Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration

Démantèlement de la jungle de Calais : où vont aller les immigrés clandestins ?

N'allez pas imaginer que les immigrés clandestins ou illégaux vont-être expulsés comme la loi l'exigerait. Selon le Figaro :

"L'État assure que tout le monde sera relogé".

Gilles Pennelle, chef de file du FN au conseil régional de Bretagne, donne des éléments de réponse qui datent d'avant le début du soi-disant démantèlement, confirmés par la presse locale :

"Dans un silence quasi-complet, le gouvernement est en train d’installer de très nombreux immigrés directement issus de la « jungle de Calais » dans les bourgs et villages bretons. Seul le FN combat cette politique, seul le FN se déplace dans ces communes avec ses élus pour attirer l’attention de nos concitoyens bretons de cette menace qui pèse sur leur portefeuille bien sûr, mais également sur leur identité et leur sécurité. Les élus du FN sont mobilisés sur ce dossier, ils sont d’ailleurs les seuls. La première mission qu’ils remplissent est d’informer les populations sur ce qui est en train de se passer. On installe avec l’argent des contribuables de fortes communautés immigrées en Bretagne contre l’avis des Maires de ces communes, contre l’avis des administrés ; tout ceci pour désengorger la « jungle de Calais » qui se remplira immédiatement. C’est une politique irresponsable menée par les socialistes avec la complicité et le silence de l’ex-UMP et des centristes."

Partager cet article

27 commentaires

  1. * On déplace le problème du Sud au Nord de Calais:
    Démantèlement de la « jungle » de Calais: 40 cars de CRS sur place
    L’évacuation de la partie sud de la « jungle » de Calais a débuté ce lundi matin. Quarante cars de CRS sont sur place tandis qu’une vingtaine de personnes, épaulée de deux bulldozers démontent peu à peu les abris.
    Une présence musclée justifiée par Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais, afin de sécuriser l’évacuation de la partie sud de la « jungle ». Une activiste no border britannique a été interpellée lors de cette opération, d’après les indications de deux sources policières.
    Deux bulldozers ainsi qu’une vingtaine de personnes d’une entreprise privée mandatée par l’Etat sont en charge de démonter une vingtaine d’abris située sur une zone de 100 mètres sur 100 encadrée par des CRS, mettant les détritus dans une benne.
    « On a dit au gens « vous avez une heure pour partir. Vous allez soit dans les containers, soit dans un CAO (centre d’accueil et d’orientation), soit dans les tentes bleues de la zone Nord » mais elles sont dans un état épouvantable. Les gens regardent leurs abris être détruits. » confie Maya Konforti de l’association L’auberge des migrants.
    Les autorités avaient précisé que la mise en exécution ne serait pas immédiate, le but étant toujours de convaincre les migrants de partir pour être « mis à l’abri » dans des centres ouverts en France
    * Source BFM-TV 29.02

  2. Le petit journal de ma paroisse en côtes d’armor se félicite de l’arrivée des « réfugiés » :
    « suite à l’appel du pape François relayé par notre Evêque, des accueils ont eu lieu ou sont en cours dans notre diocèse ». Suivi de toute une liste des villes et villages concernés.
    Tout ceci dans la joie et la bonne humeur ! (Secours catholique, saint Vincent de Paul, etc,…)

  3. *Submersion migratoire : de la jungle de Calais à la jungle de Ouistreham ?
    Si Calais est la ville qui symbolise la faillite totale de l’État et de l’Union Européenne dans la gestion de la submersion migratoire, Ouistreham pourrait hélas bientôt lui voler la vedette. La Normandie est désormais devenue une cible de premier choix pour des clandestins désireux de rejoindre l’Angleterre.
    Les maires UMP de Caen et de Ouistreham, qui avaient déjà ouvert les portes de leur ville à la déferlante migratoire, mettent en danger les habitants qui seront demain les prochaines victimes de leur irresponsabilité. Avant que la situation ne devienne hors de contrôle, les pouvoirs publics doivent enfin prendre la mesure des troubles (sociaux, culturels, sécuritaires) qui se profilent sans changement radical de politique.
    Nicolas Bay et les élus régionaux FN de Normandie seront particulièrement attentifs à l’évolution de la situation à Ouistreham dans les jours à venir.
    * Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen, Président du groupe FN au Conseil régional de Normandie le 26 février 2016

  4. La chine crée des emplois en Bretagne.Elle s’intéresse à l’agroalimentaire qu’elle rachète à bas prix. Laissera t’elle la chienlit s’installer .Notre espérance est peut être l’armée russo -chinoise.?????en tout cas n’espérez rien des cathos bretons vendus au PS et aux frères depuis un siècle. O Breiz, tu es arrivée bien malade;….

  5. Dans quelques mois, nos provinces vont vivre un immense foutoir, les clandestins vont violenter femmes et enfants à la piscine et dans les rues, ils vont exiger du halal partout, ils vont obliger à s’habiller pouilleux, à porter des barbes crasseuses, à voiler les ispsices di konaces, la délinquance va exploser, la police et la gendarmerie vont frapper les braves gens, les préfets et autres godelureaux vont écraser les français de souche et ainsi tout ira bien.
    Vous en avez rêvé, Hollande, Valls et Cazeneuve vous le font au delà de vos espérances. Enfin, eux, ils habitent dans des résidences protégées 24h/24h par la bleusaille et ont des gardes du corps pour protéger leur familles, pas vous.
    Dormez en paix bonnes gens, votre état veille sur vous.
    Franchement c’est à vomir.
    Je ne souhaite qu’une chose: c’est que « ma paroisse en côtes d’armor se félicite de l’arrivée des « réfugiés » en prenne plein la gueule.
    Sans parler de la hausse des impôts pour payer toutes ces conneries.

  6. « Où vont aller les immigrés clandestins? »
    Mais où ils veulent puisque ce sont eux qui font la loi: ce ne sont plus des envahisseurs, ce sont des occupants.

  7. Aux dernières régionales, ce sont bien les Bretons qui ont voté pour la liste de l’actuel ministre de la Défense.

  8. Le clergé qui se mêle de politique en dépit du principe de subsidiarité et pour tout dire du bon sens, cela suffit !
    Toute les guerres perdue, tous les enfumages, depuis le biafra, en passant par le CCFD marxisant, et autres panneaux « liturgiques » célébrant le tiers monde au lieu de Notre Seigneur, la coupe est pleine à la fin !
    On ne respecte pas les gens en soutenant des déportations encadrées, on aide personne en favorisant l’effondrement du niveau de vie d’une ville, d’une région d’un pays !
    Si le Pape avait encore les états pontificaux, il serait moins assujettie à la propagande inhumaine de la mondialisation séculariste (sans Dieu), et plus soucieux des populations concrètes.
    migrants, réfugiés ? non, ce sont des colons et le futur bétail d’un travail payé par la misère.
    Que les évêques arrètent d’être complices, de nous faire honte ! Qu’ils écoutent leurs pairs d’Orient, au lieu de participer à cet épouvantable scandale !
    du cran enfin ! de la grandeur d’âme, et de l’intelligence !

  9. CANCALE attend ses 60 migrants avec son maire de fausse droite , volontaire pour l’accueil d’un ou 2 et qui se retrouve avec 60 , heureusement des militants courageux comme GILLES PENNELLE sont là pour ALERTER !

  10. Selon l’article en lien (Le Télégramme) « en Finistère et en Ille-et-Vilaine (…) 80 places supplémentaires devraient s’ajouter aux 150 existantes.
    Heureux départements où il n’y a visiblement plus de « sans abri »?
    En fin d’article, une mention intéressante: il s’agit d’un accueil de quelques mois, ensuite les « migrants » sont « orientés vers des centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) ou des structures d’hébergement d’urgence. À noter, par ailleurs, que quelques migrants partent de leur propre chef. »
    partent … pour quelle direction? avec quel argent?
    Le pape François avait demandé d’accueillir des « familles » … mais apparemment, parmi ces « migrants » les familles sont hyper-minoritaires; on entend surtout parler de célibataires, masculins, plutôt jeunes… en somme des gens qui devraient être en mesure de porter les armes si leur pays est en guerre?

  11. Comment se fait-il que les principaux intéressés ne comprennent pas le danger ?

  12. la Bretagne et pas seulement la Bretagne!

  13. Où vont aller les immigrés clandestins ?…
    Chez nous, pardi ! Partout chez nous… chez eux.

  14. Je suppose que l’islamisation des anciennes contrées chrétiennes d’Afrique du Nord et du Moyen -Orient s’est faite globalement de la même manière, accueil charitable des colons arabes imposés par les nouveaux maîtres en acceptant le statut de dhimmis, et au fil des générations et des pogroms mâtinés de djihad, l’horreur s’est imposé, nous suivons le même chemin vers l’abîme.

  15. Les Bretons sont pour l’Europe, qui a détruit de 20% leur niveau de vie.
    Les Bretons ont voté PS, ils ont voté pour leurs bourreaux !!!
    Leur réveil va être douloureux.

  16. La loi, c’est bon pour l’indigène.

  17. La Bretagne vote massivement socialiste donc il est normal qu’elle assume la première l’enfer qu’elle veut créer pour le pays…

  18. Alertez, alertez!!! Il en restera toujours quelque chose. En Bretagne??? Ils ont voté à gauche, tant pis pour eux, ils n’ont que ce qu’ils méritent. Pour un coup que les gens de gauche se récupèrent les inconvénients de leurs actes tant mieux ça apprend les leçons aux bécassines. On en reparle donc peut être dans quelques années… quoique les Bretons sont réputés pour être têtu.

  19. A terme : un « réduit » moyen-oriental en Bretagne, tout le contraire d’un « Réduit Breton »!

  20. La Bretagne n’est plus ce qu’elle était.
    Désormais, c’est une terre d’esclaves consentants.
    Tant pis pour elle.

  21. ça va être sympa cet été sur les petites plages bretonnes où vont les familles. m’est avis qu’en fait, ça ne va plus être aussi sympa qu’avant.
    bah, oui, ce sont encore des lieux très calmes, très préservés, on fait la pêche aux coques en famille, les soirées sont très calmes, on laisse la maison ouverte, on connaît tout le monde sur la petite plage, on laisse les enfants gambader tout seuls dans le village, sur la plage…
    un petit coin de douce France, vous vous souvenez, la douce France? Qui se souvient? C’était pourtant il n’y a pas si longtemps…

  22. d’un autre côté, Pascal nous donne dans ses « Pensées » la clé de ce masochisme sidérant, qui conduit des « chrétiens » à mettre en danger leur cadre de vie, celui de leurs frères, pour « accueillir l’autre » dont ils ne savent rien (si ce n’est des fantasmes malheureusement propagés par des prêtres à qui probablement la solitude nuit): en l’absence de culture, de livres, les hommes d’aujourd’hui sont bien seuls. De même, en absence des liens familiaux traditionnels. Dans cette solitude, de peur de se retrouver seul à seul avec Dieu, l’homme se cherche des lieux de divertissement. Pour, surtout, ne pas avoir à penser, à réfléchir, à méditer sur sa condition humaine. Pour ne pas avoir à vraiment retourner à Dieu et pouvoir continuer avec ce christianisme fade qui l’a remplacé, si rassurant et si peu compliqué.
    Je pense que l’Autre, Autrui, « Big Other » comme disait Jean Raspail, est aujourd’hui l’un de ces « divertissements » dont parle Pascal. « Accueillir l’autre est aussi un bon moyen de taper sur son propre frère, français et chrétien, et donc d’avoir quelqu’un à aimer (facilement, puisqu’on ne le connaît pas: il est plus dur d’aimer qqn dont on connaît les défauts, qqn qu’on n’idéalise pas), et quelqu’un à haïr (car en France on aime détester, et nos élites le savent, puisqu’elles nous désignent les gens à détester).
    Ainsi, ayant en permanence le regard dirigé vers Autrui, celui qu’il convient d’aimer, et mon Frère français, qu’il convient de mépriser, ces gens sont certains, jusqu’à leur mort, de ne pas avoir à affronter leur grande solitude, leur grande détresse, et cet immense mystère qu’est la vie.
    Cette immigration, qui suit une époque de société de consommation à outrance, n’est qu’une « consommation » de plus, on consomme du migrant comme on consommait du chewing-gum américain, et puis on se lassera du migrant… et on aura tout détruit pour satisfaire ses petits plaisirs d’homme si peu spirituel. Si éloigné du Christ.

  23. D’après les prophéties de la Fraudais, la guerre civile éclatera en Bretagne et dans les autres régions. Des Français de souche se révolteront brutalement contre l’Etat qui fera tout pour les écraser. Un soulèvement militaire suivra et chassera nos dirigeants incapables du pouvoir.

  24. Pauvres bretons… Ils vont connaître les joies de la diversité, et ils vont sans doute apprendre la différence entre la Bible et le Coran : dans la première, on y lit « aime ton prochain », et dans le deuxième on y lit : « tue l’infidèle »…
    Choisis ton camp, camarade !

  25. Pardonnez-moi je n’ai pas lu tous les commentaires, mais, je pense que ces envahisseurs vont être parsemés à travers le pays, dans tous les petits villages de France et de Navarre jusqu’en Corse, Bretagne etc etc… chacun aura dans SA maison un petit envahisseur… le partage, quoi ! puisque bientôt dans tous les villages bourgs, vous parviendra une petite demande : votre immobilier est-il cadastré ? payez-vous les taxes foncières ? oui oui oui, cela existe. Pour les biens non habités on vous demandera de prouver s’ils vous appartiennent, et faute de pouvoir construire des habitations pour réfugiés la mairie vous réquisitionnera votre bien, pour y loger des envahisseurs (tel est leurs noms réels) ; avez-vous lu qu’en Allemagne certains appartements sont réquisitionnés ? et à Calais ? Cela existe réellement, il ne faut pas se faire d’illusions….
    Avant d’envoyer mon commentaire, je vous ai lus… et celui qui signe « ni gentil, ni sot : catholique » je lui dis : BRAVO !

  26. Bientôt honte d’être bretonne

  27. Et il faut savoir que tous ces immigrants relogés n’avaient à l’esprit que de rejoindre la Grande-Bretagne, qui heureusement pour elle ne fait pas partie de l’espace SCHENGEN. Tous ce qu’ils attendaient à l’origine de la France, c’est qu’elle leur accorde un droit de passage qu’elle ne peut pas leur consentir puisque l’Angleterre ne le permets pas. En somme on n’accueille que des gens frustrés, qui crachent sur toutes les largesses à titre gratuit qu’on leur confère, qui de toute façon n’éprouvent aucune reconnaissance, puisque ce qu’ils voulaient, le transit leur est refusé et qui ne s’intègreront pas, car contrairement aux immigrés des années précédantes ils ne simulent même pas une volonté d’appartenance à la société française.

Publier une réponse