Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Défendez la liberté de conscience face à l’inique loi Taubira

De Catholiques en campagne :

"Après l’adoption de la « loi » Taubira, les maires et les adjoints des plus de 36 000 communes françaises risquent
d’être confrontés à des demandes de mariage de la part de paires homosexuelles. Se pose alors la question de la
liberté de la conscience, déjà prégnante pour les professions médicales, et qui se posera demain pour les notaires
à qui on demandera aussi l’union d’individus de même sexe, pour les professeurs qui devront enseigner la théorie du
genre, pour les parents qui devront envoyer leurs enfants à des cours sur la théorie du genre et pour tant d’autres…

Concernant les maires, ce que montrent les premiers cas, c’est que celui qui est seul face aux lobbys, aux médias et au préfet,
sans bien connaître ni ses droits ni les risques encourus, est démuni et risque fort de céder. En revanche celui qui est bien
informé, préparé et soutenu peut opposer des parades légales.

Une fronde (assez) massive ne
sera possible que si les maires de bonne volonté connaissent leurs
droits et se soutiennent les uns les
autres
. C’est dans cette optique que deux associations peuvent les aider
:

L’association pour la liberté de la conscience en France est une association de juristes prêts à soutenir, conseiller et
défendre les maires réfractaires :

Association pour la liberté de la conscience en France (APLCF) BP 26 103 – 75 061 PARIS Cedex 02 07 71 03 76 34 http://www.objectiondelaconscience.org

Le collectif Maires pour le droit
naturel est une association de maires réfractaires, qui tient à
disposition des maires et adjoints
un vade mecum sur les possibilités légales et administratives de
résistance :

Collectif des maires pour le droit naturel [email protected] http://mairespourledroitfamilial.org

Ce que nous vous demandons, en cette fin d'été où vont débuter les combats de la rentrée, c’est de
diffuser les coordonnées de ces deux associations, de manière ciblée, aux maires et adjoints
qui seraient susceptibles de
chercher du soutien pour ne pas être les instruments de cette « loi » scélérate. Vous pouvez aussi écrire
à vos propres élus, s’ils se sont opposés au « mariage pour tous », pour les inciter à aller au bout de
leur démarche. (retrouvez les
coordonnées de votre maire en 1 clic sur notre site
)"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]