

    Le décret de 1245 se perdra petit à petit, et vers 1300, 1350, nous assistons à un retour commun du port d’arme par les hommes et aussi certaines femmes (dague). La sécurité privé est un droit sacré qui ne peut être soumise au caprice et souvent à l’incompétence, d’un Etat.
    Globalement, pour faire court, il n’y aura pas de modification sensible tout au long du bas moyen âge et de la Renaissance. Seuls les duels seront interdits, et juridiquement les crimes seront plus sévèrement punis s’ils ont été réalisés avec une arme.

    La loi Farcy du 14 août 1885 viendra confirmer dans les textes la coutume, autorisant officiellement chaque français à détenir et surtout porter une arme sans aucune restriction…

    Puis le 18 avril 1939, le gouvernement Daladier, promulgue une loi (qui ne passera pas par les Chambres alors que l’article 41 prévoyait cette procédure…), catégorisant et interdisant le port d’arme. Faisant suite à une Action Française de plus en plus menaçante et au soulèvement du 6 février 1934 visant le gouvernement et les député où la police a dû tirer sur les manifestants, les Francs-maçons prennent peur et mettent en place une politique de désarmement afin de s’assurer, à minima, une supériorité technique.

    1 an plus tard, le 10 mai 1940, les socialistes allemands attaquent la France… Avec une armée à la ramasse, et une population désarmée, le 4 juillet, les Allemands défilent sur les Champs Elysée… Sous le régime de Vichy, la loi de 1939 sera durcie et le port d’arme puni de mort…

    Il faudra attendre 2012 pour que cette loi soit modifiée. La détention et le port d’arme restent interdis, mais dans des conditions moins dures. Puis, en 2022, sous l’impulsion de l’UE, le contrôle des armes légales (chasseurs, tireurs sportifs, ball trap) est renforcée avec un système de traçabilité. L’idée étant ici de pouvoir très rapidement reprendre les armes auprès des détenteurs honnêtes dûment déclarés. Les voyous eux n’ont rien à craindre.

    Le système actuel répond clairement à une peur des gouvernements d’un soulèvement armé. Cela n’a rien à voir avec une quelconque notion de sécurité. Le pays le plus armé d’Europe, est la Suisse. Et nous parlons d’arme de guerre (réserviste). Or, ce pays est celui avec le plus faible taux de criminalité et de suicide….

    Aujourd’hui, seuls les racailles disposent d’armes, les policiers et gendarmes sont : mal armés, pas suffisamment nombreux, mal entrainés (au mieux un gendarme tire 50 cartouches / an, là où n(importe quel tireur sportif en défouraille 1 000) et contraint par une réglementation stupide en matière d’usage de leur arme. Bref, notre Etat ne met pas les moyens nécessaire à la protection des populations et interdit à ces dernières de s’auto-protéger. C’est juridiquement et moralement repréhensible…

    • Merci pour cet historique fort instructif.
      Ma remarque sera quelque peu ironique : ils détruisent même leur marseillaise, qui pourra encore la chanter ? Je vous laisse imaginer la réponse.

  5. D’un don d’arme à nain à se battre à Manu … pardon, à mains nues, le chemin est bref.
    Rendez vos kalaches et on rendra nos chassepots !

  6. ” il est trop tôt pour dire si la collecte d’armes lancée par l’État est un succès mais on peut déjà dire qu’elle démarre fort. Entre le 25 et le 27 novembre, 21 000 armes non déclarées ont été déposées dans l’un des 300 lieux ouverts en France, a annoncé Gérald Darmanin, dimanche soir.”
    C’est ce que nous déclare la presse qui ne nous dit pas quels sont les citoyens qui ont déposé les armes : les malfrats ou les honnêtes gens ?

  7. En Belgique, une ministre socialiste a proposé aux citoyens de rendre toutes les armes en leur possession. Car détenir une arme à “jet” (définition dans le texte) est dangereuse par principe. Le but était de diminuer le nombre de crime. Les citoyens ont obtempéré, le nombre de crime n’a pas diminué. Les armes circulent dans les milieux “bien connus de la police”. Les caves des mosquées ne sont jamais visitées. Dans quelques années, nous verrons les armes détournées offertes (sans garantie de contrôle) à l’Ukraine. Les armes rendues des citoyens sincères seront détournées et changeront simplement de mains. Lorsqu’on voit les bandes armées dans certaines de nos villes comme Marseille et d’autres …. où policiers et gendarmes ont de la peine arrêter les criminels, cela augure des années prochaines. Les armes circulent, mais désarmer les seuls citoyens français est une faute grave. “Aux armes citoyens … ” Deviendra ” A vos charentaises citoyens “

  8. Il faut rapporter aussi les marteaux, les ciseaux et les couteaux fous ?

  9. Très content de déposer un “darmarien dans une boîte vide”. Pour ma part, je conserve …. de mon père et de mon oncle (ce dernier était militaire).

  10. combien de kalachnikov rendues dans les quartchiers ? encore une fois l’état ne protège pas les français

Publier une réponse