Défendre la vie sans compromis

Angelika de Poncharra, déléguée aux relations avec les étrangers de l’association CHOISIR LA VIE, était à la Marche pour la vie à Rome dimanche dernier. Elle raconte :

0"Le soir du 7 mai, une veillée d’Adoration eucharistique, présidée par les Cardinaux Burke et Pell, a préparé la marche dans l’église romaine Santa Maria Sopra Minerva, auprès du corps de sainte Catherine de Sienne, patronne de l’Italie. Des étudiants ont continué l’adoration jusqu’au matin du dimanche, 8 mai.

Le rassemblement pour les manifestants pro-vie a commencé à 9 h Piazza Bocca della Verità près du Tibre. La porte-parole et organisatrice de la « Marcia per la Vita », Virginia Coda Nunziante, a défendu les bébés, les mamans, la maternité et toute vie humaine de la conception à sa fin naturelle, et ceci « sans compromis ». Elle a préconisé la fin du drame de l’avortement par l’abrogation de la loi 194 qui l’autorise et par l’aide aux mères et aux familles en y employant l’argent des impôts actuellement utilisé pour tuer. Elle a également exprimé l’opposition à toute forme d’euthanasie et au changement sournois de la civilisation.

Quatre témoignages autour de l’avortement refusé ou subi ont suivi. Des dirigeants d’associations pro-vie du monde entier ont ensuite été invités sur le podium. 114 associations d’Italie et du monde entier, venus de 29 pays, ont participé à la manifestation. Grâce à un congrès mondial, organisé les 6 et 7 mai à Rome par Voice of the Family, le monde anglophone des cinq continents était représenté. Le Dr. Dor de SOS Tout-Petits participait à la manifestation ainsi que Droit de Naître et la déléguée de Choisir la Vie, avec le drapeau français « Cœur de Jésus, espoir et salut de la France ». D’autres marches pro-vie dans le monde ont été annoncées, dont celle du 22 janvier 2017 à Paris et celle du 13 mai 2017 à Rome.

1La marche festive et priante a traversé le cœur de Rome, avec trois prélats, le Cardinal Burke, Mgr Schneider et Mgr. Negri. Des instruments de musique, des banderoles et des pancartes comme « L’avortement et l’euthanasie détruisent la vie », « Oui à la médecine, non à l’euthanasie »,  »Ne tuons pas notre avenir ! » ont animé la marche. Les jeunes, les prêtres et les religieuses étaient très présents, et des mégaphones servaient à lancer des prières ou des chants. Un groupe d’une soixantaine de Polonais avait apporté son drapeau rouge et blanc de plus de 10 m de long. Ce pays se bat énergiquement contre la culture de mort. Toute l’Italie était représentée, en particulier par des dizaines de groupements paroissiaux, familiaux et de mouvements pro-vie.

Après deux heures de marche, les milliers de manifestants sont arrivés avant midi place St. Pierre pour la prière du « Regina Coeli ». Le Pape François a salué les participants à la « Marcia per la Vita » et lancé un « Ave Maria » pour toutes les mamans, dont c’était la fête en Italie. Les ballons de toutes les couleurs sont montés avec les prières vers le ciel."

Laisser un commentaire