Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Démocrate et républicain, oui, mais pas avec tout le monde

Les héraults des valeurs républicaines, ceux qui bêlent à chaque occasion le respect des différences et de la démocratie sont sans doute les plus violents, à en juger par ce type de comportement en pleine contradiction avec leur propre mode de fonctionnement :

"Le jour de la rentrée parlementaire déjà, c'est Jean-François Copé qui se plaignait de son partenaire de banc. Pour la toute première séance, les députés étaient en effet répartis par ordre alphabétique. Jean-François Copé s'était alors retrouvé aux côtés de Gilbert Collard, ce qui lui a valu un "Je n'ai jamais de chance".

Ce 1er août, Le Monde raconte que dans les bureaux de l'Assemblée aussi, les voisins du Front national grognent. C'est le cas de Christophe Cavard, député EELV du Gard, qui ne veut pas "avoir à faire la conversation avec eux". Il a donc développé une technique : "Je fais en sorte de les croiser le moins possible, je passe par le petit escalier parce que je sais que eux prennent l'ascenseur."

Partager cet article

12 commentaires

  1. Démocrate et républicain, oui, mais pas avec tout le monde ?!?! RACISTE !!!

  2. Il a bien raison ce député de passer par l’escalier de service.
    C’est l’escalier réservé à la”connaissance” du Président Félix Faure.

  3. Les républicains ne peuvent pas se sentir entre eux, au point qu’au XXIe siècle, certains prennent un petit escalier et non l’ascenseur pour ne pas croiser d’autres républicains.
    Ils ont beau jeu de dénoncer les divisions des royalistes ! Il ne viendrait à l’idée d’aucun légitimiste ou orléaniste de prendre un petit escalier pour ne pas croiser un royaliste différent de lui.
    Au contraire, avec Alliance royale, nous avons appris à travailler ensemble et à nous apprécier.
    Pour monter au baobab, Messieurs les républicains, il faut avoir le cul propre !

  4. “Je n’ai jamais de chance”
    Autant, les personnes qui évitent leurs camarades d’Assemblée en passant par les escaliers de derrière, c’est du sectarisme.
    Autant là, ce n’est pas forcément du sectarisme, on peut aussi le comprendre, à chaque fois qu’il passera sur la chaîne public-sénat pour cette séance, le cadrage le montrera à côté de Collard, comme s’ils étaient amis. Pour peu qu’à ce moment-là, ils échangent quelques amabilités, combien de personnes les diront complices ?

  5. Ce doit être ce que l’on appelle l’esprit de dialogue et d’ouverture… Et ces bons apôtres prétendent travailler pour toute la nation ? Plutôt curieux et, je dirais, immature comme comportement.

  6. y compris pour aller au 500è étage ?!?!

  7. pourtant le très républicain Copé en a des
    “chances pour la France” dans sa circonscription!
    vrai républicain mais faux-derche de première.
    on n’a pas fini d’écoper.

  8. Heureusement pour Christophe,qui peine à monter l”escalier dérobé, Cécile lui donnera la légion d’Honneur.

  9. Ils n’ont pas changé,ceux qui nous prèchent la liberté depuis 1789!

  10. C’est Gilbert Collard qui n’a vraiment pas de chance !!!

  11. Des réactions de gamins. J’ai honte.

  12. Je suis vraiment déçu par le comportement de ce député EELV : je croyais qu’il prenait l’escalier pour sauver la planète, mais non ! Tous des beaux parleurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.