Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Demande de retrait immédiat du projet de loi contre le mariage

La plateforme Mariage-Enfance-Famille, qui regroupe une douzaine d’associations, vient d'adresser une lettre au président de la République demandant le retrait du projet de loi. Extraits :

"Alors que le gouvernement a précisé le calendrier législatif, les
signataires du présent courrier, engagés contre l’avant-projet de loi
ouvrant le mariage et l’adoption par des couples de personnes du même
sexe, se sont réunis au sein de la plateforme d’échanges et
d’information « Mariage-Enfance-Famille » pour s’adresser à vous.

Le
Premier Ministre lui-même a reconnu la nécessité d’un moratoire pour un
débat parlementaire, tant le sujet est complexe, et a annoncé le report
de l’examen d’un projet de loi au mois de janvier.

Cependant,
en tant que représentants de la société civile, nous ne pouvons
accepter qu’une telle réflexion soit exclusivement réservée aux
parlementaires. Aussi, nous souhaitons qu’un débat plus large portant
sur le mariage, l’adoption, la filiation et l’organisation de la
famille, soit organisé sous forme d’états généraux et ouverts à toute la
société
, dès lors que tous les Français sont concernés par ces sujets.

En
effet, un projet de loi «mariage pour tous» aurait pour conséquence
un bouleversement sans précédent de l’organisation de la société tout
entière dans un contexte social et familial déjà bien fragilisé. […]

En
conséquence, et dès lors qu’un projet de loi « le mariage pour tous »,
est de nature à augmenter les tensions et les divisions dans notre pays,
dans un contexte d’inquiétude et d’incertitude pour notre avenir
commun, nous sollicitons son retrait immédiat.

Puis, dans le
respect des dispositions de l’article 46 de la loi du 7 juillet 2011,
nous vous demandons d’ouvrir ces états généraux portant plus largement
sur la conception du mariage et de la famille dans notre société, et sur
la protection de tous les droits des enfants
, plus particulièrement le
droit de tout enfant à être élevé par son père et sa mère. Ce débat doit
également prendre en compte la précarité résultant de l’isolement
croissant des parents, en tant que père et mère, et de la crise
contemporaine de la construction de l’identité."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services