Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Demain, dernière messe dans l’église de Lumbres

avant démolition. Ainsi en a décidé le propriétaire qui n’est pas l’État, mais l’association diocésaine d’Arras qui a d’ores et déjà proposé de la remplacer avec la participation de la mairie. Si vous passez par Lumbres (voir histoire), une fois le projet réalisé, vous découvrirez ceci qui aura remplacé cela.
Les raisons évoquées pour la destruction de cette église construite au XVIII°, de style néo-gothique sont nombreuses :

"Les nombreuses dégradations (qui) ont nécessité plusieurs interventions coûteuses et provisoires.
L’ensemble paroissial sera composé du lieu de culte pouvant accueillir
240 personnes, d’une salle du souvenir, en sous-sol, pour mettre en
valeur les objets caractéristiques de l’ancienne église non ré-employés
et de deux salles de réunions".

Evidemment, des voix s’élèvent contre ce projet :

"Les contestations exprimées (par forcément par les mêmes personnes)
portent sur la nouvelle construction, sur la participation de la
commune à la construction du nouveau lieu de culte et sur le coût de
l’opération (démolition, reconstruction) (…)
Selon le diocèse une restauration complète de l’édifice couterait 2,5
millions d’euros, selon un devis établi par un architecte. Selon les
opposant à la destruction, cette même restauration, d’après des devis
établis par des entreprises "sérieuses", s’élèverait à moins de 500 000
euros".

Lahire (Merci à DB)

Partager cet article

13 commentaires

  1. J’estime qu’une restauration est toujours moins coûteuse qu’une démolition/reconstruction.
    Là où est le fric, là est l’Adversaire.
    Hélas il semble qu’il soit trop tard pour des estimations honnêtes et indépendantes.

  2. Lumbres, c’est pas la paroisse où Bernanos situe le ministère de l’abbé Donissan ?
    C’est bien triste, tout ça.

  3. Pour ce que j’ai pu lire, cela me semble être une bonne idée et un beau symbole. A chaque époque ses édifices religieux, et même s’il faut bien-sûr prendre soin des bâtiments des siècles derniers, la création d’une nouvelle église, au XXIe siècle, en lieu et place de l’ancienne, peut re-dynamiser une paroisse et montrer que l’Eglise, quand c’est nécessaire, peut elle aussi se réformer et s’adapter aux temps contemporains.
    Le problème, pour moi, n’est pas la destruction d’une église au profit d’une nouvelle mais la disparition pure et simple d’une église, ou sa transformation comme on peut le voir aujourd’hui, en crèche ou salle de cinéma.
    Bonne initiative, donc!

  4. Merveilleux résumé de la situation par l’architecte:”Mieux vaut une église éclairée(Par l’Orient…!!!Sic) et joyeuse qu’une église qui respecte un axe”.Qui aura -t’il dans la “salle du souvenir” du sous-sol? Les restes de “l’axe traditionnel” sans doute :le Tabernacle,les Saints,les agenouilloirs,les tables de communion,les confessionaux,ces vieilleries d’avant l’éclairage par les “Lumières de l’Orient”(re-sic)
    Ps:Cette année,les fèves sont des personnages d’Harry Poter !!!Si les Rois savaient ça?

  5. Avant d’estimer si une restauration est moins chère qu’une démolition -reconstruction, il faut avoir étudier le dossier de façon plus sérieuse “qu’au doigt mouillé”. Il est fréquent qu’une restauration intégrale soit un gouffre financier pour un résultat décevant.
    Sauf à connaître à fond les tenants et les aboutissants de cette affaire, il ne faudrait pas non plus voir le Diable partout et il est fort probable que les initiateurs de l’étude l’ont menée avec sérieux et honnêteté.
    Faut-il rappeler qu’il ne s’agit de détruire un église purement et simplemnt mais de la reconstruire? On peut émettre des doutes sur la qualité artistique du nouvel édifice. C’est une question de goût et je ne suis pas sûr que le néo-gothique soit justement de bon goût (mais c’est un avis personnel).
    Quand la basilique de Saint Denis a été reconstruite dans le style gothique (d’époque de fait, étant la première) sur l’ancien édifice roman qui menaçait ruine, il y a surement eu des gens qui ont dû dire à l’époque que c’est bien triste tout ça car il s’y était déjà passé des choses autrement plus réelles et historiques qu’une simple fiction littéraire.
    Regrette-t-on Sant Denis?
    Toutes proportions gardées, la nouvelle église ne sera pas Saint Denis. Mais l’ancienne n’est pas non plus un chef d’oeuvre de l’architecture du XVIII° qui nous a habitué à mieux.
    Il ne faut pas se tromper d’ennemi ni s’épuiser dans dans de vaines lamentations. Il y a surement plus utile à faire.

  6. Je suis pas contre un peu de modernité.

  7. Jean : “Quand la basilique de Saint Denis a été reconstruite dans le style gothique (d’époque de fait, étant la première) sur l’ancien édifice roman qui menaçait ruine, il y a surement eu des gens qui ont dû dire à l’époque que c’est bien triste tout ça car il s’y était déjà passé des choses autrement plus réelles et historiques qu’une simple fiction littéraire.
    Regrette-t-on Sant Denis?”
    Mais l’église en projet est tout de même très laide ?!!!

  8. Le nouvel ensemble parroissial est franchement laid et, au premier coup d’oeil, n’invite aucunement au respect de Dieu. Du béton, dans toute sa laideur.
    Cela me fait penser au style staliniste des constructions de l’ancien pacte de Varsovie: j’ai ainsi vu en 1994 en Bosnie des mosquées construites sous Tito, et dont le minaret ressemblait à une fusée Soyouz (avec ailes de stabilisation!); inutile de dire que depuis, les Bosniaqes ont reconstruit une multitude de mosquées, elles dans le pur style wahabite, c’est clair.
    Il n’y a qu’en France qu’on détruit le Beau pour faire du Laid, le Traditionnel pour du Vulgaire, l’Ahthentique pour du Faux.
    Tous mes voeux de réussite à ceux qui s’opposent sur le terrain à cette nouvelle imposture.

  9. Une église est un Temple sacré, consacré.
    On ne le détruit pas, même au prétexte d’en faire un autre.
    Il aurait été plus sensé d’entretenir l’actuel, voir de le restaurer.

  10. Bonjour,
    Cette nouvelle “église” n’est que le modeste reflet de la modernité de ceux qui la servent…
    En effet, il s’agit bien demain, de la dernière messe dans l’église de Lumbres !
    In Christo !
    MARGUIBLA

  11. Pour connaitre, hélas, très bien le milieu écclésiastique en matière de gestion, je peux dire que JAMAIS le montant annoncé pour une nouvelle construction n’est respecté ! En général le coût dépasse de moitié, voire est carrément doublé, par rapport au devis initial de la construction. Et ensuite il est fait appel au peuple, et comme cela n’est jamais suffisant, le diocèse finit par vendre à tours de bras d’autres biens immobiliers !
    Et savez-vous que certaines municipalités ont déjà reçu moultes propositions de rachat pour nos édifices religieux de la part des musulmans, afin de les transformer en mosquée ou salle de prière ? Certaines églises ont eu “la vie sauve” uniquement grâce au maire, catholique et pratiquant, qui a refusé catégoriquement ce genre de proposition. Mais jusqu’à quand ? Pour les musulmans il est beaucoup plus rentable d’acheter du “construit à rénover” que bâtir du neuf !

  12. A dre vrai, je ne trouve pas le projet très joli non plus. Mais ce n’est qu’une question de goût. Le gothique, d’ailleurs n’a pas toujours fait l’unanimité. D’où son nom qui était à l’origine péjoratif car les artistes italiens de la Renaissance trouvaient que ce genre nous renvoyait au temps des Goths…
    Pour AML, je connais aussi très très bien le milieu de l’économat diocésain. Certes pas dans le nord de la France. Et il en est certains qui ne se débrouillent pas trop mal (surtout depuis que ce sont de plus en plus des laïcs qui s’en occupent). Attention à la généralisation abusive. Encore une fois, qui a étudié ce dossier suffisament sérieusement pour dire s’il a été bien ou mal monté?
    Enfin, Senex, quand vous mettez : “Merveilleux résumé de la situation par l’architecte:”Mieux vaut une église éclairée(Par l’Orient…!!!Sic)”, quelle étylologie donnez-vous au verbe orienter? Si les églises étaient orientées, c’était pour que la lumière du soleil levant (symbole du Christ ressuscité)viennent les éclairer le matin.

  13. Lumbroise d’origine : bâptême, communions et mariage.., je ne verserai plus jamais 1 seul euro au denier du culte. Si avec l’argent de la paroisse de Lumbres, le diocèse avait continué d’entretenir cette église comme le faisait avec amour le dernier prêtre et chanoine Degrave, l’église aura conservé toute sa superbe.Je ne pourrai jamais me recueillir dans une vulgaire salle des fêtes sans âme.Respectons ceux qui ont fait dons de leurs personnes; de leurs deniers pour construire ce lieu de recueillement dont l’intérieur est grandiose, et dans lequel on ressent et on reçoit la lumière du christ. Depuis que je fréquente cette église, je n’ai jamais ressenti une menace d’effondrement. Quant à ce regroupement de 240 personnes concernant 21 paroisses, j’ai déjà assisté à plusieurs reprises à ces regroupements, et je peux vous dire qu’il n’y a jamais eu plus d’une vingtaine de personnes. Cela se comprend : toutes les églises des communes environnantes ont “elles” été restaurées, et leurs paroissiens ne vont certainement pas abandonner leurs lieux de recueillement à savoir une véritable église pour se rendre dans une salle sans âme et sans histoire

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]