Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société

Dégradations et profanations en série à Melrand (56) : un calvaire vandalisé

CvOuest-France accorde deux articles à cet acte qui provoque la colère des paroissiens, mais pas seulement : en ce week-end du patrimoine, la condamnation est unanime. Sauf du côté des services publics qui n'ont ni soufflé mot, ni levé le ptit doigt : 

"Cette œuvre en granit du XIXsiècle, classée monument historique, a été détériorée dans la nuit de vendredi à samedi.

 La partie centrale, placée sur un socle et un autel, est restée intacte. En revanche, deux statues, l’une de la Vierge l’autre de Saint-Jean, ont été descellées et renversée. Elles se sont brisées au sol.

« On nous a appelés samedi matin », raconte Charles Boulouard, premier adjoint au maire. L’élu ne cache pas sa « colère », car il s’agit d’une « pièce importante du patrimoine ».

Ces statues en granit, qui mesurent « 1,20 m de haut par 30 à 40 cm »pèsent plusieurs dizaines de kilos. Elles sont tellement lourdes qu’il faudra utiliser un engin de travaux publics pour les déplacer.

Le premier adjoint est particulièrement remonté car ce n’est pas la première fois que de telles dégradations ont lieu dans la commune depuis quelques mois.

Il existe une dizaine de calvaires à Melrand. Celui-ci est l’un des plus importants. Mais le calvaire de Locmaria a été vandalisé aussi. Tout comme la statue de la croix Mauricette. Les deux fontaines de Saint-Fiacre, la grande et la petite, ont également été dégradées.

« Le vandalisme de cette nuit est dans la continuité de ce qui se passe depuis plusieurs mois à Melrand, estime Charles Boulouard.Tout ce qui est à connotation religieuse, calvaire, statue, fontaine, fait l’objet de malveillances. »

et ici :

"Quelqu’un parle de « haine », un autre de « hargne ». Beaucoup ne comprennent pas le pourquoi de ces dégradations. « S’attaquer aux signes chrétiens, c’est s’attaquer à la foi, commente de son côté Francis Le Goff, recteur de Melrand. Mais au-delà de cela, c’est dégrader le patrimoine commun. »

Partager cet article

12 commentaires

  1. Toutes ces dégradations se sont accélérées partout en France depuis l’arrivée du régime socialiste.
    Les services publics ne réagissent pas parce qu’ils savent que le régime est foncièrement anticatholique.
    Le vandalisme est dans la logique du régime.

  2. C’est encore un coup des issus de l’immigration ça c’est sûr! Ils ne respectent rien ces vandales.

  3. Avec l’enchainement des atteintes au patrimoine visible de l’Eglise dans ce département, il est maintenant clair qu’il existe une action concertée et malveillante dont chacun sait qu’elle est en recrudescence depuis que ce régime est en place et encourage ce type d’agissement par une complicité de tous les instants. La christianophobie est en œuvre mais ne rentre pas dans les statistiques du ministère, il ne faut donc pas trop compter sur nos gendarmes pour faire du zèle et attraper ces délinquants qui pourtant si on les laisse faire en viendront rapidement à agresser les prêtres puis aux pogroms envers les croyants. Ce n’est pas du délire, trop d’exemple dans l’histoire et dans l’actualité étrangère ont montré comment cela commençait et comment cela finissait; Le gouvernement en portera la terrible responsabilité.

  4. Les perversions du comportement sont inconciliables avec les données de la foi chrétienne. Il en existe de multiples preuves.
    Ces destructions, à ce moment de l’histoire qui représente un tournant majeur de l’involution des mœurs, en sont une illustration supplémentaire.

  5. Lorsqu’un peuple est gouverné par des impies; voilà ce qui arrive.
    Marthe Robin avait prophétisé cela ” à cause des mauvais chefs qu’ils se sont choisis…”.
    La France est gravement malade mais elle n’est pas morte!

  6. La Bretagne et son trésor de piété religieuse populaire semble particulièrement visé et cela ne date pas des derniers mois.
    A Saint Thegonnec, dans le Finisterre ,l’Eglise remarquable avec son enclos paroissial, avait été incendiée et sans la volonté et la capacité technique et artistique de la restauration il ne resterait comme souvenir que les photos d’antan.Plus proche de là ,la simple et belle église de Saint Sauveur avait aussi été victime d’un incendie criminel.
    Est-ce la ferveur catholique de cette région qui lui vaut ces attaques sacrilèges ?

  7. Et les autorités religieuses que font-elles ? Si, à chaque acte christianophobe, l’évêque du diocèse concerné, au lieu d’un communiqué (quand il en fait), demandait une audience à Valls pour apporter les “légitimes revendications” des paroissiens et réclamer la dissolution des groupes gauchistes ? Celui-ci croulerait sous les audiences d’évêques. S’il ne les recevait pas, manif de cathos devant le chef-lieu de la préfecture du département où ont eu lieu les atteintes au patrimoine.

  8. Les vandalismes des lieux de cultes catholiques en France sont toujours des actes gratuits!
    Bientôt en France avec une argumentation de ce genre, les catholiques subiront des actes gratuits faits par des déséquilibrés ce que l’on nomme ailleurs des persécutions.
    Pour l’instant ce sont les églises et les cimetières qui sont l’objet de persécution.
    Chacun doit regarder ces faits dans leurs réalités!
    Les Chrétiens et plus particulièrement les Catholiques en France sont persécutés!!!

  9. Ça me rappelle l’histoire vraie de vandales qui ont mal fini après une profanation. Les 3 sont morts d’accidents de la circulation, d’AVC etc.
    C’est le problème avec ceux qui ne croient plus ni à Dieu ni à Diable et qui se sentent impunis.

  10. J’ai honte que de tels actes puissent être commis dans ma région.

  11. Cet été, je suis allée en vacances à Trégastel dans les côtes d’Armor et, le jour de la sainte Anne, patronne des bretons, le curé nous a expliqué qu’une dame avait dû se dévouer pour refaire une cape à Sainte Anne, cette cape ayant été dérobée quelques temps auparavant…

  12. Et ce n’est qu’un début…
    Cela n’émeut pas la classe politique au pouvoir, bien au contraire cela la sert: un effet d’emballement réduirait à peu de frais les signes chrétiens trop visibles dans l’espace public. Il faut arracher la France à ses conditionnements (déterminismes) chrétiens!!!
    Le coup de pouce donné aux islamistes (chez les autres, pour l’instant) est un signal très positif pour les anti-cathos. L’absence de soutien aux chrétiens d’Orient procède du même ordre. Tout cela est finement calculé, croyez-moi.
    Notre patrimoine catholique est conduit à l’abattoir et l’Eglise serre les dents. Le président n’entend pas 1 million de personnes dans la rue, pourquoi réagirait-il à la disparition progressive de notre histoire si la protestation est intérieure et silencieuse?
    La France catholique porte sa croix, mais elle sera glorifiée. Elle se relève déjà en réinvestissant les places et les chemins.

Publier une réponse